Toyota s'acquitte de son amende américaine de 16,4 millions de dollars

 |   |  477  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le constructeur automobile japonais Toyota a accepté de payer l'amende record de 16,375 millions de dollars imposée par Washington pour avoir tardé à informer le ministère des Transports de problèmes d'accélération involontaire.

Le ministre américain des Transports, Ray LaHood, a confirmé ce lundi que le constructeur automobile japonais Toyota allait s'acquitter de 16,375 millions de dollars d'amende pour avoir caché à l'agence de sécurité routière (NHTSA, dépendant du ministère) un défaut de sécurité sur ses pédales d'accélérateur pendant "au moins quatre mois". Légalement, les constructeurs sont tenus de faire connaître tout problème de sécurité  "sous cinq jours". C'est la plus forte amende jamais infligée à un constructeur automobile par la NHTSA.

Le constructeur "connaissait ses problèmes de pédales d'accélérateur se coinçant toutes seules depuis au moins le 29 septembre", a estimé le département américain des Transports (DoT). Mais c'est seulement le 21 janvier que le constructeur a annoncé le rappel de 2,3 millions de véhicules aux Etats-Unis en faisant état de ce problème spécifique, alors qu'il avait entamé des procédures similaires en Europe et au Canada dès le 29 septembre.

L'enquête se poursuit

"Je suis satisfait que Toyota ait reconnu avoir violé les obligations légales qui lui imposent de faire état rapidement de tout défaut", a déclaré Ray LaHood dans un communiqué. "Nous continuons à enquêter pour savoir si la société a respecté toutes ses obligations" de transparence, a-t-il ajouté.

Si Toyota a accepté de payer l'amende, afin de tourner la page, il a en revanche réfuté les accusations du gouvernement américain.

Toyota disposait de deux semaines, jusqu'à ce lundi, pour s'acquitter de cette amende ou la contester, selon la procédure en vigueur. S'il avait refusé de payer et n'était pas arrivé à se mettre d'accord avec l'agence de sécurité routière américaine, l'affaire aurait été alors déférée devant un tribunal.

Le versement de l'amende n'exonère pas Toyota d'autres éventuels paiements dans des affaires judiciaires relatives aux rappels de véhicules effectués en 2009 et 2010 en raison de ces problèmes d'accélérateur, a indiqué une source au département des Transports américain.

Au total, Toyota a rappelé près de 9 millions de véhicules dans le monde, dont plus de 6 millions aux Etats-Unis, depuis l'automne, entre autres à cause d'un problème de pédale d'accélération se coinçant dans le tapis de sol. C'est le plus important rappel jamais enregistré par un constructeur. L'entreprise nipponne a aussi suspendu la vente de sa Lexus GX460 aux concessionnaires américains et canadiens, après les critiques d'un magazine américain sur la fiabilité de ce modèle.

Malgré ces problèmes techniques, Toyota remporte toujours un vif succès, notamment avec sa voiture hybride Prius, qui est restée en tête des ventes au Japon pour le onzième mois d'affilée en mars, selon l'Association japonaise des concessionnaires automobiles (Jada).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :