Le tourisme résiste à la crise en France

 |  | 497 mots
Lecture 2 min.
Un tiers des Français comptent partir en vacances cette hiver, mais leur budget a diminué de 5 à 10%. Crédit photo: Alain Caraco.
Selon la société Protourisme, le solde des nuitées touristiques en France est resté positif depuis le début de l'année. Les perspectives s'annoncent plutôt encourageantes pour la Toussaint et la saison d'hiver, mais le budget "vacances" des Français diminue.

En dépit de la crise qui secoue les marchés et du thème de la baisse du pouvoir d'achat, omniprésent depuis plusieurs mois, les Français ne semblent pas prêts de sacrifier leurs vacances. Sur les neuf premiers mois de 2008, le solde des nuitées de tourisme reste positif en France, selon une enquête de la société Protourisme.

Depuis le début de l'année, les nuitées de tourisme sont stables en France, mais le chiffre d'affaires de l'hébergement touristique a progressé de 4%. Entre janvier et mai, le secteur du tourisme a été nettement favorisé par les bonnes conditions climatiques (neige + soleil) dans la plupart des massifs et un mois de mai très dynamique. La croissance des nuitées a atteint 8% dans l'hôtellerie pour le "mois des ponts".

En revanche, la saison d'été s'avère plus décevante. Le mauvais temps qui a régné sur une bonne partie de la France a fortement pénalisé les régions montagneuses (-4% de nuitées), la façade Atlantique (-3%) et les espaces ruraux (-2%). Les touristes sont partis chercher le soleil sur le littoral Méditerranéen et, de façon plus inattendue, dans le Pas-de-Calais.

L'année 2008 est également pour l'instant marquée par le dynamisme du tourisme d'affaires et urbain. Ainsi, les hébergements haut de gamme, qui accueillent principalement le tourisme d'affaires, ont connu une hausse de 2% de leur fréquentation.

Perspectives encourageantes pour l'hiver, mais budgets serrés

Le moral des ménages est peut-être à son plus bas niveau depuis 1987, mais les Français comptent toujours partir en vacances cet hiver. D'après l'enquête Protourisme, près de 30% d'entre eux projette un séjour, dont 80% en France.

Les perspectives sont donc bonnes pour la saison d'hiver. Les congés scolaires de la Toussaint ont même enregistré une hausse de 4% des réservations. Pour ces vacances familiales, les formules "tout compris", comme les villages de vacances ou les résidences de tourisme, ont la côte.

La destination "parcs de loisirs" a également le vent en poupe. Les dix plus grosses structures françaises ont enregistré une croissance moyenne de 7% depuis le début de l'année. Certains parcs comme le Puy du Fou, Vulcania et le Parc Asterix ont même prolongé leur période d'ouverture pour répondre à la demande.

Mais cet hiver, les professionnels du tourisme devoir faire un effort sur les prix s'ils veulent afficher de bons taux de remplissage. Les deux tiers des futurs vacanciers français n'ont pas encore effectué de réservation, attendant des tarifs plus avantageux. Leur budget vacances auraient en effet diminué de 5 à 10%.

Pour Didier Arino, le directeur de l'étude Protourisme, "ils estiment les prix des séjours touristiques trop élevés d'au moins 10%". Les Français ne comptent donc pas sacrifier leurs vacances, mais une traque aux bons plans et aux promotions de dernière minute s'annonce déjà.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :