Goodyear : la CGT ne refusera pas un plan "convenable"

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Bernard Thibault, le patron du syndicat majoritaire à Amiens-Nord, a affirmé dimanche que sa centrale ne refuserait pas un "plan convenable" si le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg en échafaudait un.

"Ce n'est pas un problème de boisson", a répliqué dimanche Bernard Thibault lors de l'émission "Tous politiques" de France inter. Une réponse au ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg qui avait déclaré que la CGT devait mettre de l'eau dans son vin quand Goodyear devait mettre du vin dans son eau, et que Titan (le repreneur potentiel, ndlr) boive le vin et l'eau des deux.

Des engagements sur le moyen terme

"La question pour nous, c'est qu'il ne suffit pas d'avoir un repreneur à un instant 't', il faut des engagements sur le moyen terme", sur le plan d'investissements, la formation, etc. Pour l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, les discussions "n'ont pas permis d'aboutir aux yeux des représentants du personnel sur des engagements suffisamment forts ou suffisamment fiables", a souligné le cégétiste.

Un plan convenable

"Alors, si Monsieur Montebourg a les capacités de réunir autour de la table l'ensemble des acteurs, et de dessiner un plan qui aux yeux des personnels est convenable, je ne vois pas pourquoi la CGT refuserait cette perspective", a poursuivi Bernard Thibault.

Le leader syndical a également repoussé les critiques sur les "méthodes de la CGT" de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois qui a été accusée de créer de vives tensions sur le site, estimant qu'il était assez courant de "criminaliser l'action syndicale".

Lire aussi : Rideau à Amiens-Nord: comment Goodyear en est arrivé là

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2013 à 9:07 :
faut pas chercher à comprendre les aspects entreprises et travail, la CGT fait uniquement de la politique, pas du syndicalisme, donc tous les excès font partie des outils du jusuq'au boutisme d?extrême gauche, le chômage indu n'est pas le problème, ce sont des bons martyres pour la cause !!
a écrit le 04/02/2013 à 19:02 :
si la négo c'est la basse à mine et les menaces de mort par un "syndicat" (une annexe du PC) qui représente moins de 5% de travailleurs pour intimider les non grévistes, je pense qu'il y a un petit abus toléré de façon inadmissible par le gouvernement. sans doute que la CGT veut faire comme à marseille : blocage en permanence du port pour arriver à tuer plus de 100 000 emplois en comparaison d?Anvers où vont dorénavant les navires. Il faudrait mettre un terme à ces mouvements abusifs pour ne pas dire terroristes
a écrit le 04/02/2013 à 15:37 :
Taper sur la cgt, la direction de goodyear(dunlop) ou titan (un inconnu pour moi) ne mêne nulle part, on ignore ce que désire réellement goodyear, ce que refuse la cgt, ce que souhaite titan, on ne peut que tirer des plans sur la comète, il nous manque un article de fond, des explications techniques, comment ils pensent redevenir rentables, vont'ils améliorer la qualité pour le long terme(à la ramasse derrière michelin. Tout donne l'impression d'un monde fermé ou montebourg qui n'a pas sous la main un spécialiste du caoutchouc marche à l'aveuglette.
a écrit le 04/02/2013 à 15:35 :
La CGT fera bien de nous expliquer ce qu est pour eux un plan "convenable"!!apres avoir refusé pendant plus de 5 ans tous les plans proposés et pas des moindres meme celui en faveur des departs volontaires !!la cgt doit avoir dans sa poche la massue qui va tuer definitivement cette entreprise!!on se demande s ils ne le font pas expres???
a écrit le 04/02/2013 à 14:35 :
La méthode "Cégète" c'est de graisser la patte via le CE (le bras armé) de tous les salariés qui votent pour eux et ainsi d'assurer le résultat et de garder leur tribune aux élections des représentants du personnel.
a écrit le 04/02/2013 à 13:39 :
Arnaud n'oublies pas les croissants !!!
a écrit le 04/02/2013 à 13:37 :
c'est le grand n'importe quoi,les cégétistes ne représentent rien au niveau salariés du privé ,et personne n'est capable de recadrer ce cancer,je ne peut admettre que des illuminés gauchistes plus que rouge cherchent a transformer notre démocratie en enfer type ex URSS ,comme je ne peut admettre que ce syndicat touche des millions d'euros de subventions ,le plus gros problème de Thibault c'est de trouver un remplaçant qui ne fasse pas faire d'audit des comptes de la centrale et surtout pas d'audit des CE ou ils sont majoritaires ,le futur grand manitou si entente devra faire sa roue de Paon devant le Nanard pour être agréé
Réponse de le 04/02/2013 à 14:37 :
vous semblez avoir tout dit en quelques phrases. mais pas un politique ne vous suivra!
a écrit le 04/02/2013 à 12:57 :
Nous remercions la CGT de participer activement à l'effondrement du système.
Réponse de le 04/02/2013 à 13:44 :
Nous sommes avec Hollande il est normal de l'aider à l'effondrement du système , nous lui devons bien ça !!
a écrit le 04/02/2013 à 12:24 :
D'un point de vue extérieur, on peut se demander si la CGT n'a pas oublié qu'en jouant "All In" un peu trop souvent, on fini par tout perdre. La négociation, c'est savoir jusqu'où aller, et où s?arrêter. Force est de constater que ces gens là sont de bien piètres négociateurs (après, nous ne pouvons juger que sur les infos publiques et le rôle est difficile dans un jeu ou le patron possède l'arme atomique de la fermeture d'usine).
C'est fort dommage pour l'emploi local (et national).
a écrit le 04/02/2013 à 11:44 :
La CGT pratique le système de la terre brulée dans le mépris total de la majorité face à la minorité musclée de ses représentants. Elle a déjà causé l'echec des plans précédents chez Goodyear et n'a aucun intérêt à ce que Titan reprenne l'usine car elle ne prospère que sur les ruines..
C'est là un des résultats de notre système syndical ou ceux qui ne sont pas représentatifs et de loin n'ont pour but que de s'approprier les aides de l'état et de prouver par tous les moyens que le système capitaliste ne peut pas fonctionner. La défense des employés est tout à fait secondaire face à ces objectifs et d'ailleurs la réalité montre qu'un employé a tout intérêt à etre defendu par un autre syndicat sur le long terme..
La liste est longue des sociétés acculées à la faillite par ce syndicat mafieux qui cherche à établir la même atmosphère maintenant à Aulnay où il ne fait pas bon exprimer un avis différent du leur.
Réponse de le 04/02/2013 à 12:53 :
La violence syndicale s'exerce depuis longtemps dans notre pays.
Il est temps de supprimer les subventions (5 milliards/an) à des groupuscules violents qui ne représentent pas 10% des salariés.
a écrit le 04/02/2013 à 11:39 :
C'est toujours plus simple de s'en prendre aux syndicats qui après les émigrés, les fonctionnaires sont de beaux bouc émissaires.. Quel courage..
Réponse de le 04/02/2013 à 13:43 :
frankill, reconnaissez que là, le problème se pose !
a écrit le 04/02/2013 à 11:31 :
s'il y a une augmentation de salaire et une diminution du temps de travail ainsi que la retraite a 40 ans, ils se contenteront de saccager une sous prefecture
a écrit le 04/02/2013 à 11:28 :
Les plans précédents n'étaient pas convenables car ils ne coutaient rien au contribuable. Avec toutes les aides publiques et subventions pour le repreneur de l'usine, on va être servi !
Réponse de le 04/02/2013 à 14:54 :
C'est de la faute des immondes capitalistes turbolibéraux mangeurs d'enfants.
La France se portera mieux lorsque nous aurons viré tous ces nantis qui ne pensent qu'à l'argent!!
Quant aux libéraux, une seule solution : la balle dans la nuque.
a écrit le 04/02/2013 à 10:02 :
C'est sûr que pour la CGT, plus habituées à négocier les 17 jours d'absence payées pour "maladie enfant, sans aucune justification à fournir" dans les conseils généraux (accordé immédiatement par ailleurs, les élus s'en fichent, c'est pas des gestionnaires, c'est pas leur argent), la vraie vie des vraies entreprises c'est autre chose... (au passage, la balle vie des collectivités locales; ici dans ma région: 5 semaines de congés + 5 semaines de RTT (même pour les temps partiels) + 3 semaines pour les enfants + les jours du maire, du président etc + en moyenne 4 semaines d'absence maladie...
a écrit le 04/02/2013 à 9:59 :
la CGT a détruit Goodyear à Amiens. Dont acte (elle n'a pas détruit que ça, malheureusement pour les salariés français)
a écrit le 04/02/2013 à 8:41 :
C'est vrai que le plan précédent proposé par Goodyear, avec des indemnités de 1 à 2 ans de salaire, des formations, des aides à la mobilité et surtout un repreneur sérieux - Titan - qui aurait repris l'usine et la moitié des salariés, ne tenait pas la route....
Réponse de le 04/02/2013 à 9:17 :
Bin non, tant qu'on ne leurs aura pas proposés un contrat à vie, avec un salaire d?Émir Arabes, une maison à 1km maxi de l'usine, et 8mois de congés de payés, ce ne sera pas convenable ! Merci, la CGT !
Réponse de le 04/02/2013 à 12:51 :
La maison à 1 Km de l'usine, OK, mais à condition d'etre toujours dans le bon sens du vent, pour éviter les odeurs.
a écrit le 04/02/2013 à 8:39 :
La CGT a demande de voter hollande lors de la présidentielle on voit leurs efficacités le pôle emploi c est maintenant
a écrit le 04/02/2013 à 8:13 :
Pourquoi voulez-vous que Titan revienne ? Il a été éjecté par la CGT, et au vu de ce qui se passe en ce moment doit être heureux de ne pas avoir signé! Et ce n'est pas Montebourg et ses insultes envers les patrons qui pourra convaincre!
Réponse de le 04/02/2013 à 8:53 :
Connaissant les sociétés US, j'imagine le tour de table entre le CEO de Titan, Montebourg, Thibault/Lepaon et l'excité local responsable CGT....le ricain au pays des soviets !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :