Le Club Med lance une augmentation de capital, le titre baisse

 |   |  491  mots
Le titre a été suspendu de cotation pendant la matinée. Le Club Med lance une importante augmentation de capital. Elle accompagne son plan d'économies qui va être renforcé. Les résultats sont en nette perte sur cinq mois. L'action perd 3,7%.

La cotation du titre Club Méditerranée a été suspendue ce mercredi matin. Le groupe vient d'annoncer une importante augmentation de capital, notamment pour répondre à ses besoins financiers face à la crise.

Elle s'élève à 102 millions d'euros (presque la moitié de la capitalisation boursière du groupe), 51 millions en augmentation de capital et 51 millions sous forme d'Orane, obligations remboursables en actions nouvelles ou existantes avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires.

Le Club Med précise que Fipar International (Caisse de dépôt et de gestion du Maroc) qui détient 10,7% du capital souscrira à hauteur de dix millions d'euros à l'augmnentation de capital et de 30 millions pour les Orane. Le groupe Rolaco qui en possède 4,7% et le groupe Air France Finance qui compte 2% du capital suivront à la hauteur de leur participation.

Crédit Agricole SA pourrait faire son entrée au capital puisqu'il s'engage à reprendre - de manière irréductible ou réductible -  la moitié des actions nouvelles non souscrites à hauteur de 10 millions d'euros. La Caisse des Dépôts (CDC), ex actionnaire du Club, s'est engagée "sous certains conditions" à souscrire aux actions nouvelles non souscrites à hauteur de 20 millions d'euros.

Bernard Tapie, qui avait fait connaître son intérêt pour le groupe mais aussi ses désaccords avec la direction, n'y participerait pas.

La direction précise que ces opérations financières accompagnent son plan d'économies qui va être renforcé. Le plan de productivité est porté de 31 à 56 millions d'euros. Les investissements sont ramenés à 50 millions d'euros en 2009 et à 35 millions en 2010. Les cessions et désinvestissements doivent atteindre 45 millions cette année et 50 millions l'an prochain.

Le Club Med en profite pour dévoiler ses chiffres à fin mars au bout de cinq mois d'exercice : le chiffre d'affaires recule de 5,7% (5,1% en données comparables) de  631 à 595 millions d'euros. Le résultat opérationnel est négatif à hauteur de cinq millions contre un bénéfice de 14 millions un an plus tôt. Le résultat avant impôt ressort en perte de 16 millions contre un petit million de profit un an plus tôt.

La direction, qui table sur une stratégie de montée en gamme -, tente toutefois de rassurer en précisant que si le nombre de client recule de 7,5% sur cinq mois à 467.000 - alors que les capacités ont reculé de 7% sur la période -, celui des clients haut de gamme  a augmenté de 5,6% avec plus de 16.000 clients sur les villages les plus luxueux à quatre ou cinq tridents, ce qui a généré une hausse du prix moyen de 3,1%.

Dans le même ordre d'idée, le revenu par lit disponible, RevPAB, qui mixe le taux d'occupation et l'effet prix, a progressé de 0,9% à 112 euros à la journée hôtelière, en données comparables.

(retrouvez le communiqué du Club Med)

La Bourse a mal réagi à cette annonce. Le titre a reculé de 3,7% à 12,5 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nanar place l'argent (le notre) qui lui a généreusement attribué dans le club med. ? Il pense probablement que le tourisme est l'activité d'avenir dans un monde en crise profonde et partie pour durer. Il a perdu son flair ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :