Bon début d'exercice pour la Compagnie des Alpes

 |   |  354  mots
La Compagnie des Alpes affiche une hausse de 15,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, grâce à ses deux métiers: l'exploitation de parcs de loisirs et de remontées mécaniques.

La crise, connaît pas ! Tel pourrait être le slogan de la Compagnie des Alpes (CDA) sur les trois premiers mois de l?exercice 2008/2009, qui s?étend du 1er octobre au 31 décembre. Le chiffre d?affaires publié mercredi soir ressort en croissance de 15,5%, à 88,7 millions d?euros.

Les métiers du groupe participent à cette bonne performance. L?exploitation des remontées mécaniques sur les domaines skiables, notamment en France, a connu sur la période une croissance de 18,3% à 58,2 millions d?euros. La CDA bénéficie d?un effet de calendrier puisque le premier trimestre compte deux journées de vacances scolaires supplémentaires par rapport à la même période l?an passé. De plus, la saison de ski a démarré plus tôt à la faveur de "bonnes conditions d?enneigement". Par ailleurs, la recette par journée skieur est en croissance de 4%, précise la société.

En ce qui concerne le second métier, l?exploitation de 21 parcs de loisirs, la croissance est également au rendez-vous. Cette activité affiche une hausse de 10,3% à 30,4 millions d?euros, grâce à l?accueil favorable de l?ouverture des parcs sur les périodes de la Toussaint et de Noël. Au total, la fréquentation des parcs, notamment du Parc Astérix, est en augmentation de 8% et elle est accompagnée d?une hausse de 3% de la dépense par visiteur.

Malgré ce démarrage en fanfare, la société envoie un message de prudence. Elle souligne que 95% de l?activité remontées mécaniques dépend du seul deuxième trimestre (du 1er janvier au 31 mars). Or sur cette période, les réservations des hébergements dans les stations à la date du 15 janvier sont pour le moment inférieures de 2,9% par rapport à l?an passé, "dégradant ainsi légèrement les prévisions établies en décembre 2008 (-1,9%)". Toutefois, les professionnels des sports d?hiver constatent cette année une forte poussée des réservations de dernières minutes et malgré le retard des réservations, nombre d?hébergeurs espèrent faire aussi bien que l?an passé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut que les journalistes viennent voir en station si les gens continuent à dépenser de l'argent. les gens n'ont pas d'argent!!! et ne dépensent rien dans mon entreprise

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :