LTDE

Méthanisation : les agriculteurs seront-ils les fournisseurs d’énergie de demain ?

 |   |  35  mots
Plusieurs mesures ont été annoncée lors du Salon de l'agriculture pour développer la méthanisation agricole.
Plusieurs mesures ont été annoncée lors du Salon de l'agriculture pour développer la méthanisation agricole. (Crédits : DR)
Lors du Salon de l’Agriculture, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour développer la méthanisation agricole, qui permet la production de biogaz à partir de matières organiques.

Léonard Jarrige, chargé de missions Climat-Energie, et Claude Cochonneau, président des Chambres d'agriculture, nous ont expliqué le principe de cette nouvelle source d'énergie et les enjeux liés à la transition énergétique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2018 à 17:59 :
Il faut espérer que l'on ne nous refasse pas le coup du biocarburant, qui a aussi incité certains agriculteurs à exploiter des terres arables uniquement à destination de production de carburants. Tu parles d'une idée géniale, puisque cela peut aussi avoir comme effet pervers de faire monter le prix des aliments, voire à affamer les pays les plus pauvres, sans compter la déforestation et autres effets indésirables.
En ce qui concerne les déchets agricoles pourquoi pas. Mais ce sont aussi parfois des fertilisants naturels, du coup j’espère que l’on ne va pas en venir à épandre des produits issus du pétrole dans les champs…

Parmi les erreurs de jeunesse il faut aussi se rappeler des ampoules fluocompactes promues à grand coup de campagnes publicitaires, car basse consommation et qui contiennent des gaz « douteux ». Depuis, heureusement il y a les Leds beaucoup plus performantes.
J’en profite pour signaler qu’il faut « déposer » ces ampoules fluocompactes dans les bacs de récupération présents partout et NON les y jeter, au risque des les briser - comme cela apparait dans une publicité (de mémoire, à moins qu’il s’agisse d’un autre objet ?)
Réponse de le 30/03/2018 à 8:31 :
Je suis d'accord avec vos craintes: La méthanisation n'est absolument pas une façon correct de recycler les déchets agricoles.

1. Pour méthaniser il faut favoriser la multiplication de bactéries très dangeureuses de la famille du choléra.

2. Les méthaniseurs produisent un résidu sec après méthanisation, dont on ne sait pas quoi faire. Il ne peut pas servir de fertilisant et ne peut entrer dans les systèmes de déchetteries à cause de sa toxicité. Pour le rendre innofensif il faut encore le trater avec des installations similaires aux méthaniseurs, avec avec des bactéries différentes.

En fait les victimes au final seront les paysans qui une fois de plus vont être invités à investir dans ces installations très couteuses (1 MF par méthaniseur!) et qui vont devoir non seulement les abandonner quand la législation va changer à 180° dans une dizaine d'années, mais seront aussi obligé de s'endetter pour les déconstruire!
Réponse de le 30/03/2018 à 14:46 :
Effectivement, ces installations présentent des sous produits de fin de cycle dangereux pour l'environnement et impropre pour un épandage sur des terres qui parfois n'en peuvent plus de recevoir des déchets sous l'excuse de les fertiliser.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :