Les figurines Playmobil sont orphelines

 |   |  470  mots
Depuis leur création en 1974, 2,7 milliards de figurines Playmobil ont été vendues à travers le monde.
Depuis leur création en 1974, 2,7 milliards de figurines Playmobil ont été vendues à travers le monde. (Crédits : Reuters Ralph Orlowski)
Le patron des célèbres figurines en plastique coloré, présentées pour la première fois en 1974 au Salon du jouet européen, à Nuremberg, est décédé à l'âge de 81 ans.

Son décès, survenu mercredi dernier, a été révélé ce lundi 8 juin dans un communiqué de l'entreprise familiale:

"Avec Horst Brandstätter, la famille Playmobil perd non seulement son chef, son propriétaire et son patriarche, mais le secteur du jouet en Allemagne perd aussi l'une de ses personnalités les plus marquantes", a indiqué dans un communiqué Geobra Brandstätter, société qui chapeaute la marque Playmobil.

Les Playmobil, résultat de la hausse du pétrole ?

Horst Brandstätter est né le 27 juin 1933 à Zirndorf, une petite ville bavaroise, à proximité de Nuremberg, capitale du jouet européen depuis le... XIVe siècle. Il avait rejoint en 1952 l'entreprise de jouets créée en 1876 par sa famille.

Lors d'un voyage aux Etats-Unis, en 1958 - il n'a que 19 ans -, il découvre le hula hoop, le cerceau que l'on fait tourner autour de sa taille en se déhanchant en rythme. A son retour en Bavière, il a l'idée d'imiter le "hula hoop" en se lançant dans le plastique soufflé, et en abandonnant les jouets en métal, la signature de l'entreprise familiale d'alors. Mais passée la période du succès, la concurrence s'y met également, l'affaire n'est plus rentable et celui qui entretemps est devenu le patron doit se réinventer.

De plus, avec l'augmentation du coût du pétrole, Horst Brandstätter sait qu'il doit être inventif et malin : il veut créer une série de figurines miniatures. C'est sous l'impulsion de son employé Hans Beck, ingénieur concepteur de l'entreprise, qui'l se lance dans la création des figurines que l'on connaît aujourd'hui. Pourtant, ces bonhommes de 7,5 cm - dont les prototypes sont un Indien, un chevalier et un ouvrier- ne sont pas un succès immédiat, comme le racontait le Monde Magazine en 2012 :

"En 1974, l'accueil de la figurine au Salon international du jouet de Nuremberg est frileux. Seul un acheteur hollandais passe une énorme commande."

Aujourd'hui, la marque qui a fêté ses 40 ans en 2014 est un succès incontestable: les petits personnages s'exportent dans 100 pays à travers le monde et compte des filiales dans 12 autres pays. Depuis leur création, 2,7 milliards de figurines ont été vendues. Chaque année, 100 millions de personnages sont fabriqués.

Le groupe raconte que, si tous les petits personnages sortis de l'usine de jouets se tenaient la main, ils pourraient faire 3,4 fois le tour de la Terre.

 Les nostalgiques se réunissent sur la toile

Les nostalgiques des Playmobil continuent de vouer un culte à leurs petites figurines. Sur YouTube, ou sur Flickr. Elles sont souvent mises en scène dans différentes situations. Un filon sur lequel la marque n'a pas hésité à jouer. En 2012, la marque a même lancé une plateforme pour sa communauté, le Playmobil Collectors Club.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :