Les 3 Suisses vont supprimer plus de 20% de leurs effectifs

 |  | 294 mots
Lecture 1 min.
La direction du numéro deux français de la vente à distance a confirmé la suppression de 674 postes, soit plus de 20% de son effectif.

Les salariés des 3 Suisses sont désormais fixés sur la stratégie de l'entreprise de vente à distance et ses conséquences sur l'emploi. C'est en effet aujourd'hui que se tenait un comité d'entreprise extraordinaire (CEE) au siège de Croix (Nord), comité demandé par les syndicats. La direction a confirmé qu'elle comptait supprimer 674 postes, soit 20% de ses effectifs. 

Le spécialiste de la vente par correspondance avait reconnu fin décembre étudier une "réorganisation" de ses activités en raison de la part croissante de la vente en ligne dans son chiffre d'affaires. A l'époque plusieurs médias avaient évoqué une sévère restructurtation pouvant aller de 400 à 750 suppressions de postes, soit de 13 à 25% des effectifs. 

La réunion préalable du CE extraordinaire devait répondre en priorité aux questions des syndicats sur la stratégie de 3 Suisses France pour faire face à la crise. Comme prévu, les salariés des centres d'appels sont les plus concerné par cette restructuration. Les cinq centres de Lyon, Marseille, Nantes, Nancy et Rouen, qui emploient 354 salariés, vont être fondu dans un centre unique à Croix (Nord), où 150 postes devraient être créés. Mais les services généraux, la logistique et le courrier pourraient également être affecté, le groupe ayant décidé de faire grimper la part de ses ventes sur internet dans son chiffre d'affaire de 40% à près de 67% l'an prochain.

Le groupe a toutefois précisé que sur les 674 postes supprimé, il avait déjà des solutions de reclassement pour 630 d'entre eux.

La vente par correspondance traverse une passe difficile. Fin 2008, un autre spécialiste de la vente à distance, La Redoute (groupe PPR), a annoncé la suppression de 672 emplois d'ici 4 ans, alors que la Camif a fait l'objet d'une liquidation judiciaire.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :