Vallourec essuie de nouvelles pertes et plonge brutalement en Bourse

 |   |  322  mots
L'environnement de marché très difficile auquel nous sommes confrontés depuis le début de l'année a continué à se détériorer, explique Philippe Crouzet, président du directoire de Vallourec.
"L'environnement de marché très difficile auquel nous sommes confrontés depuis le début de l'année a continué à se détériorer", explique Philippe Crouzet, président du directoire de Vallourec. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Nouvelle chute du chiffre d'affaires, résultat brut d'exploitation dans le rouge au troisième trimestre... Le producteur de tubes sans soudure en acier continue à enchaîner les mauvais performances et n'attend pas d'amélioration en fin d'année. Son action plongeait de plus de 8% à 15 heures.

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour Vallourec. Après un chiffre d'affaires en baisse de 17,2% au premier trimestre et de 23,1% au premier semestre comparé aux résultats de 2014 sur les même période, la dégradation continue. Mardi 10 novembre, le groupe sidérurgique a enregistré un chiffre d'affaires de 872 millions d'euros sur la période juillet-septembre, soit une chute de 35,1 % sur un an.

Par ailleurs la société française est dans le rouge : son résultat brut d'exploitation est chiffré à -66 millions d'euros, alors qu'un an plus tôt il était dans le vert à 175 millions d'euros.

Pas d'amélioration pour la fin de l'année

Le producteur de tubes sans soudure en acier, qui n'espère aucune amélioration des conditions du marché pétrolier à court terme, s'attend à une nouvelle détérioration de ses résultats au quatrième trimestre et "à un résultat brut d'exploitation négatif pour 2015".

"L'environnement de marché très difficile auquel nous sommes confrontés depuis le début de l'année a continué à se détériorer. La baisse de la production issue des champs pétroliers matures et des bassins schisteux aux États-Unis entrainera une reprise des investissements d'exploration et production à moyen terme, mais nous n'anticipons toutefois pas d'amélioration des conditions de marché à court terme", explique Philippe Crouzet, président du directoire de Vallourec, dans le communiqué du groupe.

2.500 postes supprimés depuis le début de l'année

Pour tenter de remonter la pente, Vallourec a engagé un plan de restructuration drastique. Sur les neuf premiers mois de l'année, ses effectifs ont été réduits de 2.500 postes, soit environ 11% des postes, souligne le groupe..

Mais les premiers efforts; les résultats et les perspectives de Vallourec ont été accueillis particulièrement fraîchement par les investisseurs. L'action chutait brutalement de 8,56% à 154h14, tombant à 9,12 euros, mardi. Le 31 décembre 2014, le titre valait encore 22,75 euros.

Publié le 10/11/2015 à 10:06. Mis à jour le 10/11/2015 à 15:15.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :