Lourdes pertes pour les deux grandes compagnies aériennes japonaises

 |   |  365  mots
Japan Airlines et All Nippon Airways affichent des pertes annuelles importantes. Leurs chiffres d'affaires se révèlent encore inférieurs à leurs dernières prévisions.

Le transport aérien nippon traverse un sérieux trou d'air. La première compagnie aérienne japonaise, Japan Airlines ( JAL ), a annoncé ce mardi avoir subi une perte nette de 63 milliards de yens (504 millions d'euros) lors de l'exercice 2008-2009, clos fin mars (chiffre à confirmer le 12 mai prochain). Elle tablait jusqu'à maintenant sur un déficit de seulement 34 milliards. Et en 2007-2008, elle avait gagné 16,9 milliards.

Même tendance pour la perte d'exploitation qui se serait établie à 51 milliards et non à 37 milliards.

Le chiffre d'affaires a reculé de 12,6% à 1950 milliards de yens contre une prévision précédente de 1977 milliards. Le nombre de passagers a baissé de 12,4% sur un an sur les lignes internationales et de 1,8% sur les lignes intérieures.
 

La direction souligne dans un communiqué : "la chute de la demande mondiale en transport aérien a été incessante, et a eu des conséquences néfastes pour les revenus du groupe JAL aussi bien sur les lignes passagers internationales et intérieures que sur le trafic cargo international".

Selon la presse japonaise, JAL pourrait demander une aide de 200 milliards de yens auprès des pouvoirs publics japonais dans le cadre du programme de soutien aux entreprises affectées par la crise.

La deuxième compagnie aérienne japonaise, All Nippon Airways (ANA), qui a déjà revu à la baisse ses prévisions annuelles, avait, elle, indiqué lundi qu'elle s'attendait désormais à une perte annuelle de 4,5 milliards de yens (35 millions d'euros) soit deux fois moins que prévu grâce à des ventes d'actifs.

Mais Ana a prévenu que "compte-tenu de l'aggravation de la récession internationale et japonaise au quatrième trimestre (janvier à mars)", le groupe devrait afficher un chiffre d'affaires annuel de 1.392,5 milliards de yens (contre 1.400 milliards attendus) et un bénéfice d'exploitation de 7,5 milliards de yens (contre 8 milliards prévus). (retrouvez le communiqué d'ANA).

Ce jeudi, elle a confirmé une perte nette de 4,26 milliards de yens soit 33 millions d'euros, une chute de son profit d'xeploitation de 91% à 7,59 milliards et un recul de son chiffre d'affaires de 6,4% à 1.392 milliards de yens. Pour l'exercice 2009/2010, la compagnie prévoit un bénéfice de 3 milliards de yens mais un nouveau recul de ses ventes, de 3,1%, à 1350 milliards.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les japonais qui se réjouissaient il y a un peu plus d'un an de la réception de leur premier Airbus en sous-entendant que ce serait bien le premier mais aussi le dernier, pourraient voir se réaliser leurs intentions au delà de leurs espérances... mais pas pour les bonnes raisons.
Les deux compagnies nationales restent à fusionner, faute de passagers et de moyens, le Japon n'est plus ce qu'il était et déjà il n'était pas ce que l'on pensait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :