Gaspillage alimentaire : convoqués chez Royal, les distributeurs grognent

La ministre de l'Ecologie somme les distributeurs d'appliquer les mesures contre le gaspillage alimentaire, et ce, malgré leur censure par le Conseil constitutionnel. Devant les médias, le ton monte avant la réunion prévue ce jeudi.
Marina Torre

3 mn

Les associations, les Banques alimentaires notamment, déplorent ne pas avoir été conviées à la table des négociations.
Les associations, les Banques alimentaires notamment, déplorent ne pas avoir été conviées à la table des négociations. (Crédits : Reuters)

Les escarmouches médiatiques se succèdent. Avant la réunion avec les grandes enseignes de distribution ce jeudi 27 août, prévue depuis une dizaine de jours par Ségolène Royal sur le gaspillage alimentaire, chacun y est allé de son commentaire.

La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie reproche aux distributeurs de contribuer au gaspillage en jouant sur les dates de péremption et en détruisant des denrées afin de préserver leur valeur. Une pratique que les amendements à la loi sur la Transition énergétique - censurés par le Conseil constitutionnel pour vice de procédure - devait interdire. Lors de la "convocation" -qui vise à mettre en place ces mesures même sans loi- lancée le 17 août, la ministre a notamment critiqué la "javellisation" des denrées.

"Maîtresse d'école"

Ce jeudi matin, Michel Edouard Leclerc, président du réseau d'enseignes portant son nom, a qualifié Ségolène Royal de "maîtresse d'école qui convoque la rentrée et, à 63 ans, je n'ai plus l'âge", sur Europe 1. Il a en outre publié un nouvel article critique sur son blog "l'abus de gesticulation médiatique" et présente la grande distribution comme le "meilleur allié dans la lutte contre le gaspillage".

Le président-directeur général de Système U, Serge Papin lance ce jeudi au micro de RTL:

"On a été surpris un petit peu du ton employé par la ministre, nous désignant comme seuls coupables..."

Il s'était déjà exprimé une semaine plus tôt pour rappeler que les distributeurs font partie des premiers fournisseurs de l'aide alimentaire aux plus démunis.

Par ailleurs, sur Twitter, Carrefour s'est fendu d'un tweet visant à rappeler son implication:

"Même si elles renâclent"

Réponse de la ministre sur France Inter:

"Chacun défend ses intérêts. Même si elles renâclent, même si elles me critiquent, ce n'est pas grave, l'important c'est qu'elles signent un engagement par lequel elles ne détruiront plus de denrées consommables" (...) "elles les donneront aux associations caritatives".

Les associations en question déplorent pour certaines ne pas avoir été conviées à la table des négociations. Le président des Banques alimentaires, Jacques Bailet, en a fait état la semaine précédente dans une interview à La Tribune. Pour les associations, l'afflux massif de nouvelles denrées alimentaires, prévisible d'après les mesures préconisées par le gouvernement, nécessitera une logistique complexe mais réalisable.

| Lire: Redistribuer les invendus alimentaire: plus compliqué que ne le dit Mme Royal

En France, entre 7,7% et 13,6% du gaspillage sont imputables à la grande distribution, contre 37% à 40,3% aux ménages, et 11% à 20% à la restauration, d'après les estimations de la mission Garot.

Des sénateurs ont déposé une proposition de loi visant à réintroduire les mesures censurées dans les textes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 30/08/2015 à 15:16
Signaler
Madame Royal c'est faite la spécialiste de la déclaration tonitruante sans objet ! ou irrecevable . ou même inapplicable . Il n'y a que son égo qui soit égal à elle même . Au sujet des récupérations des denrées périssables , en cas d'accident i...

à écrit le 28/08/2015 à 15:31
Signaler
Et que fait elle, Mme Royal la donneuse de leçons, comme économies dans ce sens dans son ministère ? Que font nos députés et sénateurs comme économies réelles, ne serais ce que sur leurs frais de bouche ? Recycle t'elle les petits fours non utilisés ...

à écrit le 28/08/2015 à 10:21
Signaler
La lutte contre les dépenses de l état ! Serait le meilleur moyen de lutter contre le gaspillage ! Mais réduire leur train de vie à eux ! C est crime de l aise majesté !👹

à écrit le 28/08/2015 à 0:54
Signaler
Au début il y aura un afflux massif de denrées mais ensuite la logistique des supermarchés va s'adapter et ça va se réduire.C'est comme le last minute au début il y avait du choix et des bonnes affaires puis quand les voyagistes se sont adaptés au n...

à écrit le 27/08/2015 à 23:20
Signaler
elle est toujours aussi nulle ...!

à écrit le 27/08/2015 à 21:42
Signaler
En parlant de gaspillage alimentaire, peut être faudrait il s'attaquer au gâchis dans la restauration collective. le gaspillage est quotidien. De la préparation des repas à la présentation des plats, c’est tout un système qui est à revoir. Selon cert...

à écrit le 27/08/2015 à 20:37
Signaler
Gaspillage c'est un autre mot à connotation morale de surproduction .La surproduction c'est toujours mieux que la pénurie.Dans une société ou il n'a rien on ne gaspille rien ex Cuba :on récupère tout.C'est un choix de société.Mieux vaut jeter un peu...

à écrit le 27/08/2015 à 20:28
Signaler
Lutter contre le gaspillage c'est remettre en cause l'égalité de tous les consommateurs et l'économie d'abondance.Car si on produit au plus juste les derniers arrivés n'auront plus droit au produit convoité .Exemple le boulanger qui fait 30 pains car...

à écrit le 27/08/2015 à 20:09
Signaler
Encore une qui ne sais pas de quoi elle parle ! Un poulet en voie de putréfaction cad en dlc atteinte est dangereux c est pour ça que le personnel à ordre de le javelliser ! Le jour ou il y aura une intoxication alimentaire avec mort d hommes ! On to...

à écrit le 27/08/2015 à 18:57
Signaler
Elle avait mis sa belle veste rouge au cas où on la remarquerait pas , mieux vaudrait supprimer les gaspillages de mistals, ecomouv , postes de sous présidents de régions,préfets hors cadres associations innombrables politiquement correctes,innombrab...

à écrit le 27/08/2015 à 16:39
Signaler
Elle devrait plutot convoquer son ex et parler serieusement reduction des depenses publiques, du train de vie du gouvernment en particulier et de l'etat en general. Laisser aux pros de la distribution et autres associations + les details du "gaspill...

à écrit le 27/08/2015 à 13:09
Signaler
Je viens de recevoir les dépliants de Carrefour, Super U et autre Cora et ce qui est consternant au delà du gâchis de papier, ce sont les prix! Tout les produits sont vendus par lot de 2 ou 3 avec des prix de vente souvent au dessus de 6 ou 7 euros.....

le 27/08/2015 à 18:29
Signaler
Sans doute parce que vous êtes célibataire... Les dépliants sont avant tout destinés aux familles

le 27/08/2015 à 18:37
Signaler
Le dernier prospectus (Lecl**) propose d'acheter 12 boites de haricots verts pour avoir un prix de "gros" (pas vérifié vs le prix unitaire) mais c'est encombrant, ça fait quand même cher même si on y "gagne" un peu, à payer de suite. 36 tubes de dent...

le 28/08/2015 à 10:47
Signaler
mais personne ne vous oblige à acheter des yaourts par lot de 12 ou 16. Vous en trouvez par lot de 4 sans aucun souci et je ne vois pas l'intérêt de vendre des yaourts à l'unité. Les yaourts se conservent plutôt bien et peuvent généralement être c...

à écrit le 27/08/2015 à 12:47
Signaler
Inutile de pointer du doigt la grande distribution, mais imaginons plutôt une solution constructive où l'Etat facilité l'émergence de solutions en s'appuyant sur les forces vives déjà en place. Il existe des solutions innovantes qui attendent l'impl...

à écrit le 27/08/2015 à 12:02
Signaler
Acte d'autoritarisme dictatorial, bien dans la ligne du gouvernement actuel qui n'hésite pas à transgresser les lois.

le 27/08/2015 à 13:49
Signaler
Rien d'étonnant de la part d'un gouvernement qui n'hésite pas à faire espionner ses concitoyens et multiplie les interdits. La France fut autrefois le pays des libertés.

à écrit le 27/08/2015 à 12:01
Signaler
Comme d'habitude Ségolène occupe le terrain médiatique et se pose en protectrice de la veuve et de l'orphelin sur un sujet qui évidemment est perçu positivement par l'opinion publique . En pratique, il n'en ressortira rien du tout (comme le péage gr...

à écrit le 27/08/2015 à 11:29
Signaler
Ce n'est plus la Bravitude mais la CONNITUBE qui est en marche.

le 27/08/2015 à 14:58
Signaler
En Corée du Nord ç ' a marché...

à écrit le 27/08/2015 à 11:28
Signaler
"convoqué(s)".... Mais de quel droit ? Et surtout pourquoi s'y rendent-ils !!!! Il suffit de ne pas y aller s'ils ne veulent pas voir une maitresse d'école....

le 27/08/2015 à 12:03
Signaler
Et bien du droit d'une ministre qui peut proposer des lois qui ont un impact sur leur business, et ils vont bien entendu s'y rendre après leur petites rodomontades habituelles. Parce que ce n'est pas bon pour leur image ça, dans un pays où des gens n...

le 27/08/2015 à 15:57
Signaler
oui vous avez raison c'est la faute des autres, tjrs des autres et je pense que vous allez vous abstenir de consommer, vous connaissez auto-consomamation, vaches-lai, cochons-viande, poules-oeufs, etc....je rappelle simplement que ces entreprises de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.