Comment Denis Hennequin veut développer la franchise chez Accor

 |   |  204  mots
Pour le nouvel homme fort d'Accor, la franchise est une "question de taille plutôt que de standing". Elle peut s'appliquer à tous les segments hôteliers et c'est la taille de l'investissement qui est déterminant dans ce modèle.

Denis Hennequin arrive à la direction d'Accor avec une solide réputation de savoir faire dans la franchise qu'il a bien l'intention de mettre au service du groupe hôtelier. Son objectif affiché est d'accélérer le développement du groupe Accor dans le cadre d'une stratégie qui ne mise plus sur l'investissement immobilier.

La franchise n'est pas et ne sera pas l'unique moyen. Mais c'est un axe stratégique. Yann Caillère, directeur général délégué d'Accor, le confirme. "Nous voulons devenir le premier franchiseur en Europe d'ici 2015, ce qui implique un quasi doublement du nombre d'hôtels franchisés par Accor". Partant de 800 franchisés aujourd'hui, Accor se fixe un objectif de 1.500 hôtels en Europe en 2015.

Pas question de se disperser. "Nous allons accélérer le développement de la franchise sur une sélection de pays que sont l'Angleterre, le Bénélux, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Et nous allons concentrer en priorité nos efforts sur quelques marques qui se prêtent mieux à ce mode d'exploitation : All Seasons, Mercure, Etap, Ibis", souligne l'expert en hôtellerie du groupe.

Le groupe Accor vient de dédier quinze personnes supplémentaires au développement de la franchise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :