Arcandor placé en redressement judiciaire

 |   |  143  mots
Au total, 50.000 salariés sont concernés par cette procédure. Les actionnaires risquent de tout perdre.

Le groupe allemand de distribution et de tourisme Arcandor (ex KarstadtQuelle) et une partie de ses filiales - dont sa filiale de vente par correspondance Primondi qui va devoir supprimer 3700 postes - ont été placés mardi en redressement judiciaire par le tribunal d'instance d'Essen, à l'ouest du pays .

Comme attendu, son patron Karl-Gerhard Eick, pourtant en plce depuis moins de six mois, va quitter l'entreprise. avec une enveloppe négociée dès le départ de quelque dix millions d'euros qui fait polémique.

Au total, 50.000 salariés sont concernés par cette procédure. Les actionnaires risquent de tout perdre, notamment la banque privée luxembourgeois d'origine allemande Sal Oppenheim qui avait pris 24,9% du capital et Madeleine Schickedanz, héritière du groupe Quelle (avec 21,5% du capital).

En revanche, le voyagiste Thomas Cook, coté à la Bourse de Londres, n'est pas concerné.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore un patron incapable qui s'en met plein les poches. Décidément rien de change.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :