La SNCF veut aussi des magasins ouverts dans ses gares le soir et le dimanche

 |   |  336  mots
(Crédits : SNCF / Photo Vigneau)
La SNCF demande que les magasins situés dans les gares puissent ouvrir le soir et le dimanche comme c'est le cas dans les aéroports.

Missionné par le gouvernement pour mettre à jour le cadre juridique sur le travail le dimanche, l'ancien président de la Poste, Jean-Paul Bailly, devra, dans cet épais maquis législatif, se pencher sur la situation des magasins des gares SNCF. Car la société ferroviaire déboule dans ce débat polémique en demandant un alignement sur les aéroports, lesquels sont dispensés de fermeture le dimanche. C'est d'ailleurs en raison de cette dérogation que le tout nouveau centre commercial Aeroville, situé dans la zone de l'aéroport de Roissy, est ouvert le dimanche.

130 gares

"Les aéroports ne sont pas concernés par la loi. Nous suggérons que les gares nationales ne le soient pas elles non plus", a déclaré Guillaume Pepy, la semaine dernière à Lyon à l'occasion de son séminaire de presse annuel. Cette requête concerne, non pas les 3.000 gares de France, mais les 130 enregistrant un plus fort trafic. Aujourd'hui, seule la vente à emporter à le droit d'ouvrir le dimanche. Les salariés de Carrefour City de la gare Saint-Lazare préparaient un recours pour être ouvert jusqu'à minuit et le dimanche. Pour rappel, la SNCF touche des redevances des magasins qui occupent les gares.

Sûreté

Pour justifier sa demande, la SNCF joue la carte de la sûreté des voyageurs. "Quand les magasins sont ouverts, les passagers retrouvent une chaleur, une présence humaine. Quand ils sont fermés, le sentiment d'insécurité se développe. Si tout est fermé Gare du Nord, c'est anxiogène", a précisé le président de la SNCF. "Nous ne comprenons pas que les boutiques et les commerces ne puissent être ouverts quand il y a des passagers", a, quant à elle indiqué Rachel Picard, la directrice générale de Gares & Connexions.

A la question concernant la concurrence que les magasins des gares pourraient créer vis-vis- des magasins environnants, la SNCF répond : "95% des gens qui achètent à la gare Saint-Lazare sont des passagers", assure Rachel Picard.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2013 à 12:41 :
il faut aussi fermer les restaurants, cinémas, taxis.... tout interdire après 18h
a écrit le 22/10/2013 à 11:11 :
Et moi , surgi tout droit du 3 ème CERCLE , je voudrais une Troisième Classe , pour payer moins cher , parce que les tarifs SNCF...ok , on n'est pas des New-Yorkais...!!!
a écrit le 22/10/2013 à 9:23 :
Moi , comme j'ai pas de blé , je veux que lesq magasins soient fermés et que les gens soient tristes. L'idéal , ce serait qu'ils chialent.
a écrit le 22/10/2013 à 9:21 :
Vous allez fâcher FO.
a écrit le 21/10/2013 à 14:49 :
Je suis tout à fait de l'avis que les magasins doivent être ouverts dans les gares, et que ce soit des personnes volontaires et courageuses qui y travaillent. Les fainéants et les syndiqués peuvent rester chez eux en mangeant des chips et en buvant une bière devant leur télé.
a écrit le 21/10/2013 à 14:40 :
Ils feraient bien de mettre des gens dans les gares le dimanche. Il y a de plus en plus de gares fermées un peu partout en France.
a écrit le 21/10/2013 à 13:33 :
bah non Ayrault préfère que les gens soient rentrés chez eux , les fonctionnaires dès 16h30 , les autres au plus tard à 21h00 à regarder p Sébastien plutôt que d'être oisifs à acheter dans les magasins les soir
d'ailleurs acheter quoi une fois que les impôts Hollandais seront payés ???
Réponse de le 21/10/2013 à 14:20 :
vous n'avez probablement jamais eu de vie de famille je vous plains!saviez vous que les vacances de la toussaint arrivaient cette année a point pour les élèves et les parents:les élèves sont épuisés,les parents aussi.alors vous voudriez les faire travailler le dimanche aussi?et puis on pourrait aussi mettre les enfants au travail afin qu'ils payent leurs cours?le néolibéralisme ne recule devant rien pour pressurer les classes moyennes au profit des patrons actionaires
Réponse de le 21/10/2013 à 14:44 :
Vous avez quel âge ? Et vos enfants, si vous en avez, ils ont quel âge ? Je ne sais pas ce que vous faites en votre qualité d'élu au ps, mais vos arguments ne volent pas très hauts. Si tous les élus ps parlent comme vous, la France est dans de très mauvais draps. Toutefois, merci pour votre allocution digne d'un temps révolu, on en tiendra compte pour les prochaines élections.
Réponse de le 21/10/2013 à 15:17 :
elu PS,comptez les jours qu'il vous reste avec votre mandat,et préparer votre carton.
Dehors les INCOMPETENTS,et nous sommes 75% à le dire.
Réponse de le 21/10/2013 à 19:04 :
@élu PS: les élèves sont épuisés cette année, c'est en effet un fait avéré remonté par les associations de parents d'élèves et les instits en raison de... Votre réforme inapplicable et dont aucun professionnel du secteur ne veut ni ne comprend les effets recherchés. À moins que la fatigue des élèves, des profs et des parents n'en soit un. Ah! J'ai compris! Peillon pense qu'en mettant tout le monde sur les rotules les électeurs seront trop claqués pour se rendre au bureau de vote, pour asséner la pire des déculottée à ces bons à rien du PS qui sont en train de tout saccager. Fort!! Très fort... Mais pas suffisant, la dérouillée vous allez vous la prendre!
Réponse de le 21/10/2013 à 23:38 :
@elu ps, je vis dans un pays ou les enfants ont 5 jours complets par semaine et des vacances seulement a Noel et au Printemps et bizarrement si je mets mon fils au lit de bonne heure, il est jamais fatigue. Et j'oublie de dire que je travaille le week-end. Vous vivez dans le passe, et les mentalites n'evoluent pas...
a écrit le 21/10/2013 à 13:12 :
Le principe de ce gouvernement, c'est de mettre en place une règle...pour aussitôt organiser des exceptions, des dérogations,...c'est comme pour Leonarda : la règle c'est que cette famille DEVAIT être expulsée au regard de TOUTES les décisions judiciaires depuis près de 5 ans... pour aussitôt, du fait du prince, proposer de payer le retour et le séjour en France de la jeune fille ..ubuesque !!!
Pour le travail du dimanche, c'est pareil : il faut la liberté d'ouverture pour tous et partout , assortie d'une majoration des salaires de 30% par exemple, auquel se rajouterait une journée de repos en semaine. Le travail devrait soit être explicite sur le contrat de travail, soit lors d'un entretien individuel du salarié avec l'inspection du travail : mais en France, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ??!?
a écrit le 21/10/2013 à 11:22 :
c'est là que nous voyons que nos syndicats comme nos enarcks sont déconnectés de la réalité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :