ArcelorMittal a levé 4 milliards de dollars, le titre est toujours dans le rouge

 |   |  526  mots
Le leader mondial de l'acier a levé 4 milliards de dollars pour réduire sa dette, via une augmentation de capital et une émission d'obligations convertibles. Le titre creuse son repli alors que le groupe avait annoncé plus tôt des pertes deux fois plus importantes que prévu à fin mars. Son chiffre d'affaires a été divisé par deux à 15,12 milliards de dollars.

Après l' annonce en deux temps chez Arcelor Mittal, la veille d'une augmentation de capital et d'une émission d'obligations convertibles, le sidérurgiste a finalement levé 4 milliards de dollars.  Hier aussi le groupe a publié des résultats au titre de son premier trimestre très mauvais. Puis vers 14 heures, il avait fait savoir qu'il allait solliciter les marchés en voulant lever 3 milliards de dollars. Une véritable douche froide pour les investisseurs. Le titre avait perdu alors plus de 8% creusant ses pertes de la mâtinée.

Selon ArcelorMittal, les actions et les obligations proposées ont été placées "avec succès" dans un communiqué l'aciériste précise également  un  "exercice complet des options de sur-allocations".

ArcelorMittal a émis des actions ordinaires et des obligations senior convertibles pour un montant total d'environ 3 milliards de dollars. Le montant de convertibles émises devrait être au minimum de 500 millions de principal, avec une échéance fixée à 2014; La famille Mittal souscrira pour au moins 10% de l'offre d'actions ordinaires. 

En mars, l'aciériste avait par deux fois démenti des velléités de levée de fonds, notamment après des informations parues dans le 'Financial Times'. "ArcelorMittal a mis en place avec succès un programme de réduction de sa dette et n'a pas besoin de lever des capitaux additionnels par le biais d'une augmentation de capital à ce moment", avait alors expliqué l'entreprise qui concédait cependant "continuer d'évaluer et de considérer toutes ses options, ce que la prudence élémentaire impose compte tenu de l'environnement difficile dans lequel elle opère aujourd'hui".

Auparavant, ArcelorMittal a publié ses comptes trimestriels qui font apparaitre une dégradation plus importante que prévu : l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ressort à 900 millions de dollars à fin mars, inférieur au consensus de 1 milliard. Plus loin encore des estimations attendues : la perte nette ressort à 1,1 milliard de dollars, deux fois plus importante que prévu (consensus : 558 millions). Quant au chiffre d'affaires, il atteint seulement 15,1 milliards dollars (consensus : 17,5 milliards dollars). Comme cela avait déjà été le cas au dernier trimestre 2008, qui avait enregistré la première perte du groupe depuis la fusion d' arcelor et Mittal Steel en 2006, Arcelor Mittal explique, dans un communiqué, que sa perte nette est due à des provisions exceptionnelles. Le groupe a inscrit dans ses comptes 1,2 milliard de dollars de dépréciations sur les stocks.

Le sidérugiste confirme son objectif de réduction de la dette nette de 10 milliards de dollars d'ici fin 2009 et son objectif d'économies de gestion de deux milliards de dollars sur l'année. Pour le deuxième trimestre, le sidérurgiste table sur un résultat brut d'exploitation (EBITDA) entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars, ce qui marquerait donc une amélioration par rapport au 900 millions enregistrés au premier trimestre. "Même si les conditions du marché restent difficiles, un rebond technique est inévitable et arcelor Mittal en bénéficiera", a assuré le PDG, Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué. Arcelor Mittal, qui fait actuellement tourner ses usines à seulement moitié de leurs capacités, ne donne pas de prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :


si seulement Sarko profitait du moment pour nationaliser notre ARCELOR dévalué a quoi sert notre fonds souverain de la CDC....!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :


formidable .....! ! ! .... Sarko va pouvoir racheter ARCELOR en le nationalisant a moitié prix d'il y a un an.... faut le faire..! ! !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on peut penser qu'il va faire faillite..!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :