Carrefour : malgré la perte au premier semestre, des résultats meilleurs qu'attendu

 |   |  509  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au premier semestre, le géant français de la distribution affiche une perte nette de 31 millions d'euros, bien inférieure à celle de 249 millions d'euros subie l'an dernier à la même période. Mercredi, Carrefour a annoncé la suppression de 500 à 600 emplois.

Fragilisé, le distributeur Carrefour commencerait-il à sortir la tête de l'eau ? C'est ce que laissent présager les résultats du groupe français présentés ce jeudi. Certes, Carrefour est toujours dans le rouge avec une perte nette de 31 millions d'euros au premier semestre, mais celle-ci est en forte réduction par rapport à l'an dernier. Au cours des six premiers mois de 2011, la perte nette s'élevait alors à 249 millions d'euros.

L'objectif de résultat opérationnel en 2012 confirmé

Du côté du bénéfice opérationnel courant (Ebit), celui-ci ressort à 769 millions d'euros, en baisse de 8,2%, quand les analystes interrogés par l'agence DowJones tablaient sur un recul de 12%, à 681,6 millions d'euros. Le directeur financier Pierre-Jean Sivignon a confirmé lors d'une conférence téléphonique l'objectif de résultat opérationnel courant compris entre 2,03 et 2,09 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année.

La perte nette limitée par le désengagement du groupe en Grèce

Sur la période, la résultat opérationnel courant a été "soutenu par l'Amérique latine, notamment le Brésil qui confirme son redressement" avec des ventes en hausse de 5,3% (à taux de change courants), tandis qu'il a été affecté "par l'environnement difficile en Europe du Sud et ce malgré une réduction des coûts significative en Espagne", détaille M. Sivignon. Sans le désengagement du groupe en Grèce annoncé en juin, la perte nette sur le semestre aurait été de 230 millions d'euros, précise-t-il. La fermeture de ses deux magasins à Singapour, annoncée en début de semaine, a également été intégrée dans les comptes. Les ventes hors taxes ont légèrement augmenté sur la période, à 38,8 milliards d'euros (+0,9%), "principalement portées par les bonnes performances des pays émergents", selon M. Sivignon.

Conjoncture difficille en Europe, effet de change positif en Asie

En France, principal marché du groupe et où Carrefour a confirmé mercredi un plan de suppression de 500 à 600 postes administratifs via un plan de départ volontaires, le chiffre d'affaires est en baisse de 0,5%, affecté par "la baisse des ventes non alimentaires, notamment des produits saisonniers". En Europe, "une conjoncture difficile a entraîné une baisse de notre chiffre d'affaires de 1,8%, qui s'explique par la baisse de la consommation (...) notamment en Europe du sud", indique M. Sivignon. Les ventes en Asie bénéficient d'un effet de change positif et augmentent de 9,5% (+0,7% à changes constants), avec "des ventes stables en Chine et une progression en Indonésie". La marge commerciale est quant à elle stable à 21,5% du chiffre d'affaires, grâce à "une progression dans les pays émergents".

Le titre en forte progression à la Bourse de Paris

La réduction de la perte semestrielle de Carrefour était salué ce matin à la Bourse de Paris. Le titre du groupe gagnait plus de 6% ce jeudi, une trentaine de minutes après l'ouverture. "La France résiste finalement mieux qu'attendu et la bonne santé de l'Amérique Latine compense en partie les mauvaises ventes en Europe du sud" et notamment en Espagne, relève Jean-Marie Lhomé, analyste chez Aurel BGC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2012 à 13:57 :
"Meilleurs qu'attendu" !!!!! Moins mauvais aurait été plus approprié au regard du résultat qui affiche toujours une perte ?

Journalistes ne vous faites pas complices de Carrefour en recopiant betement leur communiqué de presse .
a écrit le 30/08/2012 à 12:19 :
C'est beau le capitalisme moderne.
a écrit le 30/08/2012 à 11:13 :
c est encore les actionnaires qui frofite avec la hausse de l action
Réponse de le 30/08/2012 à 14:53 :
Le cours de l'action était tombé si bas depuis déjà plusieurs années ce que vous pouvez vérifier auprés de Bernard Arnaud principal actionnaire que + 6% ne représente pas grand chose en valeur .Mais bon c'est un début qui reste à confirmer dans le temps .
Réponse de le 30/08/2012 à 15:18 :
la hausse mais après un fort dévissage, en gros divisé par trois ?
a écrit le 30/08/2012 à 11:02 :
a quand les employés non alimentaire des magasins
a écrit le 30/08/2012 à 10:27 :
et on licencie pour satisfaire les actionnaires, c'est magnifique!! Montebourg, on ne t'entend plus...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :