Glencore : moins de zinc, plus de licenciements

 |   |  256  mots
La réduction de production concerne les activités en Australie, en Amérique du Sud et au Kazakhstan, précise le groupe, basé en Suisse.
La réduction de production concerne les activités en Australie, en Amérique du Sud et au Kazakhstan, précise le groupe, basé en Suisse. (Crédits : MICHAEL BUHOLZER)
Le géant mondial des métaux, confronté aux faibles prix du zinc, tente de préserver la valeur de ses réserves de minerai. Il va ralentir voire suspendre ses extractions dans certaines mines, et envisage de licencier 1.540 personnes.

Le marché du zinc est en berne, et affecte lourdement l'emploi chez Glencore. Pour lutter contre les prix actuellement très bas de ce minerai, le géant des métaux a annoncé vendredi 9 octobre une réduction d'un tiers de sa production annuelle de ce non ferreux, soit de 500.000 tonnes, ce qui se traduira par des suppressions d'emplois.

Un communiqué du groupe basé à Baar (canton de Zoug), en Suisse, explique:

"La principale raison de la réduction est de préserver la valeur des réserves enfouies de Glencore au moment où les prix du zinc et du plomb sont bas, ce qui ne reflète pas correctement la rareté de nos ressources".

Selon un porte-parole du groupe, interrogé par l'AFP, quelque "1.540 personnes vont perdre leur emploi, malheureusement", du fait de cette baisse de la production.

Il y a un mois, Glencore avait déjà pris des mesures drastiques pour s'adapter à la chute des cours des matières premières.

Sur l'avenir, le groupe reste "positif"

La réduction de la production concerne les activités en Australie, en Amérique du Sud et au Kazakhstan, précise Glencore. Concrètement, l'exploitation des mines de Lady Loretta en Australie et de Iscayruz au Pérou va être suspendue et les opérations à George Fisher et Mac Arthur River en Australie ainsi que sur d'autres sites au Kazhakstan vont être ralenties.

Glencore affirme néanmoins rester "positif" quant aux perspectives à moyen et long terme pour les prix du zinc, du cuivre et de l'argent.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2015 à 12:03 :
les zinzins semblent apprécier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :