ADP va fermer de nouvelles infrastructures à Roissy et Orly et vise une reprise à partir d'avril 2021

 |  | 694 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
La recrudescence du Covid-19 provoque une chute de trafic dans les aéroports parisiens de 75% depuis septembre par rapport à la même période de l'an dernier. ADP ne s'attend pas à une reprise avant fin mars-début avril qui marquera l'entrée dans la saison d'été 2021. Selon le groupe aéroportuaire, la généralisation des tests antigéniques dans les aéroports pour les passagers au départ n'aura pas d'effets positifs sur le trafic "dans l'immédiat", dans la mesure où ils ne sont pas reconnus par la plupart des autres pays. Le groupe va annoncer prochainement de nouvelles baisses de capacités à Orly et Roissy-Charles de Gaulle jusqu'à fin mars.

En entrant ce week-end dans la saison hiver aéronautique, le transport aérien s'enfonce dans un long tunnel dont il espère voir le bout au printemps. Le trafic aérien s'écroule en effet avec la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, et certains acteurs du secteur, comme ADP, n'envisagent pas de reprise avant la saison d'été 2021, qui commencera fin mars-début avril.

"Nous n'espérons pas de reprise du trafic avant fin mars", a expliqué ce vendredi Philippe Pascal, le directeur général adjoint Finances, Stratégie et Administration d'ADP, lors d'une conférence avec des analystes financiers.

Après une petite reprise cet été, le trafic à Paris accuse en effet une baisse de 75% depuis septembre, poussant le groupe aéroportuaire à revoir à la baisse ses hypothèses de trafic en 2020. ADP ne...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2020 à 3:43 :
Bjr, le trafic aerien actuel massacre encore le repos, le sommeil et les poumons des habitants présents avant CDG. Les survols n'ont pas d'avenir! Ils tuent le vivant, c'est ainsi.
Venez vivre sous les survols, vous comprendrez certainement.
Cdlt
Réponse de le 24/10/2020 à 19:19 :
@ Gladine
Mais vous savez "qu'ils s'en foutent"!
La pollution, les riverains, c'est pas leur problème.
L'avion ne devrait pas être le transport de masse qu'il est devenu. C'est une gabegie, une débauche de consommation d'énergie, un non sens écologique, économique, financier, une catastrophe industrielle...Bref: Tout faux!
Personnellement, j'ai renoncé à l'avion depuis plus de 15 ans.
Réponse de le 26/10/2020 à 11:07 :
Pareil pour les riverains des autoroutes, des routes, des lignes de chemin de fer, et des voies d’eau ( bruit des péniches)....
A la campagne, c’est pas mieux avec les cris incessants des oiseaux. Je ne vous parle même pas du méthane dégagé par les ruminants qui nous empoisonnent et qui polluent la couche d’ozone...
a écrit le 23/10/2020 à 15:10 :
Hé tricheur ! Vous avez pas mit pour "abonnés" ! :-)

"la généralisation des tests antigéniques dans les aéroports pour les passagers au départ n'aura pas d'effets positifs sur le trafic "dans l'immédiat", dans la mesure où ils ne sont pas reconnus par la plupart des autres pays"

ET du coup pourquoi les effectuer !? Cela ne vas qu'encore plus accentuer le coût et les délais ! Ah mais oui suis-je bête cela doit être encore un copain à eux qui les fabrique, désolé j'arrive toujours pas à m'y faire !
a écrit le 23/10/2020 à 15:01 :
Hé tricheur ! Vous avez pas mit pour "abonnés" ! :-)

"la généralisation des tests antigéniques dans les aéroports pour les passagers au départ n'aura pas d'effets positifs sur le trafic "dans l'immédiat", dans la mesure où ils ne sont pas reconnus par la plupart des autres pays"

ET du coup pourquoi les effectuer !? Cela ne vas qu'encore plus accentuer le coût et les délais ! Ah mais oui suis-je bête cela doit être encore un copain à eux qui les fabrique, désolé j'arrive toujours pas à m'y faire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :