AccorHotels confiant en dépit d'un environnement "difficile"

Le groupe hôtelier français AccorHotels a affiché mercredi sa confiance pour 2017, après un nombre d'ouvertures "record" en dépit d'un environnement "difficile", en particulier en France en raison de la baisse de fréquentation liée aux attentats.
(Crédits : Reuters)

En 2016, le leader européen de l'hôtellerie a vu son bénéfice net progresser de 8,6% à 265 millions d'euros, soit moins que ce que prévoyait le marché (346 millions selon un consensus Factset). Le bénéfice d'exploitation, indicateur clé de l'entreprise, s'est pour sa part établi à 696 millions d'euros, en hausse de 4,5%, un niveau "record", a noté le groupe dans un communiqué. Il est supérieur à la fourchette de prévisions du groupe (entre 670 et 690 millions) et aux prévisions du marché. Selon Factset, il était attendu à 676 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires a atteint 5,63 milliards d'euros, en légère hausse de 0,9% (+2,2% à périmètre et change constants), en ligne avec les attentes du marché.

"AccorHotels affiche pour 2016 d'excellentes performances dans un environnement difficile, avec notamment un résultat d'exploitation et un nombre d'ouvertures d'hôtels records", a indiqué le PDG Sébastien Bazin.

Le patron d'AccorHotels a salué la "mobilisation de (ses) équipes à travers le monde" qui a permis "une croissance des résultats supérieure à celle du chiffre d'affaires".

HotelInvest, le moteur du développement du groupe

Pour 2017, "la concrétisation de notre projet de filialisation d'HotelInvest nous octroiera de formidables marges de manoeuvre pour saisir les nombreuses opportunités liées à la mutation rapide de notre industrie", a ajouté M. Bazin. La France, premier marché du groupe, et plus particulièrement Paris, ont été pénalisés par la chute de fréquentation après les attentats de 2015 et 2016.

Le chiffre d'affaires dans l'Hexagone s'est inscrit en baisse de 2,8%. "L'activité a été très difficile à Paris, avec un RevPAR (revenu par chambre disponible) en baisse de 13,2%, quand les hôtels de province affichent eux une bonne activité sur l'année (RevPAR à +4,2%)", a souligné le groupe.

AccorHotels, sixième groupe au classement mondial de l'hôtellerie, s'est par ailleurs félicité d'un "développement record, avec 81.042 chambres (347 hôtels), à 89% en contrats de management et de franchise (dont 117 hôtels et 43.481 chambres de Fairmont Raffles Hotels International)".

Sarkozy au "board"

AccorHotels a annoncé mardi l'arrivée de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy à son conseil d'administration en qualité d'administrateur indépendant. Le groupe hôtelier indique dans un communiqué que Nicolas Sarkozy prendra la place du représentant du fonds Colony Capital qui a cédé début février ses dernières parts dans AccorHotels.

L'ancien président de la République présidera le nouveau comité "stratégie internationale" dont les missions et la composition seront précisées lors d'un prochain Conseil d'administration, précise le groupe.

"L'expertise internationale de Nicolas Sarkozy et sa parfaite connaissance des enjeux géopolitiques mondiaux seront de formidables atouts pour le groupe", souligne Sébastien Bazin.

(Avec l'AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.