En discutant avec Etihad, Air France-KLM vise Air Berlin

 |  | 754 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Air Berlin, dont 30 % du capital appartient à Etihad, pourrait travailler avec le groupe français. En outre, la compagnie du Golfe pourrait confier la maintenance de ses avions à Air France Industries.

« Je n?ai pas le sentiment de me renier », indiquait ce jeudi le PDG d?Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta en évoquant les « discussions informelles » à propos d?un partenariat commercial avec la compagnie d?Abu Dhabi, Etihad Airways, dévoilé récemment par "Le Figaro".

"Les prédateurs"

Jean-Cyril Spinetta avait pourtant été le premier dans le secteur à pointer du doigt les dangers des compagnies du Golfe. C?était à l?automne 2003, lors d'un colloque, le Cannes Airlines Forum. Depuis, dix ans durant, la direction n?a cessé de dénoncer les aides publiques reçues par ces compagnies de leur état-actionnaire, et les distorsions de concurrence que cette situation entraînait. Pas une intervention de la direction sans que le sujet ne soit évoqué. Des jeux de lobbying (en vain) sur le régulateur pour bloquer les autorisations de vols (droits de trafic) à ces « prédateurs » (leur surnom en interne)....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2012 à 18:42 :
Juste une petite note au Rédacteur : Air France Industries n'est pas une filiale d'Air France,il s'agit de la marque commercial de la Direction Général Industriel d'Air France. merci
a écrit le 09/03/2012 à 13:45 :
Quelle girouette ce Spinetta. Après PHG, les compagnies du Golfe. Demain, il dira qu'il n'a jamais rien contre les subventions de Ryanair
Réponse de le 16/03/2012 à 18:44 :
Bonjour Spinetta a déja fait ses preuves, on lui fait confiance pour restructurer la compagnie tout en gardant le coté humain et social en parfait état.
a écrit le 09/03/2012 à 7:53 :
C'est la seule solution pour AF afin de ne pas sombrer. Air Berlin serait sa compagnie "bas coût". Surtout que le personnel doit être moins gourmand et revendicatif.
Réponse de le 09/03/2012 à 9:43 :
Gilles1 : Encore un avis d'expert !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :