Go Sport se retire de la cotation pour mieux se relancer

 |   |  255  mots
Le distributeur d'articles de sport avait perdu près de 60% de sa valorisation en cinq ans.
Le distributeur d'articles de sport avait perdu près de 60% de sa valorisation en cinq ans. (Crédits : DR)
Rallye, actionnaire du groupe Casino, a obtenu 98% du capital de l'enseigne sportive française. Le groupe veut s'affranchir des contraintes du marché pour mettre en œuvre son plan de redressement et reprendre des parts de marché.

Go Sport sort de la compétition boursière. L'enseigne française qui possède également la marque Courir va se retirer de la cotation après l'Offre publique d'achat (OPA) simplifiée terminée le 30 octobre et qui a permis à sa maison-mère, Rallye (également actionnaire de Casino), de monter à 98,32% du capital.

Le distributeur d'articles de sport avait perdu près de 60% de sa valorisation en cinq ans. En 2013, l'enseigne détenait 6% de parts de marché en France, contre 18% pour Intersport et 30% pour la filiale du groupe Auchan, Décathlon. Le groupe perdait 22 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 675 millions d'euros.

Une nouvelle stratégie

La stratégie de retrait de la cote doit permettre au groupe de se concentrer sur son redressement en s'affranchissant des contraintes liées à la pression des marchés. En 2012, le groupe a lancé une augmentation de capital de 30 millions d'euros ainsi qu'un nouveau programme de développement. Le groupe s'est donné l'objectif d'ouvrir 160 points de vente dans les prochaines années dont 100 Go Sport et 60 Courir. Le distributeur compte sur sa filiale dont les ventes continuent à progresser et dont le positionnement est bien perçu en France.

Moins de promotions

L'enseigne a également lancé son site de vente en ligne. Cette stratégie vise aussi à mieux gérer les stocks et à engager des campagnes promotionnelles moins nombreuses mais avec un plus fort "impact". Enfin, les dirigeants de Go Sport veulent affiner son offre de grandes marques de sport, contrairement à Décathlon qui privilégie ses propres labels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :