Prêt d'urgence pour CMA-CGM

 |   |  181  mots
Lourdement endetté, le grand armateur français va recevoir 350 millions d'euros de ses nombreuses banques créancières. Il accueille de nouveaux dirigeants et administrateurs.

Comme le révélait ce vendredi Le Figaro, l'armateur CMA-CGM, numéro trois mondial du fret maritime et lourdement endetté, va finalement être renfloué par ses 63 banques créancières à hauteur de 500 millions de dollars soit 350 millions d'euros.

Le groupe de la famille Saadé devra ouvrir son capital à des investisseurs au deuxième trimestre 2010.

Cet accord de refinancement s'accompagne d'un "un renforcement de la gouvernance" du groupe. Jacques Saadé, actuellement président du directoire, va devenir président de l'entreprise, en charge de la stratégie, et se vera adjoindre comme directeur général avec des "pouvoirs élargis" Philippe Soulié, l'actuel président de la Cnim, constructeur d'escaliers mécaniques et de chaudières. Il sera secondé par trois directeurs généraux délégués dont Rodolphe Saadé, le fils de Jacques.


Le groupe comptera deux nouveaux administrateurs : Denis Ranque, l'ex PDG de Thales, et Christian Garin, président d'Armateurs de France.
Une réunion du conseil de surveillance de CMA-CGM, prévue le 23 décembre, devrait entériner cette nouvelle organisation, a précisé le porte-parole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :