L'Italie distribue gratuitement maisons et châteaux par centaines

 |   |  337  mots
Voici le genre de propriétés que les pouvoirs publics italiens distribuent gratuitement...
Voici le genre de propriétés que les pouvoirs publics italiens distribuent gratuitement... (Crédits : DR)
Dans l'optique de développer un tourisme différent, loin des incontournables du pays (Rome, Venise, etc.), l'Italie a prévu de mettre à disposition, gratuitement, une centaine de propriétés. Les bonnes âmes intéressées devront toutefois présenter un projet solide de rénovation du bien.

Disposer d'un château en Italie sans dépenser un centime d'euro, ça vous tente ? L'Italie a prévu de donner 103 propriétés appartenant à l'Etat et aux collectivités locales à des jeunes entrepreneurs (moins de 40 ans), des associations et des coopératives, afin de transformer ces propriétés en hôtels, spas, restaurants ou villas de luxe...

Avant de poser votre démission et prendre le premier billet d'avion en direction de la Botte, sachez que les propriétés nécessitent de gros travaux de rénovation, quand elles ne sont pas complètement en ruine. Mais comme vous pouvez le voir sur les différentes photos illustrant cet article, le potentiel des différentes propriétés reste très séduisant...

La promotion du "slow tourism"

Macello VIgnola

Le "Macello Vignola", en Emilie-Romagne.

Dans la liste des biens disponibles, on retrouvera donc vielles fermes, auberges, monastères, châteaux et même une ancienne école. Si l'Etat italien, via l'Agenzia del Demanio et le ministère de la Culture, se sépare de tous ces biens laissés à l'abandon, c'est dans l'objectif de relancer le marché du tourisme en Italie.

Basilicata

Basilicata San Maria del Vetrano

Toutes ces propriétés sont situées sur des parcours, pédestres et cyclistes, qui traversent le pays. L'idée est donc, selon l'Agenzia del Demanio, de "développer un tourisme plus responsable, respectueux des territoires et de l'environnement". Les propriétés ne seront donc pas données aux personnes intéressées sans contrepartie, elles seront plutôt mises à leur disposition, tout en étant intégrée dans un "réseau d'infrastructures et de services".

Si cela vous intéresse toujours, vous avez jusqu'au 26 juin pour soumettre votre projet pour une des propriétés disponibles sur le site, en détaillant la façon dont vous conceptualisez la transformation. Si votre projet est suffisamment solide, vous pourrez obtenir un bail jusqu'à 50 ans. En cas de succès de l'opération, 200 autres biens pourraient mis à disposition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2017 à 15:19 :
Au lieu de donner une chance aux moins riches qui peuvent aussi apporter un plus aux villages et régions Italiennes ont privilégie encore et toujours les friqués de ce monde
a écrit le 30/11/2017 à 22:13 :
Je suis intéressé par ce projet et de rénover un bien
a écrit le 24/05/2017 à 13:25 :
@ citoyen blasé : inutile de vous énerver : nous sommes là encore, cette fois dans une perspective italienne, dans l'opposition entre la théorie libérale de la "politique de l'offre" - censée régler tous les problèmes de nos économies en zone euro - par opposition à la "politique de la demande" (pas de salariés, pas de pouvoir d'achat = pas de consommation quels que soient les cadeaux faits aux entreprises). N'oubliez surtout pas que nous allons de plus en plus parler de l'Italie avec des élections qui s'annoncent très compliquées en 2018 pour les conservateurs et libéraux européistes. L'Italie est en effet le pays le plus susceptible d'obtenir une majorité favorable à la sortie de l'UE par l'addition des suffrages favorables au mouvement "5 étoiles" plus les partis souverainistes dépassant largement les 50%. Le nouveau président du conseil italien est déjà venu chercher le soutien de Macron ; il aura celui de Merkel et toute la bande de Bruxelles ; mais je pense que, de l'autre côté des alpes le peuple tremble un peu moins que de ce côté-ci : et cela peut et doit faire la différence.
a écrit le 22/05/2017 à 9:12 :
Une politique de redistribution des logements, principaux coûts dans un budget, dynamiserait bien plus l'économie en ces temps de baisse régulière du pouvoir d'achat, ici cela reste de la distribution de biens d'état dans un but mercantile aux effets totalement hasardeux.

Sans salariés pas de tourisme.
Réponse de le 23/05/2017 à 9:10 :
Pourquoi critiquer ce projet. Il a le merite de proposer une alternative intelligente. A observer le nombre prodigieux de batisses a l'abandon en Italie avec souvent des architectures de belle qualite, il serait dommage de laisser ce patrimoine aller "a volo". Utiliser le tourisme comme vecteur est un plus.
Des lors qu'un local historique transforme a peu de frais peut- etre utilise comme gite, le bouche a oreille fait le reste en une ou deux saisons.
A ceci, on peut par la suite y ajouter de la restauration locale et le tour est joue.
Cette offre est destinee a des gens desireux de faire "autre chose" qui marche de mieux en mieux. Cela s'appelle l'eco-tourisme.
Réponse de le 24/05/2017 à 10:44 :
Il est marrant comme systématiquement sur les articles les plus lus j'ai droit à mon pot de colle.

Dites vous bien que je ne fais pas exprès, moi, de commenter sur les articles les plus lus mon but n'étant pas comme les trolls de vouloir imposer ma vérité au monde.

Donc si vous pouviez arrêter ce fonctionnement aussi stupide que manichéen cela ne serait pas du luxe, merci.

"A observer le nombre prodigieux de batisses a l'abandon en Italie avec souvent des architectures de belle qualite, il serait dommage de laisser ce patrimoine aller "a volo"."

Je suis entièrement d'accord et je pense pareil pour le patrimoine français maintenant le logement est autrement plus important que les projets aléatoires commerciaux.

"Utiliser le tourisme comme vecteur est un plus."

Le tourisme sans secteur économique de service c'est totalement inutile.

"A ceci, on peut par la suite y ajouter de la restauration locale et le tour est joue."

Dites donc vous devez être conseillé économique médiatique vous non ? Tout à l'air si simple dans votre tête, un dogme et ça repart.

"Cette offre est destinee a des gens desireux de faire "autre chose" qui marche de mieux en mieux. Cela s'appelle l'eco-tourisme"

S'il n'y a pas de salariés pour faire tourner la boutique c'est inutile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :