Jean-Pierre Nadir (Easyvoyage) : "Google peut parfois être devancé"

En garantissant contre remboursement les prix les plus bas sur les billets d'avions, le comparateur en ligne Easyvoyage joue la carte de la confiance face à l'arsenal technologique du célèbre moteur de recherche. Jean-Pierre Nadir, le fondateur du site français, explique à la Tribune comment il compte marquer des points face au géant du net.
Jean-Pierre Nadir, le patron d'Easyvoyage: Nous avons une connaissance du voyage, des destinations, qui nous permet de faire la différence entre les opérateurs alors que l'algorithme de Google les traite tous à égalité.
Jean-Pierre Nadir, le patron d'Easyvoyage: "Nous avons une connaissance du voyage, des destinations, qui nous permet de faire la différence entre les opérateurs alors que l'algorithme de Google les traite tous à égalité." (Crédits : DR)

Résister à Google. C'est le pari d'Easyvoyage, le comparateur de prix en ligne qui tient à conserver ses 6 millions de visiteurs uniques par mois, et tente d'en gagner d'autres pour dépasser les 20 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisés l'an dernier. Et ce, alors que depuis mars, le moteur de recherche américain déploie l'artillerie lourde en proposant aux internautes français de comparer les prix des billets d'avions sur une interface qui reprend ses codes visuels clairs et surtout qui bénéficie d'une technologie sans comparaison.

La réponse du site français? Un nouvel argument commercial: la garantie du meilleur prix. Si l'internaute trouve un billet moins cher ailleurs, Easyvoyage s'engage depuis début janvier à le rembourser dans les 48 heures jusqu'à trois jours avant le départ pour un montant plafonné à 150 euros. Attention, les conditions sont évidemment restrictives, les deux billets comparés doivent afficher les mêmes dates et la même compagnie, mais aussi les frais d'aéroport et de carte bancaire - une nuance de taille qui peut faire varier les prix de plusieurs dizaines d'euros. 

 Une simple "posture" marketing? Jean-Pierre Nadir, fondateur et PDG d'Easyvoyage explique sa stratégie pour tenter de résister face au géant américain. 

Si vous garantissez les prix les plus bas, c'est donc que vous considérez être aussi forts technologiquement, si ce n'est plus, que vos concurrents... même de Google?

Jean-Pierre Nadir - Évidemment, sur le terrain technologique, Google est sûr de gagner. En termes de moyens humains et financiers, leur avance est indiscutable. En revanche, Google peut parfois être devancé. Il y a l'exemple de Criteo qui y est parvenu sur le terrain du retargeting [publicité ciblée en ligne ndlr]. Demain, la force de frappe de Google dans ce domaine sera sans commune mesure.

Nous nous devons d'être bons face à Google, donc il faut améliorer notre technologie en permanence, améliorer la performance et la rapidité de nos réponses, la présentation des prix pour qu'ils soient plus compréhensibles, l'ergonomie du site.

Outre cela, nous avons une connaissance du voyage, des destinations, qui nous permet de faire la différence entre les opérateurs alors que l'algorithme de Google les traite tous à égalité proposant des prix qui peuvent parfois être beaucoup plus élevés sur les moyens courriers car ils ont moins de partenaires sur ces vols.

Enfin, il y a un engagement de notre part. Tandis que si vous avez un problème sur Google, que faites-vous? Rien. Vous pleurez. 

Garantir le prix le plus bas, cela signifie qu'il va falloir comparer les comparateurs… Pourquoi les internautes prendraient-ils le temps de le faire alors que le comparateur est justement censé faire le travail pour lui ?

C'est pourtant ce qu'ils font. Les utilisateurs consultent en moyenne cinq à six sites pour faire leur choix, parfois dix. En réalité, ils font plutôt confiance à un seul d'entre eux car celui-ci leur semble a priori engagé à offrir le meilleur prix. 

 Vous avez affirmé qu'utiliser les systèmes d'IP tracking c'était "prendre un risque monstrueux." Comment garantissez-vous que vos utilisateurs n'en sont pas victimes ?

L'IP tracking, personne ne l'a démontré. Si c'était prouvé, nous nous engagerions à désinscrire le partenaire du site. Nous avons déjà écarté certains d'entre eux à cause de pratiques que nous ne jugeons pas fair play pour l'internaute. Pourtant, elles sont souvent le fait de partenaires dont la contribution était très élevée. On encourage les bons élèves. Après, sur le web, il peut toujours y avoir des problèmes des bug. Par exemple, le fait que la mémoire "cache" ne se mette pas à jour automatiquement fait que parfois, les prix affichés sont légèrement plus élevés après le rafraîchissement de la page. Ils avaient été mis à jour par les opérateurs avant la recherche, mais les robots n'avaient pas encore pris en compte cette modification. 

>> e-marketing: comment les sites traquent les comportement des internautes

Depuis plusieurs mois vous proposez également des prévisions de prix sur les hôtels et les vols. Quelles sont vos autres armes de différenciation? 

On prévoit les prix sur six mois et on donne un historique sur douze. C'est ce qui permet de savoir s'il est plus avantageux de partir en février ou en mars par exemple. On essaie aussi de donner l'information la plus pertinente possible. Nos commentaires sur les produits, nos notes sur les hôtels visent l'objectivité avec des critères qui sont les mêmes pour tous. Parce que l'avis des clients c'est bien mais il y a autant d'avis que de clients. Ensuite, nous développons une communauté de clients.

Une nouvelle tentative d'introduction en Bourse, huit ans après la première, ça vous tente?

C'était une expérience intéressante mais une conjonction de faits extérieurs nous ont conduit à préférer des LBO (Leverage buy-out, acquisition avec effet de levier). Cela n'a pas changé aujourd'hui. Le benchmark capital est plus adapté à notre stratégie car nous avons plutôt besoin d'une visibilité à trois ans qu'à trois mois, et la Bourse est très chronophage. En outre, nous sommes dans un environnement très attractif sur le plan financier. Pourquoi ne pas nous adosser à un industriel plus important. Nous sommes souvent approchés. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 13/01/2014 à 17:58
Signaler
Personnellement je ne trouve pas le comparateur de google très intuitif dans son utilisation. Il faut vraiment qu'ils travaillent l'ergonomie du site. Il existe aussi un autre comparateur qui se distingue de tous les autres par son côté solidaire.C'...

à écrit le 09/01/2014 à 2:31
Signaler
Depuis qu'on m' montré le site skyscanner j n'ai plus remis les pieds sur easyvoyages. Le moteur de recherche de skyscanner offre beaucoup plus d options et permet ainsi d'obtenir des voyages moins chers. On peut par exemple definir un mois ou on ve...

le 31/12/2014 à 12:56
Signaler
Cher Mr Skyscanner, Que vous soyez content des performances de votre moteur me remplit de joie. Spammer les articles des concurrents, mais pour autant confrères, ne me semble pas une démarche très saine, encore moins à la hauteur du brio présuppos...

le 05/01/2015 à 16:14
Signaler
Cher Mr Skyscanner, Que vous soyez content des performances de votre moteur me remplit de joie. Spammer les articles des concurrents, mais pour autant confrères, ne me semble pas une démarche très saine, encore moins à la hauteur du brio présupp...

à écrit le 08/01/2014 à 16:11
Signaler
Voyageant beaucoup, je trouve, pour l'instant en tout cas le comparateur de vols de Google vraiment peu compétitif par rapport à ce que fait la concurrence.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.