Bruxelles voudrait faire de la SNCF une société anonyme

La Commission européenne souhaiterait un changement de statut de la SNCF et la transformation de la compagnie ferroviaire française en société anonyme. Le gouvernement fait pour l'instant la sourde oreille. Les syndicats protestent.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Vers un changement de statut de la SNCF ? Selon les Echos de ce lundi, la Commission européenne aurait demandé à l'Etat français de ne plus apporter sa garantie publique à la SNCF, ce qui pourrait entraîner à terme la transformation du statut de l'entreprise ferroviaire.

La compagnie ferroviaire est pour l'instant un établissement public à caractère industriel ou commercial (Epic), qui bénéficie implicitement de la garantie de l'Etat sur ses engagements, notamment ses emprunts. Or, selon le quotidien, Bruxelles aurait écrit à la France en février dernier pour réclamer la fin de cette garantie publique qui serait perçue comme une atteinte à la concurrence dans le cadre d'une libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs.

Selon les Echos, cette demande pourrait conduire à un changement de statut de la SNCF vers celui de société anonyme, comme le gouvernement l'a décidé pour La Poste. Ce dernier semble cependant traîner des pieds. Ce lundi, le ministère des Transports a réagi. "La France conteste le point de vue exprimé par la Commission européenne et n'entend pas modifier le statut d'Epic de la SNCF", a ainsi déclaré une porte-parole du ministère des Transports.

De leur côté, les syndicats s'agacent. "Pour accélérer le mouvement vers la privatisation totale, l'Europe demande à la SNCF de se transformer en société anonyme", a réagi le syndicat Sud Rail dans un communiqué. "On nous dira qu'il ne s'agit pas d'aller vers la privatisation malgré les exemples d'EDF et de la Poste." De son côté, la CGT cheminots, premier syndicat de la SNCF, annonce que "face aux nouvelles attaques des intégristes de la libéralisation, de la déréglementation, des privatisations, la Fédération CGT s'engage à tout mettre en oeuvre pour arrêter le bras des casseurs et l'action des fossoyeurs des services publics", indique un communiqué syndical.

Par ailleurs, la Commission européenne aurait également demandé à l'Etat de ramener de 2039 à 2030 la fin du monopole de la SNCF sur les trains de banlieue, ainsi que la fin de celui de la RATP sur le métro et le RER à Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 31/05/2010 à 19:01
Signaler
Je voudrais simplement rajouter à toutes ces réactions avec lesquelles je suis 200% d'accord qu'il est stupéfiant d'entendre la CGT parler des "fossoyeurs des services publics" alors que ce sont eux avec SUD qui en sont les véritables destructeurs av...

à écrit le 31/05/2010 à 13:38
Signaler
Vive la commission européenne! J'entends Patrick Ollier défendre le statut de la SNCF au motif qu'elle ne bénéficierait d'aucune aide particulièure de l'Etat. Et la garantie de l'Etat combien cela coute? De nombreuses grèves irresponsables! Et qui pa...

à écrit le 31/05/2010 à 11:02
Signaler
une aubaine pour le gouvernement : cé pa moi cé bruxelles !! sarko saisira t'il cette chance?

à écrit le 31/05/2010 à 8:55
Signaler
Aucun gouvernement français n'aura ce courage, malgré les gesticulations de notre spécialiste de la pseudo "rupture". N'est pas Thatcher qui veut. Aucun politique n'aura les c..... pour le faire. Et pourtant, quel progrès ce serait pour la société,...

à écrit le 31/05/2010 à 8:10
Signaler
I Have a dream...

à écrit le 31/05/2010 à 8:01
Signaler
vive l'Europe ! si elle permet de mettre enfin un terme à ce scandale démocratique qu'est l'attitude des syndicats de cheminots, alors ce sera une grosse épine de moins. Car effectivement le droit de grève doit pouvoir s'exercer, mais dans un context...

à écrit le 31/05/2010 à 7:22
Signaler
Et bien si cela permettait à l'état français de se désengager de ce gouffre financier sans fond ce serait une très bonne chose; par ailleurs si c'était une entreprise de droit privé, il y aurait sans doute beaucoup moins de grèves et peut être aussi ...

à écrit le 31/05/2010 à 6:56
Signaler
Enfin !

à écrit le 31/05/2010 à 6:48
Signaler
Hum !!! Ca sent la bonne grosse grève de printemps, ça !!! Malheureusement, il y a peu de chance que quelque chose bouge sur ce sujet avant des lustres...

à écrit le 31/05/2010 à 6:40
Signaler
En général, la privatisation de grandes sociétés d'intérêt public ne se justifie pas. Mais avec la SNCF, c'est tout le contraire : il faut privatiser le plus vite possible pour que cessent enfin les grèves démesurées et insupportables pour les usager...

à écrit le 31/05/2010 à 6:19
Signaler
1 qui ? SNCF, RFF 2 comment faire l'opération avec des déficits réguliers ? 3 statut des personnelsz ?

à écrit le 31/05/2010 à 4:33
Signaler
Finies les greves et le bloquage de la circulation. Plus vite !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.