Aéroport d'Orly : plus qu'une réouverture, l'entrée dans une nouvelle ère

 |   |  926  mots
(Crédits : Paul Hanna)
Après trois mois d'arrêt, l'aéroport d'Orly a repris ce vendredi 26 juin ses vols commerciaux. Un redémarrage en douceur avec seulement 70 décollages et atterrissages prévus, contre 600 en moyenne en temps normal. Cette réouverture va au-delà d'une simple reprise d'activité. Elle marque l'entrée dans une nouvelle ère dans laquelle la filiale low-cost d'Air France va devenir l'acteur majeur de la plateforme aux dépens de la marque Air France. Avec, à la clé, une desserte du territoire qui va fortement diminuer.

Tout un symbole. Le décollage ce vendredi matin d'un Boeing 737 de Transavia marquait non seulement le redémarrage de l'aéroport d'Orly après trois mois d'arrêt, mais symbolisait également le début d'une nouvelle ère pour l'aéroport du sud francilien dans laquelle la filiale low-cost d'Air France va devenir le principal acteur de la plateforme aux dépens de la marque Air France, le numéro 1 à Orly depuis le rachat d'Air Inter au début des années 90, dont l'activité va se réduire comme peau de chagrin.

Un changement structurel symbolisé par l'absence sur juillet et août de la quasi-totalité des vols d'Air France (opérés soit en moyens propres soit par sa filiale régionale HOP), à l'exception de quelques vols d'obligation de service public (OSP) vers la Corse notamment.

Reprise de La Navette en septembre

Air France ne reprendra son activité qu'en septembre avec la reprise des vols de La Navette, un service cadencé entre Orly et quelques grandes villes régionales. Mais au-delà de l'impact du Covid-19, c'est la restructuration du réseau domestique d'Air France, dont les grands principes sont évoqués depuis de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :