Comment le Centre-Val de Loire espère rouvrir plus tôt ses châteaux

 |  | 506 mots
Lecture 3 min.
La Loire à vélo, qui a été empruntée par 1,2 million de cyclistes en 2020, s'inscrit dans un circuit total de 5.000 kilomètres dans le Centre-Val de Loire (Crédit photo: ©David Darrault)
La Loire à vélo, qui a été empruntée par 1,2 million de cyclistes en 2020, s'inscrit dans un circuit total de 5.000 kilomètres dans le Centre-Val de Loire (Crédit photo: ©David Darrault) (Crédits : Reuters)
ORLÉANS (45). Troisième région touristique française après l'Île-de-France et le Sud, le Centre-Val de Loire est sur les startings blocks pour rouvrir notamment les châteaux de la Loire. La région espère, comme en 2020, avoir un coup d’avance sur le reste de l’Hexagone.

Fermée depuis le 1er novembre 2020, la cinquantaine de châteaux de la Loire situés en Centre Val de Loire (sur 100 au total), espère rouvrir ses portes au début du mois d'avril 2021, soit avec une quinzaine de jours d'avance par rapport au calendrier national probable.

Le conseil régional, président (PS) en tête, pousse les feux pour parvenir à convaincre l'Etat. François Bonneau avance deux arguments majeurs auprès de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au Tourisme. Sur la forme, le conseil régional du tourisme dirigé par Marc Richet met la dernière touche à un protocole d'accueil drastique qui sera présenté auprès de l'Autorité régionale de santé (ARS). Il espère le voir à nouveau entériné comme en mai 2020. L'année dernière, les monuments du Centre Val de Loire avaient ainsi été les premiers en France à rouvrir leurs portes au public.

La région peaufine sur le fond un programme culturel baptisé les Nouvelles Renaissances dans la continuité des 500 ans de la Renaissance en 2019. Cet anniversaire avait connu une croissance de 20% de la fréquentation touristique en Centre-Val de Loire. Un appel à manifestation d'intérêt a été lancé sur plusieurs thèmes auprès de l'ensemble des acteurs touristiques, gastronomiques et culturels. Ils portent sur le patrimoine et la nature, la création et la culture, l'art de vivre et la gastronomie, enfin la science et l'innovation. Un million d'euros a été débloqué par la collectivité pour construire et médiatiser ce programme qui devrait être prêt fin mars.

Première région cycliste française

Troisième filière de la région, compte tenu de son patrimoine culturel exceptionnel, après la pharmacie-cosmétique et l'aéronautique avec un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros réalisés en 2019, le tourisme a vécu une année très dégradée en 2020. Malgré le fort rebond de l'été dernier, la baisse de fréquentation des sites touristiques et des hôtels s'est élevée respectivement à 45% et 22%. La moindre occupation des campings et mobile homes a elle atteint environ 30%. Le manque à gagner pour le tourisme l'année dernière se chiffrerait à un milliard d'euros, soit 30% des recettes totales.

Pour ne pas subir en 2021 un tel trou d'air, le Centre-Val de Loire met en avant ses atouts à l'intention d'une clientèle désormais essentiellement française. Il s'affiche ainsi comme la première région hexagonale pour la pratique du vélo avec 5.000 kilomètres de pistes cyclables et près de 800 centres d'accueils. 2. 000 kilomètres supplémentaires, financés par la région et L'Europe, devraient s'y ajouter à l'horizon de 2.024. En conjuguant les mobilités douces, de plus en plus plébiscitées par les vacanciers, avec l'art de vivre et gastronomie locale, l'exécutif régional mise sur ce tiercé gagnant. Objectif grâce à une attractivité renforcée, retrouver les bons chiffres de fréquentation de 2019.

Lire aussi : Le Centre-Val de Loire futur tremplin de l'Internet par la lumière?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :