Total veut vendre son terminal gazier de Fos-sur-Mer

 |   |  203  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le pétrolier français chercherait à vendre (autour de 250 millions d'euros) Fosmax, un terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL), et de DPF, un dépôt de produits pétroliers, selon le site des Echos.

Total s'apprête à céder ses participations dans deux actifs industriels situés à Fos-sur-Mer, lit-on mercredi sur le site des "Échos".

Le pétrolier français veut se désengager de Fosmax, un terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL), et de DPF, un dépôt de produits pétroliers. Les deux infrastructures sont situées sur la même commune des Bouches-du-Rhône, à 50 km à l'ouest de Marseille, mais elles sont indépendantes l'une de l'autre.

Fosmax est opéré par Engie qui en est l'actionnaire majoritaire aux côtés de Total, qui cherche donc à vendre sa part de 27,5 %, précise le quotidien.

Ce terminal occupe 80 hectares et il est capable d'accueillir les plus gros navires méthaniers en provenance du Qatar, d'Algérie ou d'Angola, de stocker 330.000 mètres cubes de GNL et de le transformer en gaz qui est ensuite injecté dans le réseau de gazoducs français et européen.

Total a mandaté la banque Nomura pour céder ses parts. Les 27,5 % seraient valorisés autour de 250 millions d'euros, indique les Echos, citant des "sources concordantes" non identifiées.

NOTE: Ces informations n'ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2019 à 9:46 :
Pourquoi total veux ce vendre son terminal gazier de Fos-sur-Mer?
Réponse de le 02/10/2019 à 17:22 :
Pouquoi Total devrait t'il rester en France, où il est considéré comme un pestiféré, aussi bien par les consommateurs que par les politiques?

Total n'a plus de licence de prospection ou d'exploitation en France et les atermoiements perpétuels des gouvernements successifs lui ont fait perdre beaucoup d'argent en Guyane.

Ce n'est plus en France qu'il trouvera les jeunes cadres puisque les filières d'excellence en géologie sont en train de fermer leurs départements pétrole et energie. Idem dans le domaine du forage et des techniques de pointe en matériel offshore. Les entreprises fleuron ont été rachetées par des étrangers.

Le groupe est en train de préparer son départ probablement pour les pays-bas où la fiscalité est plus douce et moins cahotique.

Il se débarrasse des activités non rentables ou à risque. Un gros pépin à Fos pourrait lui couter des fortunes, surtout dans le climat actuel.
a écrit le 02/10/2019 à 9:46 :
Pourquoi total veux ce vendre son terminal gazier de Fos-sur-Mer?
a écrit le 02/10/2019 à 9:35 :
"NOTE: Ces informations n'ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude."

Mais elles sont diffusées quand même, vous avez belle mine à dénoncer les "fakes news"... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :