Club Med contient la baisse de ses réservations d'hiver

 |   |  229  mots
Le groupe de villages de vacances a annoncé un recul de 4% des réservations pour sa saison d'hiver. Au premier trimestre de son exercice, son chiffre d'affaires a progressé de 1,9%.

En ces temps de crise économique, les consommateurs recentrent leurs dépenses sur l'indispensable... et les vacances n'en font pas partie. Toutefois au regard du contexte, le groupe Club Med a réussi à limiter la casse pour la saison d'hiver :  il enregistre une baisse de 4% de ses réservations. Chez Oddo Securities, Guillaume Rascoussier observe que la baisse des réservations "est contenue par rapport au contexte, ce qui constitue un soulagement".

Au premier trimestre de son exercice, clos le 31 janvier dernier, son chiffre d'affaires a progressé de 1,9% à 329 millions d'euros. A taux de change comparable, la croissance atteint 3%. Or, ces chiffres intègrent déjà "une adaptation des capacité de -5,7% sur l'hiver (dont -7,7% pour le deuxième trimestre) résultant principalement des décisions de fermetures de villages 2 et 3 Tridents", précise le groupe.

La baisse des réservations a été particulièrement notable pour la zone Amérique (-6%) et l'Europe (-4,1%) cet hiver. Cependant, dans un communiqué, Club Med affirme avoir gagné des parts de marché "sur la plupart des pays stratégiques à travers le monde".

Le véritable test sera la saison d'été. Cité dans le communiqué, le P-DG du groupe, Henri Giscard d'Estaing, observe que "sur un marché qui subit fortement les effets de la crise économique", la progression de l'activité au premier trimestre "confirme la force de la stratégie" choisie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Montée en gamme, peut-ètre...
Montée en prix surement,et ça se paye.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vu les tarif, rien d'étonnant
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais c'est kler rien d'étonnant pour 15 jours ebn corse il me demande 6500? a deux avec un enfant de 20 mois !
c'est du vol !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Apres avoir travailler au club med quelques années et travaillant maintenant chez Accor il est indeniable que les résultats trés moyen du club sont dus au manque de formations de l'encadrement .Chez Accor la chasse au gaspi se fait de façon collégiale et pas par une note de service.
Avant de mettre un projet en place dans les hotels celui ci est testé et tiens compte de l'avis de tout les intervenant du plongeur au directeur ce qui n'est pas le cas au club .Un exemple au club le the time chaque aprés midi a été mis de façon irreflechis sans donné les moyens nécessaire au village en hommes et en argent pour une qualité et une satisfaction inegale entre les villages .il aurait été préférable dans faire trois par semaine mais avec une qualité irreprochable.
Un directeur doit aussi bien savoir lire un bilan que le temps nécessaire pour faire une chambre ou le cout d'électricité par chambre occupé.Des stages sont nécessaires pour etre un bon directeur de passé dans tous les métiers (plonge,chambre,service technique,serveur reception )afin de connaitre et de réagir efficacement lorsque cela est nécessaire .Le service est important mais sans une bonne gestion le club ne s'en sortira pas .Un virage a 18O degrés doit etre pris et toutes les bonnes décisions ne se prennent pas dans un bureau a Paris mais sur le terrain avec les hommes qui vivent la réalité chaque jour .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :