Prévisions moroses dans la distribution américaine

 |   |  375  mots
Lowe's et J.C. Penney ont livré ce vendredi des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours, pénalisés par le ralentissement de la consommation, qui les contraint en outre à baisser leurs marges.

L'heure n'est pas à l'optimisme sur la distribution américaine. Hormis l'exception Wal-Mart, dont le positionnement à bas prix lui permet pour l'instant de résister à la conjoncture économique difficile, les grands distributeurs s'attendent à une baisse de leurs ventes et de leurs profits dans les mois à venir. Le ralentissement de la consommation des ménages pèse en effet sur leurs résultats, d'autant plus qu'il les force à baisser leurs prix et donc leurs marges. Nouveaux exemples ce vendredi avec Lowe's et J.C. Penney.

Lowe's anticipe désormais un bénéfice par action (BPA) compris entre 23 et 27 cents au titre de son premier trimestre 2009-10. Sur l'ensemble de l'exercice, le numéro deux américain des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur anticipe entre 1,04 et 1,20 dollar par titre. Des attentes inférieurs au consensus des analyses, qui tablent respectivement sur 32 cents et 1,27 dollar.

Au quatrième trimestre, Lowe's a accusé un repli de 60% de ses profits, à 162 millions de dollars. Une performance légèrement inférieure aux attentes des marchés, avec un bénéfice par action (BPA) de 11 cents, contre 12 cents attendus par les marchés. C'est le sixième trimestre consécutif de baisse de profits du groupe, alors que ses ventes ont chuté 9,9% sur la période, à nombres de magasins comparables. Son concurrent Home Depot, numéro un américain du secteur, devrait publier mardi le dixième repli de rang de son BPA.

De son côté, J.C. Penney s'attend à une perte sur le trimestre en cours, sa première perte en presque cinq ans. La troisième chaîne américaine de grands magasins table sur un déficit allant de 20 à 30 cents sur la période avec un chiffre d'affaires qui pourrait chuter de 10 à 13%. Ce dernier est attendu entre 3,59 et 3,71 milliards de dollars. Les investisseurs escomptent de leur côté une perte de 21 cents et des revenus de 3,76 milliards de dollars.

Sur le dernier trimestre de son exercice 2008-09, le groupe a dégagé un bénéfice net légèrement supérieur aux attentes, en baisse de 51% à 211 millions de dollars. Hors exceptionnels, il ressort à 94 cents par action, 2 cents de mieux que les anticipations des marchés. Les ventes affichent une baisse de 10,8% à base comparable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :