Des envies de grand large ? Visitez le salon nautique 2008

 |   |  695  mots
Paprec-Virbac 2, le voilier de Jean-Pierre Dick, l'un des navigateurs lancé dans la course du Vendée Globe.
Le salon nautique devenu « le Nautic 2008 » largue ses amarres au Parc des Expositions de la Porte de Versailles du 5 au 14 décembre. L'occasion de s'offrir une escale marine parmi les 1.400 bateaux exposés. Un rendez-vous pour initiés mais aussi pour non initiés.

Il a changé de nom mais il reste le rendez-vous annuel des amateurs et passionnés de la mer, tout comme les professionnels du secteur. Le salon nautique a troqué son nom pour le « Nautic », une identité « plus accessible », explique Alain Pichavant, le commissaire du Salon interrogé par latribune.fr. Il a démarré ce vendredi pour les professionnels de l'industrie nautique et accueille le grand public ce samedi et ce jusqu'au 14 décembre prochain, Porte de Versailles.

S'étirant sur 170.000 mètres carrés grâce à l'annexion d'un hall supplémentaire -il est aussi grand que le mondial de l'automobile-, le Nautic 2008 réunit plus de 1.000 exposants et 1.400 bateaux (à voiles et à moteur).

Cette année, le Nautic souhaite davantage séduire un public non initié au monde de la plaisance et du nautisme, sachant qu'il rassemble chaque année en moyenne près de 300.000 visiteurs. Mais, selon Alain Pichavant, la fréquentation pourrait cette fois-ci surfer sur le sommet de la vague, Vendée Globe oblige, cette course mythique  organisée tous les quatre ans autour du monde sans escale et sans assistance partie des Sables d'Olonne il y a 26 jours. Une course que les visiteurs pourront suivre sur place grâce aux vacations radio quotidiennes des 25 skippers -après 5 abandons- actuellement dans les mers du Sud. A suivre aussi la performance de Thomas Coville qui à bord de son maxi trimaran de 32 mètres (105 pieds) , tente actuellement de battre le record du tour du monde en solitaire et sans escale actuellement détenu par Francis Joyon en 57 jours et 13 heures.

Et à défaut d'être sur l'eau, le visiteur peut s'imaginer à la barre du plus grand des voiliers exposés dans le pôle sur la voile et le tourisme ou découvrir les derniers nés des chantiers navals (59% des bateaux produits en 2007 sont des voiliers). Pourquoi ne pas passer du rêve à la réalité en se programmant une croisière ou bien encore franchir le pas en devenant propriétaire de son propre bateau... en choisissant parmi les 400 voiliers de toutes tailles qui sont exposés. Parmi eux, place au vertige avec le bateau d'entraînement de l'équipe Puma (long de plus de 21 mètres),laquelle court actuellement dans la Volvo Ocean Race, la course à la voile autour du monde en équipage et par étapes.

Les adeptes des bateaux à moteur (34% de la production française) ne seront pas en reste et apprécieront les vedettes, les pneumatiques, etc de toutes tailles tels la « Lady Scarlett », vedette rapide, inspirée des canots automobiles des années 50.

Même le design s'invite au salon et pas seulement à l'intérieur des yachts de luxe. Bénéteau, premier constructeur mondial de bateaux a ainsi fait appel aux services d'agences de design pour dessiner l'intérieur de sa gamme « Oceanis » ou bien encore ses « First 50 ».

Place aussi aux sports de glisse. L'une des principales nouveautés du salon étant un espace d'animation où surfers pros et amateurs pourront notamment s'essayer sur la « Nautic Wave », un simulateur de vague .

Le Nautic reste aussi un rendez-vous de professionnels qui cherchent à faire du « business » et d'après Alain Pichavant, ce sont pas moins de 20 à 30% du chiffre d'affaires de l'industrie nautique qui sont réalisés pendant ces 10 jours de salon qui rassemble 24 secteurs d'activité (ports de plaisance, construction, négoce, équipementiers, loueurs, etc). Une industrie pour l'instant à l'abri des intempéries mais sur laquelle quelques nuages s'amoncellent néanmoins. Les premières estimations de la saison 2007/2008 (1er septembre - 31 août) font en effet état d'une progression d'environ 5% du chiffre d'affaires contre 6,6% en 2007 par rapport à 2006. Un industrie qui se met aussi au vert avec l'utilisation progressive de matériaux respectueux de l'environnement comme les fibres végétales et les revêtements antisalissures installés sur les coques.

Et puis le Nautic est aussi bien sûr l'occasion de rencontrer les personnalités venues partager leur passion de la mer telles que le célèbre marin Olivier de Kersauson, Patrice Martin, le multiple champion du Monde de ski nautique, et d'autres aventuriers. Un excellent moyen de s'évader et  prendre une grande bouffée d'oxygène!
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :