Le Club Med en baisse, le groupe engage des mesures pour faire face à la crise

 |   |  607  mots
Le groupe de loisirs a enregistré un bénéfice de 2 millions d'euros en 2007/2008 contre une perte de 8 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel de l'activité loisirs s'améliore de 63% à 43 millions. Club Med décide de limiter ses investissements pour 2008/2009. Le titre a perdu plus de 5%.

Les comptes du Club Méditerannée sont comme prévu revenus dans le vert au titre de l'exercice 2007/2008 (clos au 31 octobre). Grâce à la cession il est vrai de ses activités Jet Tours et Club Med Gym. Au total, le groupe publie ce jeudi un bénéfice net de 2 millions d'euros contre une perte de 8 millions un an plus tôt. (Retrouvez le communiqué du Club Med).

Fait plus marquant : l'amélioration du résultat opérationnel courant (ROC) de la branche Loisirs qui s'inscrit à 43 millions en hausse de 69% sur un an. A l'inverse, le ROC patrimoine se traduit pr une perte de 8 millions. Du coup, le résultat opérationnel courant ne marque qu'une légère amélioration à 10 millions (contre 8 millions un an plus tôt). 

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,49 milliard sur l'exercice clos le 31 octobre 2008, soit une progression de 6% en données publiées et de 7,7% en données comparables, avec une croissance de 10,6% au premier semestre et de 4,9% au second semestre. Le RevPAB (Revenu par lit disponible) progresse de manière significative de 7,5%, dont 6,2% au quatrième trimestre.

"Le gain de clients en 4 et 5 Tridents valide la stratégie de montée en gamme avec une progression de 312.000 clients depuis 2003, dont 61.000 pour la seule année 2008. La clientèle 4 et 5 Tridents représente 656.000 clients soit 48% de l'ensemble de la clientèle du Club Med", explique le groupe dans son communiqué.

Commentant les résultats de l'exercice 2008, Henri Giscard d'Estaing, président directeur général déclare : «Dans une conjoncture dégradée, les résultats 2008 du Club Méditerranée reflètent une nouvelle amélioration de la rentabilité opérationnelle. Cette amélioration constante depuis 2006, avec la croissance des fonds dégagés par l'exploitation et la cession de Jet tours et Club Med Gym, a contribué au renforcement de la structure financière du groupe.La crise économique mondiale nous conduit, aujourd'hui, à prendre des mesures fortes et immédiates pour adapter la voilure. Nous avons ainsi défini nos priorités pour 2009 : d'une part, gagner des parts de marchés alors que les atouts du positionnement stratégique du Club Med sur le haut de gamme devraient lui permettre de mieux sortir de cette crise et probablement plus tôt que les autres. D'autre part, renforcer notre position de spécialiste mondial des vacances haut de gamme, conviviales et multiculturelles, notamment sur nos marchés relais de croissance». 

Pour l'exercice en cours les perspectives sont mitigées: au 6 décembre, sur la base d'une capacité en baisse de 3,1%, les réservations pour l'hiver 2009 exprimées en chiffre d'affaires comparable sont en recul de 2,4% sur celles de l'hiver 2008. Elles confirment, mais de façon plus marquée en raison de la crise, la tendance observée pour l'été 2008. 

Du coup le Club Med a décidé de procéder à un certain nombre d'ajustements, comme la baisse de 3% de la capacité hôtelière sur 2009 en diminuant les durées d'ouverture des villages 2 et 3 tridents et en procédant à quelques fermetures saisonnières de villages permanents en fonction des aléas climatiques. Surtout il va limiter ses investissements à 50 millions d'euros pour 2009 (contre 90 millions  envisagés en juin) en décalant 2 projets de montée en gamme. Enfin, avec la mise en place de mesures de productivité sur les structures qui portent sur les dépenses marketing et commerciales, la simplification des organisations et une optimisation des achats, pour un montant de l'ordre de 31 millions en 2009.

En Bourse, le titre Club Med a perd 5,04% à 13 euros ce lundi après avoir gagné près de 5% lors des premiers échanges. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La strcuture administrative du Club Med avec ses nombreuses BU de part le monde est-elle encore justifiée pour 80 villages et un produit Haut de Gamme qui ne demande pas toujours un contact physique mais plutot des reponses rapides, claires et efficaces qui peuvent être envoyées par email sur les blackberrie des consommateurs privilégiés.
A l'heure du commerce Internet le Club Med est en retard et n'a pas encore coupé ses habitudes de masse marketeur!!!
Une structure de commandement trop lourde et trop couteuse qui absorbe beaucoup trop de ressources.
L'annonce attendue par les marchés n'est toujours pas arrivée.
A quand une refonte en profondeur du systéme de direction et de management de l'entreprise sur ses marchés étrangers????
La chasse aux couts devrait commencer pour que le Club Med soit encore une valeur attractive et une entreprise presente sur le marche dans les prochaines 50 années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :