Le timbre rouge passera à 85 centimes le 1er janvier 2017

 |   |  267  mots
La Poste parle d'avantage tarifaire pour évoquer l'écart de prix entre les timbres vert et rouge, qui va passer de 10 à 12 centimes.
La Poste parle d'"avantage tarifaire" pour évoquer l'écart de prix entre les timbres vert et rouge, qui va passer de 10 à 12 centimes. (Crédits : REUTERS/Regis Duvignau)
Le prix du timbre vert, pour un courrier distribué en 48 heures en France métropolitaine, atteindra 73 centimes, contre 70 centimes actuellement. Les tarifs de base pour le courrier publicitaire resteront stables pour la deuxième année d'affilée.

La Poste a annoncé vendredi que les tarifs du courrier augmenteraient de 3,1% en moyenne au 1er janvier 2017 "pour assurer la pérennité du service universel dans un contexte de baisse des volumes du courrier".

Cette hausse s'inscrit dans le cadre d'un dispositif d'encadrement pluriannuel des tarifs décidé par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) en juillet 2014, qui prévoit une augmentation annuelle moyenne des tarifs du service universel de 3,5 points au-dessus de l'inflation de 2015 à 2018. Les prix des envois postaux ont ainsi déjà augmenté de 3,6% en moyenne cette année, après une hausse record de 7% en 2015.

Moins cher que la moyenne européenne

Dans le détail, le prix du timbre vert - pour un pli distribué en 48 heures en France métropolitaine - passera l'an prochain de 70 à 73 centimes tandis que celui de la lettre prioritaire, à timbre rouge, grimpera de 80 à 85 centimes.

La Poste parle d'"avantage tarifaire" pour évoquer l'écart de prix entre les timbres vert et rouge, qui va passer de 10 à 12 centimes, faisant remarquer que le premier restera moins cher que la moyenne européenne des envois économiques (75 centimes).

Les tarifs des colis postaux classiques (Colissimo), qui avaient baissé cette année, resteront inchangés en 2017, tandis que les tarifs de base du courrier publicitaire resteront stables pour la deuxième année consécutive, a précisé La Poste.

Les ménages français dépensant en moyenne environ 45 euros par an en produits postaux, l'impact de la hausse sera limité à moins de 2 euros par an et par ménage, a relevé le groupe public.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2016 à 15:10 :
En France tout augmente, sauf les salaires.
Une baguette qui de 3 francs a fini par arriver à 1€. Pour les cigarettes de 10frs a 8€. Le coiffeur de 30 frs à 9900€ ( pour certain) et comme ca des exemples il y a en a des tonnes... Par contre les salaires du smic a 6500 frs nous sommes arrive à 1150€ quel progression extraordinaire. Donnez du pouvoir au Français et surtout arretez de nous faire croire que vous nous faites des cadeaux...
a écrit le 29/07/2016 à 23:06 :
Pouvoir d'achat de l'euro : moins d'1 franc d'avant.
Ouhhh la belle affaire.
a écrit le 29/07/2016 à 21:47 :
Continuez à augmenter et de moins en moins nous utiliserons la poste. Y en a marre d'engraisser un grand nombre de mec qui ne foutent rien.
a écrit le 29/07/2016 à 17:01 :
C'est une véritable honte, moi qui envoie des courriers régulièrement, je me retrouve avec des frais de plus en plus élevés et je ne touche qu'une petite pension, jamais augmentée, elle. Quand j'écrivais des lettres pour les USA, je payais toujours 90 centimes. Depuis quelques mois,pour quelques grammes en trop, c'est passé à 2,50 euros la lettre!
cela devient un luxe d'envoyer des lettres, je vais passer aux e-mails, ce qui est beaucoup moins agréable pour moi.
L'augmentation du coût de la vie n'effraie pas plus que ça les consommateurs qui ne s'affolent pas de payer des petits gâteaux 3,50 euros pièce, c'est à dire 23 francs, donc deux babas au rhum 7 euros soit, 46 francs ! Est-ce que les gens se rendent compte de l'incroyable augmentation des prix depuis l'euro ? c'est catastrophique.
a écrit le 29/07/2016 à 14:53 :
Ne pas mettre le prix du timbre sur le timbre, c'est carrément se f... du monde.
On est où ? dans 1984?
Réponse de le 29/07/2016 à 16:01 :
Et la validité permanente ça vous parle ?
a écrit le 29/07/2016 à 14:12 :
"l'impact de la hausse sera limité à moins de 2 euros par an et par ménage (en 2017)"
oui, ajouté à "l'impact de la hausse sera limité à moins de x euros par an et par ménage en 2016" et "l'impact de la hausse sera limité à moins de x euros par an et par ménage en 2014", une sorte d'escalier où on ne calcule que la hausse unitaire pas leur somme cumulée.
La Poste a dû remarquer qu'on envoyait rarement de petits paquets, depuis quelque temps, rien n'existe dans la grille tarifaire sous 500g. Bon, 10g on peut peut-être le glisser dans une enveloppe. Et ça évite le dilemme du carton à 251g, il fallait en découper un bout pour passer sous le seuil. :-)
a écrit le 29/07/2016 à 14:01 :
Trop c'est trop, moins de 2eur de + par an, non ! ABSURDE énormément plus, dans ne conso modérée. En quelques années + 45% de hausse. Et l'on évoque jamais en rien ceux des pays qui sont moins chers en produits, services, impots.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :