Comment les skis Rossignol ont remonté la pente à toute vitesse

Le leader mondial du ski investit plusieurs millions d'euros pour doter ses sites européens d'équipements ultra-modernes. Il revient de loin.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le groupe Rossignol basé à Saint-Jean-de-Moirans, près de Grenoble en Isère, vient de lancer un plan d?investissements de près de 10 millions d?euros, dont les deux tiers seront déployés d'ici avril 2013. L'occasion de moderniser son site haut-savoyard de Sallanches. Dernière usine de fabrication de skis de France, celle-ci produit environ 300.000 paires par an de skis de piste haut de gamme des marques Rossignol et Dynastar. La moitié de l?outil de production sera ainsi entièrement rénovée, 28 machines dernier cri installées et l'atelier course de Moirans, près de Grenoble, modernisé.

Autre bénéficiaire de cet investissement : le site d'Artès, en Espagne, qui fournit les skis de grande série, free-ride et free-style et les skis de fond. « Nos outils de production, en particulier en France, seront parmi les plus performants au monde et notre capacité de production instantanée décuplée » se félicite Bruno Cercley, président du groupe Rossignol. De quoi assurer une production locale au plus près du marché et des matières premières et répondre au plus vite à la demande pendant la saison de sports d?hiver.

Plan de retournement

Rossignol poursuit ainsi sa stratégie de reconquête, après avoir traversé une très mauvaise passe, avec un marché du ski mondial passé d?environ 7 millions de paires en 2002 à 3,5 millions en 2009. Repris en novembre 2008 par le consortium Chartreuse & Montblanc, assisté par le cabinet de conseil Alvarez & Marsal, le groupe a mis en place un ambitieux plan de relance pour s'adapter.

Il s'est ainsi réorganisé, repositionné et a réduit ses effectifs de 30 %, avec 131 licenciements en France. Alors qu'il perdait début 2009 l?équivalent de 190 000 euros par jour, soit plus de 20 % de son chiffre d'affaires, et était écrasé par ses dettes, il a retrouvé l?équilibre en 2009-2010. Dans la foulée, en septembre 2010, le leader mondial du ski alpin annonçait la relocalisation à Sallanches de la production de 60 000 paires de ski junior, jusque là produites à Taïwan, en plus des 200 000 paires déjà produites sur place. De quoi employer 40 salariés sur le site. Une façon de « privilégier la proximité avec les consommateurs, en majorité situés dans l'arc alpin », selon Bruno Cerdey.

Ce redressement, basé sur la réduction des coûts fixes et le renforcement de l?outil industriel en Europe de l?ouest, a d'ailleurs été distingué par le prix 2010 du meilleur retournement international de l?année, décerné par l'association Turnaround Management. Au 31 mars 2011, Rossignol a enregistré 134,8 millions d'euros de chiffres d'affaires, avec un retour aux bénéfices.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 07/12/2011 à 16:16
Signaler
Et un merci aux rossignols qui chantent depuis 2004...

à écrit le 26/11/2011 à 8:06
Signaler
Comme quoi, c'est possible sans la chine....Air France devrait s'en inspirer

à écrit le 25/11/2011 à 14:18
Signaler
Des skis qui remontent la pente quand on les a acheté pour la descendre, c'est pas un peut chiant ?

à écrit le 25/11/2011 à 11:12
Signaler
Au 31 mars 2001, Rossignol a enregistré 134,8 millions d'euros de chiffres d'affaires ou au 31 mars 2011 ???

à écrit le 25/11/2011 à 10:45
Signaler
Comme quoi produire du haut de gamme est possible et rentable en France.... Ca devrait donner des lecons a l automobile ou on persiste a maintenir le secteur sous perfusion..... Il faut prevoir et developper l industrie de demain, pas celle des...

le 07/12/2011 à 16:16
Signaler
"Comme quoi produire du haut de gamme est possible et rentable en France..." Oui.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.