Fitch sanctionne les emplettes turques d'Aéroports de Paris

 |  | 252 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation financière Fitch a abaissé mercredi sa note d'un cran, de "AA-" à "A+", en raison de sa prise de participation dans le premier opérateur turc d'aéroports TAV pour 874 millions de dollars, et a assorti cette note d'une perspective stable.

L'agence de notation financière Fitch a abaissé mercredi sa note d'un cran, de "AA-" à "A+", en raison de sa prise de participation dans le premier opérateur turc d'aéroports TAV pour 874 millions de dollars, et a assorti cette note d'une perspective stable.
Le 12 mars 2012, le gestionnaire des aéroports parisiens avait annoncé la prise de participation de 38% de TAV, une opération finalisée en mai.
Selon l'agence, "bien que de nombreux éléments du groupe sont considérés comme des atouts (...) la stratégie d'acquisition menée par ADP correspond plus à une note de A-".

De nouvelles acquisitions?
La direction d'ADP s'y attendait. Dans une interview accordée à La Tribune le 12 mars, son PDG, Pierre Graff, qui va quitter ses fonctions en novembre, avait répondu à la question « Craignez-vous une dégradation de votre note » en déclarant : " Aéroports de Paris restera dans la zone A Nous n'avons pas d'inquiétude majeure de côté-là".  Fitch estime qu'ADP est susceptible de procéder à de nouvelles acquisitions, "ce qui pourrait peser plus sur la résistance du groupe", "même si de telles prises de participations permettraient une diversification des revenus".

L'agence de notation pointe également dans son communiqué "la consolidation de certaines dettes hors bilan" de la part de l'opérateur d'aéroports français pour justifier cette dégradation.Ces éléments constituent "une inversion claire du profil financier extrêmement conservateur du groupe", qui lui avait permis d'obtenir la note "AA-" l'an dernier, souligne-t-elle.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2012 à 10:00 :
Pour discriminer Thierry Badjeck, franco-camerounais, de formation pluridisciplinaire et bardé de diplômes,13 années d?études après le bac, ADP a dit qu?il n?était pas prêt pour prétendre à un poste d?encadrement étant « subjectif », enfermé dans « l?instant », dans le « présent » et manquant de « discernement », un portrait psychologique fondé sur des appréciations plutôt animales que rationnelles.
 Pour se disculper de cette discrimination, Aéroports de Paris a prémédité le pourvoi d'un poste au profit d'une française dont ADP a exhibé l'origine algérienne, ce qui revenait à discriminer cette dernière et autant dire prendre une arabe pour nuire à un noir. 
C'est avisés de cela que les 4 ont dénoncé à l'avance le stratagème discriminatoire et ses irrégularités.
 Face à cette machination sans gants, les témoins interpelleront leur hiérarchie à diverses occasions pour connaître les raisons d'une telle stigmatisation. Les réponses seront sans ambiguïté. Pascale Pouillon, Didier Canizarès et Thierry Schaffuser témoignent: « le poste n'est pas pour les blacks ». Les 4 ont porté plainte pour discrimination raciale, puis ont été licenciés.
Enfermés depuis 6 ans dans le silence du tabou et l'huis-clos propice à toutes les violations, les droits de cette victime et de ses 3 témoins exemplaires sont bafoués par les instances chargées de sanctionner les agissements discriminatoires et de protéger nos libertés: la HALDE, les syndicats d'ADP, l'inspection du travail, la médecine du travail, et même des avocats!
 Au motif qu'ils concernent des élites, que les faits sont confondants pour les hiérarques d'ADP notamment à travers le vol des preuves de la discrimination par effraction du domaine personnel des salariés (armoires sous clef et ordinateurs sous mots de passe) en leur absence, l'Omerta règne et les médias ont mis cette affaire sous embargo. 
 Après deux ans d?âpres luttes dans les prétoires, ils ont été réintégrés par la Cour d?appel de Paris le 5.07.2007, et le 27.01.2009, la Cour de cassation saisie d?un pourvoi par ADP a confirmé cet arrêt. 
A ce jour seul Thierry Badjeck n'a toujours pas de poste. ADP continue les intimidations, et discriminations, s'attaquent au comité de soutien. 
Depuis bientôt 6 ans Nous attendons que la justice se prononce, ADP joue la montre, et l'assèchement des ressources financières,l'accès a la justice en France est très très couteux.
 De report en report, le procès au fond n'a toujours pas pu être plaidé. C'est le premier procès de cette envergure, en France pour des faits de discrimination raciale, un discriminé noir, 3 témoins blancs, 4 familles meurtries.
Notre seul alternative est de la faire connaître de l'opinion à travers les réseaux sociaux. 
Merci de nous aider en sensibilisant vos amis à notre cause, soyez notre voix, nous qui en avons peu, la liberté v@incra. 
Sentinelle contre le Racisme 
Http://www.dailymotion.com/4contreADP
a écrit le 23/08/2012 à 10:41 :
Donc une entreprise (ADP) qui investit pour se développer dans une autre (TAV) qui est l'une des plus dynamiques du marché et représentait une opportunité en or d'accéder à de nouveaux marchés, ça mérite une dégradation de la note ? Définitivement les agences de notation ne vivent pas dans le même monde que ceux qui font des affaires ...
Réponse de le 23/08/2012 à 22:09 :
Les agences de notation s?appuient sur leur privilège de fixation de taux (uniformes ou différenciés) et jouent un rôle géopolitique prépondérant dans la configuration (consolidation ou atomisation) du marché capitalistique privé ou public.
a écrit le 23/08/2012 à 8:14 :
Il faudrait indexer la rémunération de Pierre Graff sur la place de Roissy dans les classements internationaux (le seul grand aéroport aussi mal classé, sale, avec une signalisation bas de gamme et un personnel désagréable, que les touristes tentent d'éviter autant que possible). Je parie que la situation s'améliorerait rapidement !
a écrit le 22/08/2012 à 22:42 :
La folie des grandeurs, quand tu nous tiens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :