Grève à la SNCF : la direction promet un trafic normal ce mercredi

 |  | 729 mots
Lecture 4 min.
La direction de la SNCF a fait état ce mardi matin d'un taux de grévistes de 23,75%, un chiffre contesté par la CGT qui parle de 31,6%. Elle annonce un retour à la normal pour ce mercredi.

A l'appel des syndicats CGT, Sud-Rail et CFDT-Fgaac, une grève a touché la SNCF du lundi 19 octobre à 20 heures jusqu'à ce mardi 20 octobre à 20 heures. La direction annonce un retour total à la normal pour ce mercredi matin.

La direction a fait état en fin de matinée mardi d'un taux de grévistes de 23,75%, un chiffre contesté par la CGT qui parle de 31,6%.

Par comparaison, le taux de grévistes étaient de 73% au plus fort de la mobilisation contre la suppression des régimes spéciaux de retraite (2007) et de 40% en 2005 contre le budget (emplois). Cependant, 38,6% des conducteurs (fret ou voyageurs) étaient mobilisés mardi, selon la direction, un chiffre proche des 43% enregistrés en novembre 2008 lors d'une précédente grève liée aux conditions de travail dans le fret.

Mardi, le trafic a été conforme aux prévisions annoncées, avec en moyenne deux TGV sur trois et un train sur deux sur les réseaux TER, Corail et Intercités par exemple. Selon la SNCF lundi, les trains internationaux Eurostar, Thalys, Lyria, Artesia et Alleo devaient connaître un trafic normal.

"Le service garanti fonctionne (...) il y aura moins de trains mais ils circuleront", a assuré le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy. Il a également indiqué que "300.000 tracts seront distribués dans les gares avec la liste des trains qui vont circuler". "Le plus important, c'est d'être complètement mobilisé pour l'information des clients, pour que personne ne soit surpris et que chacun puisse anticiper et s'organiser".

 

Toutes les informations sur le trafic sont disponibles en cliquant ici.

Pour se renseigner sur les prévisions de circulation :

Se connecter au www.sncf.com pour tous les trafics
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare
Numéros  verts :

0805 90 36 35 pour Grandes Lignes et TER
0805 700 805 pour Transilien

Ecouter : France Bleu Ile de France 107.1
Message sur les perturbations
toutes les 10 minutes de 6h00 à 21h00

Téléphone portable : sncf.mobi pour accéder en temps réel aux informations

La direction souligne que "ces trafics respectent, région par région, les niveaux fixés par la loi du 21 août 2007 sur la dialogue social et sur la continuité du service public dans les transports de voyageurs"

 

La réforme du fret et ses conséquences sociales

Pour expliquer ce mouvement social, les syndicats mettent surtout en cause le plan de modernisation de la SNCF prévu pour 2012.

La direction a notamment annoncé fin septembre une réforme du fret qui veut abandonner une bonne partie du "wagon isolé" (transport de petites quantités par client), responsable de deux tiers des pertes du fret, qui devraient s'élever en 2009 à 600 millions d'euros. La SNCF veut s'orienter sur des marchés plus porteurs (autoroutes ferroviaires, TGV fret, présence dans les ports, produits agricoles/chimiques/automobiles).

L'Unsa (18,05% du personnel) a finalement renoncé à la grève après avoir obtenu que certains de ces marchés soient gérés à titre expérimental, pendant huit mois, par des entités spécialisées et non par des filiales. "Le défi est de savoir si l'on peut trouver des souplesses dans l'organisation du travail pour ne pas faire la filialisation", avance François Nogué, DRH de la SNCF .

Les conséquences sociales de l'abandon de 50% à 60% du wagon isolé suscitent beaucoup d'inquiétudes, la CGT annonçant jusqu'à 6.000 suppressions de postes et la direction refusant de donner un chiffre.

Selon Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF,  "il y a beaucoup de changements de métiers au sein de la SNCF , et il y aura de la mobilité du fret vers les autres branches".  Mais les syndicats ne se satisfont pas de cette possibilité et Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminots, le premier syndicat de l'entreprise, souligne qu'entre "2002 et 2009, plus de 20.000 emplois au statut (cheminot) ont été supprimés".

Au nom de la CFDT-Fgaac, Dominique Aubry estime pour sa part que "si on voulait vraiment" reporter du trafic routier vers le rail, "on ne laisserait pas tomber le wagon isolé, qui irrigue tout le territoire et concurrence la route directement, même si cela a un coût".

Sud-Rail a également pointé du doigt parmi les sujets de mécontentement des cheminots "les conditions de travail de plus en plus dégradées, le management agressif à la France Télécom et les bas salaires".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2009 à 20:58 :
Quel est le coût écologique de cette grève?
a écrit le 11/11/2009 à 19:26 :
La grève s'arrête quant ?
a écrit le 23/10/2009 à 4:56 :
grève pas grève.... hélas ! de toute façon il faut bien un moyen d'expression face à une direction sourde ou bouchée c'est pareil ! USAGER j'ai fait le compte : il y a 1/5ème (à peine) de jours de grève SNCF dans l'année (en comptant large). PAR CONTRE : 1 JOUR SUR 3 gros problèmes de circulation, trains supprimés, retards, etc.... Pour les "gueulards", j'ai remarqué : ON NE VOUS RETROUVE PAS DANS LES ASSOCIATIONS D USAGERS.... bizarre non ? j'en connais beaucoup qui gueulent et.... qui sont UMP NON !!! et ben c'est vrai en plus leurs "chefs" bouzillent le service public... POUR LE FRET : y avez-vous pensé ? mais sur les routes il y a déjà beaucoup trop de camions.... et la CAMPAGNE MEDIATIQUE SUR TELE POUR LE FRET : C'EST DU BOURRAGE DE CRANE. ETEIGNEZ LA TV et VOUS VOUS EN PORTEREZ QUE MIEUX !! AU MOINS VOUS REFLECHIREZ I N T E L L I G E M M E N T.
a écrit le 20/10/2009 à 12:25 :
@Billy : Un bescherelle pourra t'aider pour ton concours.
a écrit le 20/10/2009 à 10:33 :
Arretez tous de pleurer d'un côté "on est des otages" de l'autre "je suis inquiet de la modernisation de la SNCF" alors je fais greve. Pour les 1er organisez vous et arretez de geindre pour les seconds vos greves repetitives sont totalement improductive et vous décredibilise à un point inimaginable. Pour les 1er arretez de pleurer à chaque greve et vous verrez qu'ils arreteront d'en faire tous les 4 matins. Les syndicats de la SNCF sont comme une espece en voie d'extinction à qui il ne reste que des spasmes nerveux. Laissez les en paix ne leur donnez pas de l'importance et on ne les entendra plus : RIP
a écrit le 20/10/2009 à 10:06 :
Vos commentaires de petits bourgeois sont pitoyables vous ne savez pas quoi vous parlez, votre fameuses prime de charbon que vous aimez tant ressortir n'existe plus depuis 1973.
Ces grèvent servent à protéger le service public et donc les usager.

J'ai le concours le plus important de ma carrière à passer cette semaine et je ne sais pas comment je vais faire Nice Bordeaux cette semaine ce n'est pas une raison pour avoir l'esprit aussi étroit!

Au passage notez qu'easy jet une société privée comme vous les aimez, est aussi en grève (et ne rembourse pas mon billet)

Salut les bourges
a écrit le 20/10/2009 à 9:51 :
RAZ LE BOL de vos put.... de grève !!!!!!!!! C'est peut-être votre droit, mais pas celui d?emmerder votre monde.

Chaque année, on remet le couvert, les usagers qui n'ont guère autre choix que d'utiliser le réseau pour aller gagner leurs croûtes sont encore et encore pris pour des imbéciles !

On s?en TAPE de votre mécontentement et de vos problèmes parce que vous vous en tapez des notres, des problèmes que vous nous causez pour nous rendre sur nos lieux de travail !

Nous, dans le privé, GREVE = Croix blanche sur carrière, voir même faute arrangée pour excuser un licenciement pour certain !

Bande de fainéant, travaillez comme TOUS les Français !!!

Et stop défendre des acquis qui ne devraient même plus être d'actualité comme la prime du charbon !!! Au fait, Rappelez nous le salaire moyen des conducteurs de RER et des TGV ??!!!

Vous devriez déjà être privatisé depuis de bonnes longues années ! Sans parler de votre caisse de retraire VIDE et comblée pas celles du privé chaque année! BRAVO LA SNCF !!!!!!
a écrit le 20/10/2009 à 9:16 :
Les prestataires du privés qui travaillent chez eux le disent : Ils n'ont pas lieu de ce plaindre, leur mouvement est une honte surtout dans la période que nous connaissons, en tenant compte de leur sécurité de l'emploi, et des milliards d'euros de fonds publics investis dans leur activité.
a écrit le 20/10/2009 à 6:59 :
LES FEIGNASSES ONT ENCORE FRAPPE. ET ILS SERONT PAYES COMME D'HABITUDE...
a écrit le 20/10/2009 à 5:03 :
@Henri : la SNCF va perdre son monopole en 2010 pour les voyageurs et c'était en 2003 pour le Fret. Je ne suis pas contre le privé mais entre monopole privé et monopole public quelle est la différence? Les Régions vont lancer des appels d'offres pour leurs transports régionaux. Une seule entreprise va l'emporter donc monopole (regardez au niveau des bus, il n'y a qu'une entreprise par ville ou par région). Les privatisations passées (france télécom, autoroutes etc...) n'ont pas amélioré le service. Alors à service égal je préfère le public. D'autant plus que concernant le transport, servons nous de nos voisins européens, il n'y a pas eu d'améliorations de service mais par contre une augmentation des prix (Angleterre, Allemagne,...).
a écrit le 20/10/2009 à 4:12 :
Le but de la grève est de dénoncer, entre autres le nouveau plan fret cher , très cher au contribuable. Malheur à l'industriel qui attendra ses pièces détachées ou ses matières premières. Preuve est faite de leur pouvoir de nuisance.

Privatisation, oui! et qu'on en finisse! Dépôt de bilan et passage à la concurrence étrangère.
C'est la règle. Et pas de suicides de grâce pour alimenter les médiats.
Il faudra une cellule psychologique de plus!
a écrit le 20/10/2009 à 3:49 :
Et on nous demade d'utiliser les transports en commun plutot que la voiture... Pas très encourageant tout ca...
a écrit le 20/10/2009 à 3:44 :
@hugo: La différence est que la SNCF a un monopole
a écrit le 20/10/2009 à 3:12 :
Quelle idée aussi d'habiter en ile de Fance
a écrit le 19/10/2009 à 17:59 :
la privatisation ne changera rien. Vous râlerez toujours (typiquement français) car les horaires ne correspondront pas aux vôtres etc... Et si avec le privé cela ne fonctionne pas mieux, que fait-on? demain, il y a grève et alors, c'est un droit du salarié. Chaque salarié a le droit de grève mais la vérité c'est qu'on est individualiste et on négocie pour sa pomme et que nos voisins se démerdent tout seul. Belle mentalité!!! Demain, je dois prendre un train 1 heure avant et alors, je ne vais pas en mourir.
et arrêtez avec "OTAGE", la SNCF fait grève et vous fait changer tout simplement vos petites habitudes. et alors!!!! Pourquoi traiter avec différence la séquestration des patrons du privé pour arriver à ses fins et la grève de la SNCF?
Dernier détail à tous ceux qui veulent voyager gratis, si par malheur il arrive un accident et que vous êtes blessés ou pire que vous êtes tués, vous et votre famille n'aurez que vos yeux pour pleurer car vous ne serez pas assurés dans ce cas. Voilà tout simplement pourquoi les cheminots ne vous font pas voyager gratuitement. et cela s'applique dans toutes les entreprises de transport (fret et voyageur).
a écrit le 19/10/2009 à 15:20 :
Je ne peux pas soutenir ce mouvement pour la simple et bonne raison que les conditions de transport en temps normal sont déjà atroces, les transports en île de France sont une vrai souffrance alors prendre l'usager en otage n'est pas le meilleur moyen de s'attirer la sympathie.

a écrit le 19/10/2009 à 13:50 :
Ils font grève chaque année avant le mois de novembre,car c'est la période du vote du budget de la sncf. On devrait également faire grève chaque année avant le vote du budget pour avoir des augment. sauf que pour nous la seule chose qui augmente c'est la charge de travail. il y a quelques années j'ai été licencié pour cause de retard quotidien à cause de la sncf, les patrons peuvent licencier si on arrive en retard, et grâce à la sncf , de nombreux salariés sont menacés dans leur emploi, car nous on n'a pas des syndicats...
a écrit le 19/10/2009 à 12:54 :
c clair qu'au lieu de tout paralyser et de nous prendre en otage "encore, et encore et..." ils feraient mieux de nous laisser monter gratos. au moins tout le monde est content sauf les dirigeants SNCF !!!! syndicat réfléchissez un peu 2 min : aujourdhui porte ouverte train gratuit. garantis que il y aura autant d'impacte kune bonne vielle gréve
a écrit le 19/10/2009 à 10:27 :
Ils commencent sérieusement à nous pomper l'air. Toutes les années c'est le même problème.
a écrit le 19/10/2009 à 9:47 :
Bah, laissons les s'amuser une dernière fois sur notre dos. Ils feront de la peine quand on verra cette entreprise mourir, étranglée par la concurrence sans pouvoir y faire face. Maintenant qu'ils se sont mis tout le monde à dos, leur disparition est inéluctable.
a écrit le 19/10/2009 à 8:36 :
Une simple question se pose aux faineants de la SNCF: Pourquoi restent ils dans cette entreprise.Il faut avoir le courage de ces opinions. Si on ne plait pas dans une sociéte il faut démissionner et aller voir dans le pré du voisin si l'herbe est plus verte. Mais tous ces protegés n'ont pas le courage car ils savent bien tous les avantages qu'ils ont et savent pertinament qu'ailleurs ils vont devoir bosser.
De plus tant que les pouvoirs publics accepteront qu'ils prennent les usagers en otage, ils contineront de nous emmerder.
a écrit le 19/10/2009 à 8:15 :
Je m'en fout, je vais au boulot en hélicoptère.
a écrit le 19/10/2009 à 7:59 :
Ils abusent : avec tous les avantages qu'ils ont, dont la sécurité du travail et des salaires en moyenne plus élevés que dans le privés, la retraite à 55 ans, la possibilté de voyager gratuit ou presque toute la vie... ils pourraient un peu penser à ceux qui galèrent en ces temps difficiles. Sud Rail entre autre sont vraiment des égoïstes.
a écrit le 19/10/2009 à 7:30 :
C'est donc reparti pour un tour ? Que la fonction "publique" est belle..............
a écrit le 19/10/2009 à 5:31 :
hhhhhhaaaaaaaaaa la sncf - pour ma part ayant pris le train quelques années, je ne voyais pas la difference entre les jours "sans greve" et les jours avec: tous les jours en retard au boulot!!!!! dans la privé une equation : greve = chomage + precarité . quelle chance ils ont ces fonctionnaire - dans mon entourage, on me disait de source sur qu'il y avait un jour dans l'année (je ne me rappelle plus lequel) ou c etait un jour de greve .... c est comme ça c acquis. ilfaut bien sedire que dans le prive on est pas mieux payé, on doit etre productif et si on est pas content on va voir ailleurs. quand il y a greve dans le privé c que la boite ferme; égalité sur le droit de greve? je me pose la question.
a écrit le 19/10/2009 à 4:23 :
@Le citadin: Le "privé" n'a été un échec que quand le gouvernement ne l'a pas laissé se développer selon des critères de viabilité; cela se constate dans toutes ces républiques populaires de l'Est européen et en Chine à présent; historiquement, le capitalisme, qui n'est ni une religion ni une doctrine politique a plus apporté de bon à l'humanité que le socialisme et il faudra un jour s'interroger sur les réelles avancées de 1936, 1968 et Marx
a écrit le 19/10/2009 à 3:58 :
la seule fois dans l'année ou je prends le train il faut qu'il y est une putain de grève
fais chier mais bon c'est pout la bonne cause je suppose
a écrit le 18/10/2009 à 19:06 :
Bonsoir, hé bien moi je trouve que le service garanti fonctionne bien, il limite bien les dégâts tout en permettant aux cheminots de s'exprimer pour leurs revendications... Et ce pays de contestataire me plait bien cela fait parti de notre culture Française et de nos traditions, il ne faudrait pas que ce droit disparaisse... Même si cela bouscule le "train-train" :O)...

Ca n'a vraiment plus rien à voir avec les grèves où on se levait le matin sans savoir ce qui roulait et où il fallait prévoir un sac de couchage...là tout est affiché...

Je trouve en plus la contestation justifiée. La France n'a jamais été un pays de "béni ouioui". Sur les transports ce qui m'interpelle c'est qu'on semble revenir à l'avant SNCF des années 30 avec les 5 compagnies de chemin de Fer...

Faut-il rappeler que le tout privé à été un échec cuisant ? Et qu'aujourd'hui les entreprises privées qui font du transport public de voyageur, ne le font pas avec leur fond propre mais bien à l'aide de subventions public, appelées diplomatiquement convention de gestion...

Le chemin de fer coûte de l'argent au même titre que les infrastructures routières, c'est un choix de société... Pour info j'ai subi 95 avec 6/8 heures de bouchon quotidien dans Paris pour aller au boulot et ma voiture pris d'assaut aux portes de Paris par des usagers...

Que de souvenirs rageant certe sur le moment mais on en est bien loin... Même les journalistes, aujourd'hui, peinent, à trouver des images chocs avec des quais bondés, ils sont obligés de chercher dans leurs archives... Vont-ils faire appel à des figurants ?

Le monde change...Bon courage à tous : grèvistes et voyageurs.
a écrit le 18/10/2009 à 18:05 :
Protéger ses droits et défendre ses acquis sociaux, oui, par contre, faire des grèves sncf et/ou ratp un usage et coutume français, non !
Chaque année les revendications sont identiques, chaque années, à la même période, les usagers, donnent de leur temps, leur énergie, leur salaire ( parce que lorsqu'on n'arrive pas à se rendre au travail, on n'est pas payer, vous le découvrez peut-être ) pour VOS avantages sociaux; et chaque année, les choses n'avancent apprament pas puisque vous recommencez.
Un changement de méthose amènerait peut-être un changement de réaction de votre direction....Ah-h, je vous ai choqué?! Ah oui, en plus de suivre la grève il faut réfléchir. Dans beaucoup de métiers, on doit faire plusieures choses en même temps, c'est à portée d'être humain et ça s'appelle la Productivité. Cordialement.
a écrit le 18/10/2009 à 17:42 :
Connaissez-vous un seul commerce qui puisse à ce point se moquer de ses clients en ajustant ses tarifs d'une heure à l'autre comme bon lui semble ? c'est la Sncf d'aujourd'hui. Si cette société peut ainsi se moquer de ses clients pour quoi ne le ferait-elle pas de ses employés qui n'ont quasiment que le moyen de la grève pour manifester leur désaccord ? Alors un peu de logique : la Sncf d'aujourd'hui manque à tous ses devoirs et de service et d'entreprise. Il est temps de la réformer. Quand les cheminots ne pourront plus faire grève il y a fort à parier que les trains (et les tgv) seront hors de prix.
a écrit le 18/10/2009 à 16:56 :
alors moi les grèves de la sncf j'en ai pleins le dos. je vais pas les plaindre car je pense qu'il y a pire.
je suis infirmière, fait des heures en décalés, travaille en sous effectif chaque jour pour une paye de misère et prends pas les gens en otage. vous pensez que je pourrai laisser mourir les gens??!!!!
a écrit le 18/10/2009 à 16:27 :
de ces protégés de cheminots, de leur prime de charbon, retraite à 55 ans etc etc... ET EN PLUS ILS NOUS PRENNENT EN OTAGE pour préserver leurs privilèges ! J EN AI MARRE
a écrit le 18/10/2009 à 16:05 :
Seuls les parasites sociaux s'expriment dans ce pays.
Aucun respect pour ceux qui bossent comme des chiens, payent des impôts et cotisent pour les fainéants.
a écrit le 18/10/2009 à 16:02 :
Sncf et La poste meme combat: c'est la mise en place de la concurrence libre et non faussee, tous ces services sont utiles au pays et doivent etre hors concurrence car necessaires a l'ensemble des usagers; l'ensemble des commentaires prouvent largement l'importance de ces services publics pour les usagers. Il faut ecouter les personnels de ces entreprises car ils sont en premiere ligne pour constater et contester les degats en terme de securite et de service rendu aux usagers. Je suis solidaire à
100 %, et comme tous ceux qui ont eu un jour a defendre leur bifteck je dois admettre qu'il n'y a que la greve pour se faire entendre, (une greve la plus massive possible), les usagers doivent comprendre ou est leur interet. SOLIDAIRE!
a écrit le 18/10/2009 à 15:55 :
Il y a d'autres moyens, comme nous montre un de nos voisins, je citerai l'Allemagne, que de toujours rentrer en conflit violent. C'est une mentalité française qui veut malheureusement cela. Je rentre dans une grosse entreprise américaine qui s'installe en France. Et la philosophie est totalement différente. Nous sommes encouragés à dire ce qui ne veut pas, comme ce qui va. On appelle ça le "retour sans crainte". C'est à dire qu'il n'y a, en apparence, pas de frontière entre le haut et le bas de la hierarchie. Chacun peut parler, sans agresser l'autre. A la SNCF, on a l'impression que c'est un sport, une occupation ! Régulièrement, on prend en otage les clients ! Et quand je lis certains commentaires, dont celui d'une cheminote qui dit "nous subissons les agressions verbales des clients parce qu'ils ne comprennent pas...". Mais Madame, venez travailler dans le privée, dans un commerce, une petite ou une grosse enseigne. Et vous verrez ce que c'est que de TOUTE la journée s'en prendre des clients dans les dents. La différence, c'est qu'à la SNCF (ou à la RATP, et c'est du vécu), vous pouvez les envoyer balader, et vous ne vous gênez d'ailleurs pas. Alors, par pitié, arrêtons un peu ce discours. Bloquez vos managers, vos dirigeants. Mais n'empêchez pas les clients qui payent d'aller gagner leur pain de tous les jours !
a écrit le 18/10/2009 à 15:34 :
je suis d'accord avec vos grèves la seule qui compte c'est que je sois quand même a l'heure a mon entretien d'embauche mardi après midi
a écrit le 18/10/2009 à 15:17 :
pour tous ensemble:
Effectivement les directs existent, seulement il arrive parfois comme cette semaine que cela soit très long .. et sans aucune information. Sinon 3x5 même en 30 mn on est debout ! et à n'importe quel endroit ou l'on monte dans le train..
Pour le reste de la semaine 30 mn pour un direct c bien payé !
a écrit le 18/10/2009 à 13:35 :
Tout ces commentaire de victime me font bien rire OTAGES!!!! mais vous étes otage de vos esprits obtus, oui ils font gréve oui ca occasionne des désagrément mais en attendant ce sont les seuls qui agissent.
VICTIME VICTIME VICTIME VICTIME VICTIME.
a écrit le 18/10/2009 à 12:59 :
Gréviste a écrit le 13/10/2009 à 00:51 :

. Maintenant, ma période d'essai est terminée, je me syndique, je m'organise, je fais grève et je me bats, comme mes anciens! N'en déplaise aux lecteurs de la Tribune!

bravo petit, suis content de voir que la relève est assurée

un retraité de la grande famille SNCF !
a écrit le 18/10/2009 à 12:32 :
Tous ensemble... a écrit le 18/10/2009 à 15:49 :

usagerligneDauboutdurouleau a écrit le 17/10/2009 à 21:43 : Ah bon, il y a une grève pour le fret à la sncf le 20 octobre. C'est du pipi de chat par rapport aux galères quotidiennes que la sncf nous fait subir. Alors, les grévistes (et les non grévistes) que penseriez-vous d'une grève EN SOLIDARITE AVEC LES MILLIERS D'USAGERS ET SALARIES TOUT COMME VOUS QUI RAMENT POUR ALLER BOSSER ET RENTRER CHEZ EUX. Sur la ligne D, c'est cauchemardesque. Le fret est l'une de vos préoccupations, certes, mais ce dossier est NEGOCIABLE. Par contre, nous usagers, quelle marge de négociation avons-nous ? Aucune. Il nous faut régler notre titre de transport.Point barre et la fermer. C'est tolérable pour nous??? A votre avis??? Mais montrez-nous que vous êtes prêts nous aussi, usagers, à nous aider et démontreza-nous que vous avez envie d'être solidaires....Arrêtez de nous oublier, nous vos collègues m^zeme hors salariés sncf!!!!


hé oui en 95 vous avez pas voulu les suivre les cheminots, maintenant pleurez...

a écrit le 18/10/2009 à 12:21 :
Alors, les grévistes (et les non grévistes) que penseriez-vous d'une grève EN SOLIDARITE AVEC LES MILLIERS D'USAGERS ET SALARIES TOUT COMME VOUS QUI RAMENT POUR ALLER BOSSER ET RENTRER CHEZ EUX.

et en 95 banane t'étais où ????
a écrit le 18/10/2009 à 12:14 :
Hdv a écrit le 18/10/2009 à 10:52 :

Depuis Longtemps les mêmes discours, et cela change t-il ?
Je prends le train tous les jours, et 3xsur 5 je suis debout pendant 1h voir + juste pour l'aller..(Melun-Paris).

heuuuu et les directs ?? 30mn.....faut pas dire n'importe quoi non plus !
a écrit le 18/10/2009 à 11:49 :
usagerligneDauboutdurouleau a écrit le 17/10/2009 à 21:43 :

Ah bon, il y a une grève pour le fret à la sncf le 20 octobre. C'est du pipi de chat par rapport aux galères quotidiennes que la sncf nous fait subir. Alors, les grévistes (et les non grévistes) que penseriez-vous d'une grève EN SOLIDARITE AVEC LES MILLIERS D'USAGERS ET SALARIES TOUT COMME VOUS QUI RAMENT POUR ALLER BOSSER ET RENTRER CHEZ EUX. Sur la ligne D, c'est cauchemardesque. Le fret est l'une de vos préoccupations, certes, mais ce dossier est NEGOCIABLE. Par contre, nous usagers, quelle marge de négociation avons-nous ? Aucune. Il nous faut régler notre titre de transport.Point barre et la fermer. C'est tolérable pour nous??? A votre avis??? Mais montrez-nous que vous êtes prêts nous aussi, usagers, à nous aider et démontreza-nous que vous avez envie d'être solidaires....Arrêtez de nous oublier, nous vos collègues m^zeme hors salariés sncf!!!!

hé oui en 95 vous avez pas voulu les suivre les cheminots, maintenant pleurez...
a écrit le 18/10/2009 à 11:43 :
En résumé... Vivement l'arrivée de la concurrence sur le marché ferroviaire ! Finies les prises d'otages de ces "agents" et leurs syndicats protégés par leur statut aux avantages multiples (emploi à vie, transport ferré national gratuit, système de santé réservé...). Et tout cela au nom de quoi ? Du service public?
Quelle blague. Au nom de leurs avantages, tout simplement, au détriment des simples usagés qui ne travaillent pas dans un système aussi protégé que les employés SNCF.
a écrit le 18/10/2009 à 6:52 :
Depuis Longtemps les mêmes discours, et cela change t-il ? Non en + de la grève il y a moins de trains, de plus en plus de monde, les conditions sont difficiles pour l'ensemble des usagers. Je prends le train tous les jours, et 3xsur 5 je suis debout pendant 1h voir + juste pour l'aller..(Melun-Paris). Sans compter les pannes diverses .... pour nous rallonger le temps de trajet.
La SNCF est en train de muter.. Mais les syndicats régressent, remarque c'est normal quand on voit ce qu'il y a la tête de sud Rail on ne peut pas penser autrement.

a écrit le 18/10/2009 à 5:57 :
en réponse à Tifenn qui semble dire que de se lever 30 minutes ou 1heure plus tôt quand on est sur Paris, ce n'est pas trop grave quand on veut défendre des cheminots (pourvus de beaucoup d'avantages quand même), je voudrai qu'il nous dise s'il a déjà connu Paris en temps de grève. Si comme moi, qui fais des allers et retours réguliers sur Paris pour travailler, son épouse s'inquiète de savoir s'il ne va pas devoir partir un jour plus tôt, c'est à dire demain, alors qu'il ne bosse qu'à partir de mercredi. Les revendications de certains sont exaspérantes..
a écrit le 17/10/2009 à 17:43 :
Ah bon, il y a une grève pour le fret à la sncf le 20 octobre. C'est du pipi de chat par rapport aux galères quotidiennes que la sncf nous fait subir.
Alors, les grévistes (et les non grévistes) que penseriez-vous d'une grève EN SOLIDARITE AVEC LES MILLIERS D'USAGERS ET SALARIES TOUT COMME VOUS QUI RAMENT POUR ALLER BOSSER ET RENTRER CHEZ EUX.
Sur la ligne D, c'est cauchemardesque.
Le fret est l'une de vos préoccupations, certes, mais ce dossier est NEGOCIABLE.
Par contre, nous usagers, quelle marge de négociation avons-nous ? Aucune. Il nous faut régler notre titre de transport.Point barre et la fermer. C'est tolérable pour nous??? A votre avis???
Mais montrez-nous que vous êtes prêts nous aussi, usagers, à nous aider et démontreza-nous que vous avez envie d'être solidaires....Arrêtez de nous oublier, nous vos collègues m^zeme hors salariés sncf!!!!
a écrit le 17/10/2009 à 17:12 :
Une grève le 20, ah bon, pour le fret, ah bon??? Je ne vois pas où est le problème le 20 octobre. Usager de la ligne D depuis des années, c'est quotidiennement que NOUS LES USAGERS PAYONT AU PRIX DE PLUS EN PLUS FORT NOTRE TRANSPORT 5R
a écrit le 17/10/2009 à 17:10 :
quel défouloir ce forum.... les uns bavent sur les autres... rien de constructif ! La grève reste le seul moyen de se faire entendre il me semble. dire qu'il existe des moyens modernes autres ....et bien qu'on les donne ! Pour ma part, je n'utilise que le TGV pour me rendre dans ma famille, et je suis plutôt satisfait du service. Dans mon secteur, Il m'est arrivé de faire grève, et chacun défend son morceau et c'est bien humain. Par contre, critiquer ceux qui se mobilisent, je ne trouve pas cela très loyal....
a écrit le 17/10/2009 à 16:14 :
je suis cheminote, et au nom de ce mot je ferai grève; au nom de ce métier noble et généreux qu'exerce ces agents par tous les temps ; je suis cadre et j'aime mon métier; je me battrai pour garder ce qui fait vivre mes agents.vos réactions m'attristent plus que m'étonnent;la grève est un droit, un moyen de garder de ce que nos péres ont obtenu.nous voulons continuer ensemble le chemin et nous pouvons encore le faire; nous ménerons nos wagons chez nos clients en toute sécurité parce que c'est notre métier et que nous savons le faire; personne d'autre que nous ne peut le faire; ne mettez pas sur le dos de ce qui veulent tout sauver le déficit des activités; soyez lucides, réveillez vous,s 'il vous plait
a écrit le 17/10/2009 à 12:01 :
Je commence ma 5eme année d'étude ce mardi et chose nouvelle je vais devoir prendre le train cette année! ça commence bien quand même! Pourquoi ne pas faire grève en laissant les usagers prendre le train sans payer????? dans ce cas la direction serait la victime et non les usagers!
a écrit le 17/10/2009 à 11:10 :
Il est inadmissible que la SNCF prenne les usagers en otage. Personnellement, je ne me plains pas, mon employeur est plutôt cool sur les nombreux retards dûs à la SNCF mais il y a d autres mi
a écrit le 17/10/2009 à 11:03 :
Greve par ici greve par la, on bloque on deverse , on crie on casse, et rien ne se passe ....
Comment peut on etre syndiqués, croyant à la défense de ses interets alors que ce meme syndicat propose toujours la meme manoeuvre.
On est en 2009 reveillons nous, paralyser des innocents, les prendre en otage, au jourd hui c 'est pas très sport, faire des manifs et tout bloquer c'est faire preuve de faiblesse.
Je reste persuadé qu 'il y a forcement des moyens beaucoup plus moderne d'exprimer ses revendications sans casser, sans bloquer, ....

a écrit le 17/10/2009 à 10:50 :
Les cheminots défendent un monde qui n'existe plus au 21 ème siècle, un monde basé sur l'exclusion de tous les autres et auquel les usagers sont étrangers. Etre cheminot, c'est presque une nationalité !
Ils ne se battent pas pour l'union, le gain pour tous, mais se débattent pour la survie de leur système d'un autre âge ...
Je les crois incapable de se comporter autrement, ainsi nous assistons en spectateurs à leur disparition programmée et inéluctable ...vivement que l'on passe à autrechose !
a écrit le 17/10/2009 à 9:17 :
Corporation suivante
a écrit le 17/10/2009 à 9:06 :
@inconnu : Oui justement en allant voir dans les autres pays Européens ont ne peut que constater vos déficiences (Exception en GB, ou l'équivalent de RFF n'a pas fait son boulot). On voit bien que les commentaires syndicalistes défenseurs de la sncf sont bloqués en 1936. Entre temps le monde a évolué et notre pays est entré de plein pied dans la mondialisation. Alors au lieu que les pauvres payent pour les avantages indus des cheminots, dans le sens où ils ne sont pas dans l'intérêt général, luttez pour adapter notre modèle social. Quand la Deutsch Bahn raflera tous les marchés en France, on dira que vous étiez à côté de la plaque et que vous vous êtes battus loin des vrais enjeux, qui ne sont pas ceux de 1936 mais bien ceux de 2009. A bon entendeurs
a écrit le 17/10/2009 à 9:01 :
A tous ceux qui rale parce q'ils vont devoir se lever un peu plus tot ca veut dire qu'on a aussi le droit de raler quand eux vont se mettre en grève??!! C'est peut-etre le bordel quand il y a grève des transports mais c'est pas juste pour embeter les franciliens qui prennent les transports. A eux qui ralent et qui traitent les chemineaux d'egoiste qui ne pensent pas a ceux qui prennent les transports posez-vous vraiment la question de savoir pourquoi vous ralez: parce que vous allez vous lever 30min-1h plus tot alors que eux vont allez manifester dans le froid sans etre payer. Maintenant qui est egoiste et ne pense qu'a sa petite personne??
a écrit le 17/10/2009 à 8:58 :
Je soutient le droit de grève, j'ai pris 35 ans le train Vernon Paris pour aller travailler, et bien des fois c'était Dur dur. Ce que je reproche, le manque d'informations. Je pars demain pour Lille et dois rentrer en Normandieimpérativement mardi dans la journée, j'ai mon billet, et Je ne sais rien du trafic. A la Gare non plus. Il faut attendre la veille pour savoir c'est inadmissible. Pourtant les reponsables ont dû se réunir moultes fois et auraient dû prévoir le trafic plusieurs jours à l'avance alors les clients peut on les respecter. Pare que en + les tarifs SNCF ne sont pas bon marché.
a écrit le 17/10/2009 à 7:50 :
Je suis un usager quotidien du rail, et je vais être gêné par cette grève. Et alors ? Chacun défend son bout de gras comme il peut. De plus, il ne faut pas accepter qu'une entreprise ayant un esprit de corps se transforme en une somme d'individualités sous la pression du salaire au mérite. Des salariés heureux, c'est un meilleur service. Ceci dit, mardi, je vais vraiment être gêné...
a écrit le 17/10/2009 à 6:39 :
je connais meme quelqu'un dans ma famille qui va faire greve alors qu'il avou tranquillement qu'il ne fait plus rien depuis 4 ans ,il reste 2 ans a tenir car certain jour lui semble bien long
a écrit le 17/10/2009 à 5:45 :
pauvre tchoutchou on va te plaindre...trop dur pour toi
vive la privatisation
a écrit le 17/10/2009 à 5:21 :
La SNCF a le staut d'entreprise, publique certes, mais entreprise quand-même. A ce titre, nous payons pour un service qu'elle doit nous rendre : c'est un contrat qui est passé, même s'il n'est jamais écrit (il y a émission d'une facture). Nous ne sommes donc nullement des usagers, mais des clients. Il serait temps d'employer les bons mots. Nous sommes des clients qu'un même fournisseur en situation de monopole se permet de bafouer quand il veut et pour toute raison.

A tchoutchou, c'est bien normal que vous puissiez râler contre les banques, les assurances, les grandes surfaces etc... Je le fais tout autant, mais au moins j'ai le choix de mon fournisseur que je peux quitter à tout moment lorsque je ne suis pas satisfait. Vous n'êtes pas content de SFR ? Rien ne vous empêche d'aller voir ailleurs : le marché est concurrentiel (et encore...).
a écrit le 17/10/2009 à 4:38 :
Ho, les cheminots! Je pense que nous reconnaissons tous le droit à la grève, mais nous pratiquons, en France, la gréviculture; nous ne nous battons pas contre des lendemains inquiétants mais contre les patrons et dans tous les secteurs; cette Education Nationale qui aurait du nous enseigner l'art de négocier en est encore à nous vanter les merveilles de ces bouchers de l'histoire qu'ont été Louis XIV et Napoléon Ier. Il ne sert à rien de lutter contre le vent et je reconnais que nos dirigeants, formés comme nous aux billevesées de la propagande de l'Education Nationale, ne montrent guère d'aptitude à la négociation. Les grèves à la SNCF et les colères dea agriculteurs ne servent à rien; elles sont du temps perdu. "Pas encore grèvistes", faites preuve d'imagination et trouvez un autre moyen de vous faire entendre; et vous, MAIRES,DEPUTES, SENATEURS, MINISTRES, OUVREZ VOS YEUX ET VOS OREILLES, nom de D....! Nos parents n'ont pas fait la Révolution pour retrouver les mêmes profiteurs à vraies et fausses particules. Que naisse enfin la démocratie dans ce pays. Merci à Jacques MARSEILLE de nous prouver que le monde ne tourne pas à l'envers
a écrit le 16/10/2009 à 23:27 :
Le 20 octobre, un excellent jour pour poser un RTT ;-)
a écrit le 16/10/2009 à 17:03 :
ah oui hé!! La sncf indispensable à la survie des petites entreprises...; pendant qu'on y est: Les cheminot tiennent la france à bout de bras: vraiment on aura tout entendu; n'importe quoi.
a écrit le 16/10/2009 à 12:25 :
Qu'en pensez de la grève des transports en 1996 qui a duré environ un mois et entrainer la fermetture de centaines de petite PME?

a écrit le 15/10/2009 à 17:12 :
Bonjour. J'ai 26 ans, Je suis Cheminot et je ferai grève la semaine prochaine.
Simplement pour préciser aux usager que la grève est le seul moyen d'obtenir (ou plutôt de ne pas perdre) qq chose. Alors désolé pour vous mais c'est comme çà.
Précison1: contrairement à toutes les conneries qu'on enttend, je n'ai jamais eu un jour de grève payé (et c'est normal).
Précision2: oui, j'ai des collegues qui en foutent pas lourds (j'éstime à environ 20%(dans mon bureau): et oui c'est beaucoup_probablement pas plus qu'ailleur)
Précision3: depuis environ 2 ans, je ne parvient pas à réaliser toutes les charges qui me sont attribuées: je travail en moyenne 4 heures supplémentaires par semaines non payées et non récupérées.
Précision4: J'ai 28 jours de congé par an (soit 3 jours de plus que le privé). +RTT (autant que dans le privé -->35 heures)
Précision5: Moi aussi je sais baver sur les autres: LES BANQUES.....LES GRANDES SURFACES...., LE PRIS DES TAXIS....LES MUTUELLES, LES VOLEURS DE CHEZ SFR, LES RADARS, LES ASSURANCES, CASTO, LE PRIX DU PINARD, etc. Alors n'oubliez pas de balayez devant votre porte.
a écrit le 15/10/2009 à 11:38 :
Les grandes greves arrivent tous les 7-8 ans.
Les pics de grevent sont liées aux élections (1 an après en général)
Il y'a culturellement les greves de rentrées (scolaires, transports...).
Il est à noté que sur une moyenne pondérée de 30 ans, les greves de la sncf, et ratp représentent + de 50% du nombre total de greve de toutes les entreprises françaises confondues.

Il est à noter que les transports privés quoi qu'on en dise se portent très bien à ceux que ça déplaisent les chiffres de Easy Jet, et Ryan Air sont en forte hausse, et beaucoup de personnes utilisent leurs services. Vous voyez bcp de greves chez eux ? il y'a une baisse de la qualité dans leur service à cause de cette gestion privée sur les 10 dernières années ?...

A vous de juger.
a écrit le 15/10/2009 à 6:13 :
non à la gréve et oui à la privatisation.
il y a 2 ans, la SNCF à fait grève pour que les roulants puissent continuer à partir en retraite à 50 ans. Aujourd'hui, les roulants reviennent en pleurant pour reprendrent leur poste. Et oui, etre en retraite à 50 ans, quand on a des enfants à charge et qu'on a que 1000 euros par mois, c'est une dure réalité .
pour infos, il y a plus de 15 ans j'avais un pote roulant à la SNCF et il m'a montré son bulletin de paie (21000 francs, soit 3201 euros, et c'était il y a 15 ans !!!) . Pour info le smic était de 6209 franc (soit 946 euros) à cette époque. On va finir par pleurer.
a écrit le 14/10/2009 à 17:41 :
A ceux qui disent "vivement le privé", je leur répond qu'ils n'ont rien compris. Il y aura encore des grèves, les tarifs seront encore plus élevés, la qualité de service pas au rendez vous, puisque les gens seront formés à moindre coût puisque profit de l'entreprise privée, la sécurité ferroviaire qui coute si cher sera oubliée, mais personne n'est capable de comprendre ça.
C'est déjà le cas car des compagnies privées assurent des trains de marchandises et ont déjà connu beaucoup d'incidents et d'accidents, mais on en entend pas parler, car par chance, il n'y a pas eu de morts. Les anglais qui eux, ont privatisé, et sont revenus en arrière au vu du désastre et du nombre d'accidents mortels provoqués. Pas d'argent pour entretenir le réseau, des dizaines de sociétés privées qui circulent sur un même réseau dans des conditions de sécurité lamentables, etc etc. Mais si c'est ce que vous voulez, moi non. Et puis en France, quand le train a deux minutes de retard, on gueule parce qu'il a deux minutes de retard, mais allez voir chez nos voisins européen, vous verrez! Quand à la légitimité des grèves, même si elles sont parfois abusives et réalisées par des pseudos syndicalistes révolutionnaires, elles sont un droit, et des droits, dans ce pays, on en a de moins en moins.
Sachez de plus que tous les cheminots ne sont ni des fénéants, ni des grévistes.
Mais une étiquette, c'est difficile de s'en séparer.
a écrit le 14/10/2009 à 9:05 :
Pourquoi les arguments de ceux qui défendent la sncf sont les arguments copie-collés des syndicalistes?
a écrit le 14/10/2009 à 6:49 :
Vivement l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire, qu'on en entende plus parler des grèves des cheminots!
a écrit le 13/10/2009 à 20:51 :
Mais tout le monde sait qu'il n y a que les cheminots qui travaillent dans ce pays et nous autres doivent être content de subir tous les deux mois leurs caprices. Ils agissent comme des gamins encore une fois.
a écrit le 13/10/2009 à 18:24 :
IL me reviens un petite phrase en tête : Seule l'union fait la force !

Ne laissons pas la discorde s'installer entre nous, cette gangrène qui nous est diffusée à grande dose chaque jours depuis des années par les médias de tous bord mais principalement par le petit écran, que bon nombre d'entre nous regardons sans prêter attention aux mal qu'elle nous fait et à la désinformation. N'oublions pas que ce moyen de communication est dirigé par nos "élus" et dont le seul but est de diviser pour mieux régner. Nous Française et Français devons prendre notre avenir en mains et nous souder pour lutter, nous ne sommes pas des ennemis mais simplement des ouvriers qui participons à la création de richesse dont nous ne profitons même pas. Alors les nantis et les profiteurs, il faut les chercher ailleurs.
a écrit le 13/10/2009 à 18:06 :
Bonsoir à toutes et tous, après avoir lu les différentes réactions de chacun d'entre vous, je ne peux que venir à nouveau pianoter sur mon clavier.
Tout d'abord le non respect des usagers serait d'abandonner tout combat, toute lutte permettant de maintenir tant bien que mal du matériel roulant dans les meilleurs conditions de sécurité et de propreté. C'est d'ailleurs pour cela que chaque cheminots et cheminotes se lèvent le matin pour s'assurer que les règles de maintenance soient scrupuleusement respectées. Une des missions du syndicat est d'ailleurs de veiller au bon respect de ces règles tant en terme de fiabilité que de sécurité, ils sont garants d'un bon fonctionnement de l'entreprise SNCF.
Il faut également préciser que lorsqu'un cheminot ou cheminote choisisse de se mettre en grève il n'est pas rémunéré et c'est donc une journée ou voir des semaines de salaire en moins. Alors je remercie chaque personne qui unit ses forces avec les miennes pour défendre un service public auquel je suis temps attaché.
Nous devons tous débattre et agir pendant qu'il en est encore possible.
prochain sujet: le FRET, le salaire des cheminots, l'avenir de la SNCF ...
a écrit le 13/10/2009 à 15:13 :
Les cheminots doivent trouver un autre moyen de faire grève sans prendre les usagers en otages. C'est leur boss qu'ils doivent faire chier pas les usagers !
a écrit le 13/10/2009 à 14:20 :
Les syndicats cassent, ont cassé les services publics. Qu'ils arrétent leurs conneries.
a écrit le 13/10/2009 à 9:22 :
Et voilà, ça faisait longtemps (ou pas). J'ai la chance d'habiter à 1 station de RER de mon lieu de travail. Le 20 octobre je vais devoir partir à 6h de chez moi pour pouvoir emmener mon mari à son boulot (à 20 km) et ensuite aller bosser, avant d'affronter 2 h d'embouteillages pour faire l'inverse le soir.
Evidemment qu'il y a beaucoup à dire sur beaucoup de méthodes de management, à la sncf comme ailleurs. Mais faire grève, à part emm... les usagers qui eux aussi souffrent de la crise, ça ne fait pas vraiment avancer le schmilblick, sinon ça serait déjà résolu...
Je n'aime pas me compliquer l'existence, sinon ça ferait bien longtemps qu'en cas de controle, j'aurais dit "non, je fais la grève du billet". Ah, mais, j'oubliais, les transports peuvent ne pas fonctionner, par contre nous on a obligation de payer...

RDV dans les embouteillages du 20 octobre...
a écrit le 13/10/2009 à 7:26 :
Les gars,vous rentrez dans une entreprise en pensant être bien au chaud dans la fonction publique (c'est rassurant par les temps qui courent).Malheureusement pour vous la SNCF c'est surtout "La vie duraille",je vous l'accorde,on vous assène des mots bizarres: Rentabilité ,performance,communication,satisfaction,notion de client versus usager,voire économies d'échelle... C'est bon pour le privé tout ça.Le tout pour moins de 30h/semaine en moyenne plus les les transports gratuits;vous avouerez que trop c'est trop surtout pour moi qui galère dans les transports d'IDF .Il me souvient un slogan d'un vieux leader populiste bien de chez nous,je le reprends pour vous : La grève vite !
a écrit le 13/10/2009 à 5:47 :
Tout d'abord, je tiens à remercier les cheminots qui ne feront pas grève ce 20 octobre, car c'est souvent eux qui trinquent ce jour là par les usagers mécontents. Alors soyez gentil avec eux ce jour, ils subissent autant que nous le ras le bol général. Pour les autres, messieus les cheminots arrêtez un peu de vous plaindre. Je ne pense pas que vous soyez les plus mal lotis. il n'y a pas que vous qui faites plus de 35h par semaine et qui ne gagne pas un salaire de ministre, mais vous obliez quand même les quelques avantages que vous avez. Alors, arrêtez de vous plaindre. Quand vous faites grève, moi c'est une journée de salaire que l'on me retire sur mon bulletin et habitant en grande banlieue je n'ai pas le choix et je ne dois pas être la seule. Alors ayez un peu de respect pour nous les usagers.
a écrit le 12/10/2009 à 21:00 :
en tant que cheminot je ne cherche pas a avoirdes avantages supplementaires mais simplement a essayer d'eviter sue la sncf ne soit disloquer en mille morceaux . Quant a ceux qui ont hate de voir le prive s'installer , juste une chose : ne croyez pas qu'avec lep rive le train sera moins cher , plus sur et plus a l'heure ; et puis pour ceux qui voudront faire un marseille - paris , ils aurony le choix mais ceux qui habitent dans des villes moins importantes ou des villages ou le train est encore un lien essentiel , une fois privatise , les dessertes ne seront plus du tout les memes , les frequences amputees voire carrement supprimees . enfin sachez vous qui moralisez a tour de bras , qu'aujourd'hui les TER qui vous emmenent sur vos lieux de travail sont geres par les regions et que c'est elles qui gerent les traffics donc au lieu de vous en prendre betement aux cheminots (que vous traitez de nantis sans meme avoir pris la peine de regarder une seule fois les conditions de travail) , demandez donc des comptes aux regions et essayez si cela vous est possible (ce qui est des moins sur) de reflechir au lieu de vous plaire d'etre pris en otage (au fait regarder donc la definition du mot otage sur un dico , vous savez ce gros livre qu'on offre aux enfants et qui explique le sens des mots!!!)
a écrit le 12/10/2009 à 20:51 :
Je suis jeune cheminot de 20 ans, embauché à la SNCF en 2008. J'ai ma conscience pour moi, ma fiche de paye qui parle pour elle toute seule (1200 ? net primes comprises) pour un travail en 2*8 voir 3*8 avec des semaines qui dépassent ALLEGREMENT les 35H. Une direction qui supprime des emplois à tours de bras, s'attaque systématiquement et méthodiquement à l'ensemble des acquis sociaux cheminots, "manage" les agents à la France Télécom que le PDG n'arrête pas de prendre en exemple.

Alors mesdames et messieurs, moi, ouvrier agent de manoeuvre du chemin de fer, je serais en grève le 20, fier de l'être, et je ferais tout pour qu'on aille bien plus loin!

Comme dans le privé, il est grand temps de se réveiller et d'arrêter d'encaisser tout ces sales coups. Maintenant, ma période d'essai est terminée, je me syndique, je m'organise, je fais grève et je me bats, comme mes anciens! N'en déplaise aux lecteurs de la Tribune!
a écrit le 12/10/2009 à 15:53 :
JE VOUS FERAIS REMARQUER QU'UN OTAGE SUIVANT LE DICTIONNAIRE"EST UNE PERSONNE PRISE OU LIVRÉE COMME GARANTIE DE L EXÉCUTION DE CERTAINES CONVENTION POLITIQUES OU MILITAIRES" DONC LE GOUVERNEMENT PREND LE PEUPLE EN OTAGE AFIN DE RÉALISER SES SOMBRES DESSEINS LA PRIVATISATION ET LES MAINS MISES DE SES COMPÈRES SUR LES GRANDES ENTREPRISES LE BENEFICE AVANT TOUT
POINT C4EST TOUT
a écrit le 12/10/2009 à 15:04 :
Bonsoir à toutes et tous.
Je serai toujours surpris par la naïveté de certaines personnes à pratiquer la politique de l'autruche. Oui notre pays va mal et pas seulement notre pays mais il faut bien aujourd'hui parler d'un problème planétaire. Non nous ne sommes pas responsable des choix politique (quoi que bon nombre de Français vote et se complaisent dans ce choix) et du tous argent par une poignée de nantis qui se partagent les richesses de ce monde tout en nous montrant du doigt et nous accusant de coûter cher à notre pays. Au final c'est quant même nous qui payons l'addition et ce n'est pas fini. j'ai toujours payé mes cotisations et mes impots sans rechigner, alors non je ne me sens pas responsable . Prochainement, je pense qu'il faudra sur ce blog, lancer le débat du FRET que la SNCF à d'ailleurs démantelée depuis des années et aujourd'hui à grand coup de pub sur la boite à image tante de faire croire que les camions diminuerons sur la route, AH! AH! c'est hilarant ce qu'il peuvent nous prendre pour des idiots.

Alors, n'oublions pas de travailler plus pour payer plus.

A bientôt
a écrit le 12/10/2009 à 7:27 :
Je suis consterné par le plaisir que les médias prênent à valoriser les OS contestataires (en particulier Sud-Rail) sans même parler de la seconde organisation syndicale qui n'est pas dans le préavis pour des raisons pragmatiques et soucieuses du maintien du service public. La situation financière, économique, sociale et environnementale de notre pays mérite un peu plus de sérénité et de sérieux de la part de celles et ceux qui font l'actualité.
a écrit le 12/10/2009 à 6:43 :

Si en effet cela ne vous plait plus de travailler pour la sncf, il suffit juste d'aller chercher un autre travail ailleurs. Vous ne trouvez pas ce qu'il faut aux memes avantages ? Et bien c'est que ce que vous avez a la SNCF est suffisant pour vos competences et que vous ne meritez pas mieux. Et l'excuse du service public est juste une excuse, car bloquer des millions de personnes pour augmentez VOS avantages n'a jamais ete une mission de service public.
A ceux qui nous demandent de venir travailler pour le public je repond, venez voir dans le prive, et vous vous rendrez compte que ce que vous appelez stress et pression ne sont rien du tout.
Et vive la privatisation et la libre concurrence.
a écrit le 11/10/2009 à 17:33 :
+1 PRIEURE

Et oui la société nous montes les uns contre les autres,
Tien on va allez manifester sans faire grève, c'est vrais qu'on obtient beaucoup de chose comme sa.
Si vous ne voulez pas obtenir de bonne condition de travail, un meilleur salaire, ou tous simplement être dans une entreprise qui a de l'avenir c'est votre problème.
Moi j'ai choisis mon camps.
Et comme on dit au lieu de raler venaient travailler dans les services publics. Pendant qu'il en est encore temps.
a écrit le 11/10/2009 à 15:38 :
Une bien triste France, avec des citoyens qui se dressent les uns contre les autres. Les Français ont la mémoire courte donc je vais faire un petit rappel historique. Il me semble que beaucoup d'entre vous partes en vacances chaque années et ce pas part la bonne volonté de votre patron mais pour vos ancêtres qui se sont battus pour obtenir un certains nombres d'avancées sociales:
- 1936 : 15 jours de congés payés.
- 1945 : 1 semaine de congé payé.
- 1968 : 1 semaine de congé payé.
- 1982 : 1 semaine de congé payé.

Il est important de rappeler que les services publics de ce pays ont été conçu en partis par la résistance et qu'ils sont une nécessités et je dirai même une obligation pour un bon fonctionnement. Il est regrettable de voir bon nombre de citoyen baisser les bras et oublier qu'il faut se battre pour obtenir les quelques miettes que les gouvernants de cette nation dédaignes nous accorder. Oui des personnes qui luttent cela existe encore dans ce monde d'individualisme, oui la lutte des classes est bien loin d'être terminée et je dirai même plus elle doit s'intensifier si nous ne voulons pas tous perdre.
Alors oui, je serai en grêve le 20 Octobre 2009 pour défendre le service public et l'ensemble des usagers pour qu'ils puissent conserver la sécurité de leur déplacement.
Nous devons nous serrer les coudes et nous organiser pour qu'enfin cesse les inégalités dans ce pays et dans ce monde d'ultralibéralisme et d'égocentrisme.

Seul celui qui lutte gagne...

a écrit le 11/10/2009 à 14:26 :
Les Preneurs d'otages vont encore frapper !
Vivement que la concurence arrive pour se débarasser de ces bras cassés.
a écrit le 11/10/2009 à 14:03 :
moi je suis infirliere dans un hopital , il y a aussi beaucoup a dire , mais bon on ne prend pas nos patients en otage.
a écrit le 11/10/2009 à 10:18 :
Quelle différence entre la grève et les soit-disant personnes sur les voies chaque soir sur la ligne B du RER ?
a écrit le 11/10/2009 à 9:35 :
vous voyez, je suis pas a plaindre, mais je vais voir mon pere a l'hopital le 20, je suis même pas sur d'aller le voir avec vos conneries de greves ! vs faites chiez c'est tout
a écrit le 11/10/2009 à 4:41 :
chic ! encore une grève ! ça faisait longtemps... merci Sud Rail et les autres !
au lieu de s'occuper du budget SNCF, si on allait vérifier un peu le financement de ces syndicats ?
au lieu de parler de France Telecom, si on parlait de la pression exercée sur les cheminots pour qu'ils fassent grève ?
a écrit le 10/10/2009 à 8:48 :
je suis cheminote.je ne suis pas pour le grêve mais il est exacte que le service client n'existe plus.on ferme les guichets grandes lignes massivement obligeant les clients à se rendre sur internet ou par téléphone.pensez aux personnes agées.
nous subissons aussi de grosses pressions et beaucoup de personnes sont suivies par un psychologue.nous recevons beaucoup d'agression verbale des clients car en supprimant les guichets et en développant les automates, les clients ne comprennent pas que nous n'ouvrions pas un guichet quand il y a la queue.nous avons une politique d'automatisation que nous subissons.tout n'est pas faux dans leur revendication mais l'information et la communication n'est pas suffisante.
a écrit le 10/10/2009 à 5:15 :
Vous ne comprenez pas que si les syndicats "n'offrent" pas une grève
tous les mois, ils perdent des adhérents !!
La grève est à la SNCF ce que les puces sont au chien : inséparables.
a écrit le 09/10/2009 à 18:08 :
"Par ailleurs, Sud-Rail appelle aussi à participer à la mobilisation du 22 octobre contre la politique industrielle du gouvernement." = pas de train le 22 ?
a écrit le 09/10/2009 à 17:47 :
j'ai economisé pendant des mois pour voyager à madagascar(je suis retraité)et voilà que toujours les mêmes vont faire grève et me prendre en ôtage et paralyser tout le monde du travail de france. Notre avion ne va pas nous attendre à PARIS.Ces messieux de "pénibilité" il faudrait faire table rase et reprendre des fonctionnaires jeunes avec des statuts adaptés au monde de 2009 etc mais hélas en france tout va .........
a écrit le 09/10/2009 à 15:14 :
vous féte toujou gréve con sa vousarenge vous pouvé pense aux jean qui travaille sa mainérve que vous féte gréve pour nainportecoy
a écrit le 09/10/2009 à 15:14 :
il va falloir travailler,mais à cette vitesse la on n'est pas près de mettre les camions sur les trains.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci aux cheminots qui ne font pas grève car je peux comprendre que vous soyez mécontents, mais bon pensez aux millions de personnes que ça embete, pour des choses fausses ou alors des choses qui ne changeront pas de toutes manières... Le passage sur le management à la France Telecom, c'est vraiment abusé d'écrire des conneries comme ça, car j'ai jamais entendu parler de cheminots qui se tuaient à cause de la pression qu'on leur met ! Mais bon... passons
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les syndicats sont parfaitement au courant des évolutions de l'entreprise et pour certains d'entre-eux co-gestionnaires...(chacun dans son rôle...)Une grève(spectacle) de plus, qui ne va pas changer le cours des choses....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis également cheminot, et il est temps que les syndicats s'attaquent aux vrais problèmes. Là ils prechent pour leurs paroisses. L'entreprise doit changer c'est une évidence mais le problème, c'est les décideurs et les retombés en terme managériale... là ils ne bougent pas même quand ils sont solliciter via des mails avec des preuves flagrantes de gestion humaines dégrandantes.Donc pour ma part ce sera comme d'habitude, seul les moutons feront grève moi j'essayerai de faire comme nombre de clients, aller au boulot, car il faut faire circuler les trains
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
billets achetes depuis 3 mois et hotel paye qui me rembourse le tout avec interets ? Toujours des greves au profits des cheminots qui s'enrichissent aux profits des usagers les bonnes poires . Une bonne revolution de la part du peuple serait la bien venue.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sud-rail avait déraillé en ne prêchant pas la grève le premier? La SNCF-Fret sur la route
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non seulement on subit leur grèves, mais en plus les évolutions de la sncf vont dans le bon sens. Ces gens là ne vivent pas dans le même pays.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis cheminot.Je ne ferais pas gréve.Les memes revendications des Syndicats,depuis vingt ans.Cela à bouger?.NON.Regardez ce que le Sernam est devenu à causes des Syndicats.C'est du copier/coller. CGT,SUD-RAIL,et les autres DEHORS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La SNCF et, plus particulièrement le FRET, a lancé une campagne publicitaire sur l'évolution des moyens de transport. Je suis en accord avec cette campagne qui vise à dire, entre autre, que le moyen de transport via la SNCF est certainement moins polluante que le transport par route...
Bon point pour la SNCF. Il existe des problèmes techniques qu'il va falloir résoudre et qui ne sont pas des moindres (largeur des voies pour permettre le passage du train porteur d'un container, problèmes des tunnels, problèmes au niveau européen de la normalisation des voies d'accès (l'écartement des voies n'est pas toujours la même). Néanmoins, même si ce dossier est un dossier de longue haleine et nécessitant des investissements non négligeables, je suis persuadé que la SNCF possède le personnel compétent de haut niveau que nécessite toute cette restructuration.
Reste néanmoins un problème crucial... La satisfaction des clients...
Quel est le client qui aujourd'hui va remettre son frêt à la SNCF alors qu'une épée de "damoclès" existe en permanence (les grèves sauvages et permanentes). Chaque client "privé" est lui même soumis aux contraintes économiques de rentabilité et de satisfaction de ses propres clients..
Comment celui-ci peut-il prendre le risque de perdre ses clients car les marchandises n'arriveront pas en temps et heure....
Que le problème récurrent des grèves soit résolu (ce qui ne veut pas dire qu'il faille supprimer le droit de grêve) et le problème du frêt SNCF et de ses pertes colossales disparaîtront en grande partie.... Et là ce sera peut être l'occasion de créer des emplois dans cette Grande maison...
Que l'on y réfléchisse...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :