Crash de l'A320 : il n'y a pas eu d'explosion en vol, selon les enquêteurs

La concentration des débris n'était pas compatible avec une explosion en vol de l'A320, d'après le Bureau d'enquêtes et d'analyse, qui a pu extraire des données "exploitables" de la première boîte noire". Au total, 150 personnes ont trouvé la mort dans le crash dans les Alpes-de-Haute-Provence du vol 4U9525 de Germanwings qui reliait Düsseldorf et Barcelone.

4 mn

Conférence de presse de Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses, mercredi 25 mars, au Bourget. Sans écarter aucune hypothèse, il a estimé que la concentration des débris n'était pas compatible avec une explosion en vol.
Conférence de presse de Rémi Jouty, le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses, mercredi 25 mars, au Bourget. Sans écarter aucune hypothèse, il a estimé que la concentration des débris n'était pas compatible avec une explosion en vol. (Crédits : Reuters)

| Cet article est régulièrement actualisé. Dernière mise à jour à 17h47.

Le président de la République François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont survolé mercredi 25 mars le site du crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings qui a fait 150 morts la veille dans les Alpes-de-Haute-Provence, avant de se recueillir avec le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy près du lieu d'un drame encore "inexplicable".

Le visage marqué par l'émotion, les trois dirigeants ont fait la revue des troupes qui participent aux secours et aux recherches depuis mardi sur le site du crash.

Crash Rajoy Merkel Hollande recueillement

A Seyne-les-Alpes (Haute-Provence), Mariano Rajoy, François Hollande et Angela Merkel se recueillent face aux massifs montagneux enneigés où s'est abîmé le vol 4U9525 de Germanwings emportant dans la mort les 150 personnes à son bord.

Des données exploitables pour la première boîte noire

Par ailleurs, l'examen de la première boîte noire retrouvée mardi sur le site de l'accident de l'Airbus A320 de Germanwings enregistrant tous les sons et conversations du cockpit permettra d'en savoir plus sur les causes du crash. Même si son état pose question. Elle a été "endommagée" a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur RTL mercredi matin. Il a toutefois précisé qu'elle "devrait être exploitable".

Crash boite noire black box A320 Germanwings

L'enregistreur a été transféré à Paris mercredi matin au Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), et celui-ci a indiqué dans l'après-midi être parvenu à en extraire "des données utilisables". Sans écarter aucune hypothèse, le directeur du BEA Rémi Jouty a toutefois estimé que la concentration des débris n'était pas compatible avec une explosion en vol et que le scénario d'une dépressurisation n'était pas privilégié.

 "L'avion a volé jusqu'au bout", a-t-il ainsi déclaré.

La seconde boîte noire enregistrant les données du vol est toujours recherchée. Il s'agit du "FDR" (Flight Data Recorder), enregistrant les données du vol. Dans une interverntion télévisée sur les lieux du crash, François Hollande a précisé que "l'enveloppe de la seconde boîte noire a été retrouvée", mais "pas encore, hélas, la boîte noire elle-même".

Une quinzaine de nationalités parmi les victimes

Concernant les victimes, "chacun est en train de recenser les différentes nationalités. Il appartient à la compagnie Lufthansa et aux autorités espagnoles et allemandes de fournir, je l'espère le plus vite possible, l'ensemble de ces données", a déclaré dans la matinée le Premier ministre Manuel Valls en sortant d'une visite à la cellule de crise mise en place au ministère de l'Intérieur à Paris. Les informations sont également apportées par les familles des victimes elles-mêmes, a souligné Manuel Valls devant la presse, au côté du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Parmi les 150 victimes - 144 passagers et 6 membres d'équipage - les autorités allemandes ont fait état d'au moins 72 victimes. Côté espagnol, le bilan a été revu à la hausse mercredi après-midi avec au moins "51 victimes", selon le secrétaire d'Etat espagnol à à la Sécurité Francisco Martinez.

Parmi les autres nationalités représentées, le porte-parole du directoire de Germanwings, Thomas Winkelmann, a recensé trois ressortissants britanniques, trois Kazakhs, deux citoyens américains, deux Australiens, deux Iraniens, deux Vénézuéliens et deux Argentins (un troisième ressortissant argentin a également embarqué selon son frère), un Colombien, deux Japonais, un Danois, un Belge, un Néerlandais et un Israélien. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a également cité le Maroc et le Mexique, parmi les "nationalités avérées".

Germanwings et sa maison mère Lufthansa ont pris contact avec 123 familles de victimes et, pour 27 personnes, elles cherchent toujours à établir un contact avec l'aide du ministère allemand des Affaires étrangères.

Crash conférence Hollande Merkel Rajoy Après s'être rendus sur les lieux du drame, ce mercredi 25 mars 2015, Angela Merkel, François Hollande et Mariano Rajoy se sont réunis pour une conférence à Seyne-les-Alpes.

Après s'être rendus sur les lieux du drame, ce mercredi 25 mars 2015, Angela Merkel, François Hollande et Mariano Rajoy se sont réunis pour une conférence à Seyne-les-Alpes. Selon BFMTV, le chef du gouvernement espagnol a manifesté sa volonté d'aider la France dans les recherches et opérations sur le terrain, tandis que la dirigeante de allemande exprimait sa douleur et remerciait la France et son président.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 50
à écrit le 26/03/2015 à 11:09
Signaler
Sur I-télé, ce matin jeudi 26, un pilote commentateur de la chaine à dit que laissé la porte du cockpit non verrouillé le temps qu'un pilote aille faire un petit besoin, est assez fréquent, précisant que la sécurité n'est pas très stricte, "on n'est ...

à écrit le 26/03/2015 à 10:59
Signaler
jusqu'a dimanche soir, on va etre en "overdose" de crash, simple rappel, statistiquement 500000 francais (ses) decedent chaque année sans cellule psychologique ni pleurniche des tartufes qui nous gouvernent.....

à écrit le 26/03/2015 à 10:52
Signaler
Comme toujours en pareil cas la précipitation journalistique provoque des "informations" immédiates qui parasitent totalement une approche pondérée (crash à 2700 m...., dans la neige ......des débris près de Barcelonette ....Dixit BFM ) il faut ,malh...

à écrit le 26/03/2015 à 9:42
Signaler
Ce matin l´ interview d un ancien pilote de ligne francais est diffusée sur les ondes : pour lui il s agit d´un suicide du pilote. L autre pilote ayant été verrouillé a l exterieur ne ne pouvait plus retourner à son poste. Dès le debut je m ...

à écrit le 26/03/2015 à 6:25
Signaler
Inutile de polémiquer et de cracher sur Airbus tant que l'enquête est en cours. La première boite noire qui à été retrouvée (celle qui enregistre les conversations dans le cockpit) vient de révéler qu'il y avait qu'un seul pilote au poste de commande...

à écrit le 26/03/2015 à 6:17
Signaler
Très simple Le contrôleur a donné le signal d alerte et un avion de chasse est partit : résultat après quelques minutes un avion qui plonge en ligne droite.... Target destroyed. En plus il se dirigeait vers une zone de central nucléaire. Mainte...

le 26/03/2015 à 10:32
Signaler
Les centrales nucléaires sont dans la vallée du Rhône, donc pas du tout sur la trajectoire de cet Airbus. Par contre l´ intervention de de la chasse AA meme avec un super Mirage laisse conclure qu il est impossible d arraisoner voire neutral...

à écrit le 25/03/2015 à 20:54
Signaler
Il est normal qu'il y est a cette heures il n'y est que peu de résultat sur l'enquete et que seul des évidences ne soit confirmé. Le BEA est également obligé de démentir les info communiqué par Mr hollande et compagnie. Ainsi contrairement aux annon...

à écrit le 25/03/2015 à 20:42
Signaler
Un acte terroriste est très plausible (détournement) ...un an après la mystérieuse disparition d'un avion de Malaisie sans laisser de traces. Aucun signal de détresse pour l'un comme pour l'autre alors que les pilotes avaient tout le temps d'envoyer ...

à écrit le 25/03/2015 à 19:51
Signaler
Ce que je vais dire ne va pas plaire ni aux journalistes LT ni aux "experts" d'esprit cocardier qui habitent ce forum, je le sais. Mais il faut regarder les choses en face: en toute évidence c'est une dépressurisation qui se trouve à l'origine de cet...

le 25/03/2015 à 20:57
Signaler
N'importe quoi !

le 26/03/2015 à 3:01
Signaler
Les Boeing et les Airbus sont d'excellents avions, et leurs antécédents sont connus pour le prouver, là n'est pas le problème...

à écrit le 25/03/2015 à 19:13
Signaler
Tiens, tiens, on apprend des choses... le pilote de cet A320 de Germanywings avait été le pilote de l'avion de campagne de Barack Obama en 2008. Il s'agit du capitaine Andy Danziger et il avait 27 ans d'expérience. Obama porte-malheur? :-) Non, je n...

à écrit le 25/03/2015 à 18:56
Signaler
Delapalissade…. les témoins visuels on tous vu l'avion volant en direction de la montagne…. pourquoi BEA n'a pas dit il n'y a pas eu d'appel de détresse non plus…. quand on commence à parler de ce dont tout le monde le sait déjà c'est le début pour c...

le 25/03/2015 à 20:34
Signaler
Les pilotes étaient inconscients, on lit dans la presse internationale. Une dépressurisation en était la cause… un problème technique de trop…. la retraite pour l'avion pionnier d'Airbus ?….

à écrit le 25/03/2015 à 18:34
Signaler
Mes sincères condoléances à toutes les familles éplorées et que la vérité triomphe. Amen!!!

à écrit le 25/03/2015 à 18:31
Signaler
Il ne fallait pas s'attendre à grand chose du BEA aussi tôt; organisme d’État qui a l'habitude de manier la langue de bois comme les politiques > ses patrons; de toute façon rien ne sera révélé sans accord et filtrage de l’Élysée !

à écrit le 25/03/2015 à 17:59
Signaler
Est-il normal pour des politiques de venir perturber le travail des sauveteurs et des enquêteurs en plein boulot ? N'ont-ils pas mieux à faire et plus urgent que des cérémonies ? Cette intrusion politique sur un site difficile d'accès ne peut que gé...

le 25/03/2015 à 18:55
Signaler
votre commentaire a du sens mais pour les politiques ils faut être devant les caméras queque soit le sujet.

le 25/03/2015 à 20:38
Signaler
Comme ils ne peuvent rien pour le chomage et la sécurité alors ils font les chrysanthèmes

le 25/03/2015 à 20:41
Signaler
Tu parles, pour eux c'est un coup de pub gratuit et super efficace, on verra leurs gueules dans tous les journaux du monde, leurs déclarations de circonstance feront les titres…. ils ne rateraient pour rien une occasion comme celle-là ! tous des bons...

à écrit le 25/03/2015 à 17:30
Signaler
Pourquoi la presse fait silence sur le fait qu'un Mirage 2000 est parti à la rencontre de l'avion de ligne qui volait trop bas et hors de sa route ? en l'état c'est le silence total de la part de l'armée aussi !... Pourtant le pilote d'un chasseur do...

le 25/03/2015 à 18:33
Signaler
à Jazzbow: C'est le problème avec les accidents de grande envergure en France, on politise tout (et après on blâme l'URSS !!) et les intérêts d'Etat ou économiques prennent vite le dessus et on renvoie la vérité aux calendes grecques. Ce sera un nouv...

le 25/03/2015 à 19:15
Signaler
@ jazzbow: ça c'est sûr.

à écrit le 25/03/2015 à 11:57
Signaler
Il est étrange qu'on soit incapable à ce jour de savoir avec précision la nationalité de l'ensemble des victimes. En théorie on devrait connaitre jusqu'à leur couleur des yeux. Pour moi quelqu'un cherche à gagner du temps avec des déclarations creuse...

le 25/03/2015 à 16:55
Signaler
En effet sur le "Manifeste des passagers" toutes ces informations sont connues avant même le décollage. Donc il y a effectivement de l'enfumage en cours. D'autre part un avions qui ne communique plus, qui ne change pas de cap et descends à fons sans ...

le 25/03/2015 à 18:33
Signaler
De toute façon sa change rien quelques soient les origines de la catastrophe !

le 26/03/2015 à 10:04
Signaler
@Maxime: Comprenez bien mon propos. Quelque soit la nationalité des victimes il s'agit d'un drame terrible. Cependant, c'est l'attitude de nos élites, censées nous protéger, qui m'inquiète. S'ils ne peuvent connaître l'identité stricte de 150 passag...

à écrit le 25/03/2015 à 11:49
Signaler
Comme d'habitude en pareil cas, les experts aéronautiques du clavier se déchaînent, avec les hypothèses les plus farfelues. On met en cause la conception de l'Airbus (6500 qui volent, tout de même cela se saurait!), avec des pilotes de cette compagni...

le 25/03/2015 à 12:04
Signaler
"avec des pilotes de cette compagnie qui refuseraient de voler à nouveau sur cet appareil," d'où tenez vous cette information ?

le 25/03/2015 à 14:56
Signaler
Merci pour votre réaction. Mais je commentais tout simplement les "hypothèses les plus farfelues" des "experts du clavier", dont celle émise par un nommé Vincent, deux commentaires avant le mien, dont j'ignore les sources et que j'ai commentai au co...

le 25/03/2015 à 17:33
Signaler
En réponse à votre question : www.20min.ch/ro/news/monde/story/Des-pilotes-refusent-de-travailler-25164655

à écrit le 25/03/2015 à 11:37
Signaler
Bizarre, l'avion aurait pu viré à droite ou à gauche, ce ne sont pas les aéroports qui manquent dans le secteur ! .... voir se poser dans un champ, ce qui n'est pas l’idéal mais laisse l’éventualité de survivants ! ...

le 25/03/2015 à 18:34
Signaler
Vous avez certainement jamais survolé les Alpes, voire pris l'avion !

à écrit le 25/03/2015 à 11:16
Signaler
C'est curieux que dès qu'il s'agit d'un accident avec un Airbus, où le politique prend le dessus du technique, hélas, les boîtes noires se trouvent toujours "endommagées", avez-vous remarqué aussi ? toutefois le plus frappant c'est qu'après cet accid...

le 25/03/2015 à 11:32
Signaler
Tous les avions, comme n'importe quel véhicule, comportent des défauts. Ceux-ci sont corrigés dès que possible. Les statistiques de dizaines d'années de vol des Airbus confirment leur excellente qualité. La ressemblance des faits avec le vol MH370 es...

le 25/03/2015 à 11:55
Signaler
FAUX! Les calculateurs dans ce type d'avion sont parfaitement fiables, certes des problèmes d'interprétation par les pilotes ont perturbé ces derniers lors du lancement de ce type d'appareil, les modifications autant hardware que software ont été app...

le 25/03/2015 à 15:51
Signaler
@ Dingo : Tous les défauts, comme n'importe quel avion, comportent des véhicules. Il s'agit d'une loi venue d'ailleurs et nous ne regarde pas de la questionner. Les Airbus de dizaines d'années de vol des confirment leur excellente qualité des statis...

à écrit le 25/03/2015 à 11:12
Signaler
Patience Tous Ca c'est de la discution de comptoir

à écrit le 25/03/2015 à 11:01
Signaler
mais il est partout ce Cazeneuve! Ce n'est pas un attentat! Dégage on t'a assez vu aux lucarnes pour la pub!!!

à écrit le 25/03/2015 à 10:25
Signaler
On parle qu'une trentaine de psychologues sont prêts à accueillir les proches mais la presse ne cite que des professionnels français. Or pour les familles allemandes, turques et espagnoles une trentaine de psychologues français (et en connaissant nos...

le 25/03/2015 à 15:59
Signaler
19 nationalités différentes ?!?! on peut s'imaginer le charabia qui aura lieu cet après-midi à Seyne-les-Alpes…. :-))

à écrit le 25/03/2015 à 9:58
Signaler
En Novembre dernier un A-320 Lufhansa vol Bilbo-Munich a efffectué un plongeon similaire dû a un dysfonctionnement du pilote automatique alimenté par des données eronnées (givrage des tubes pitot). Ls pilotes ( des vrais !!!) on réussi a déconn...

le 25/03/2015 à 10:35
Signaler
Par des soucis d'économies les tubes pitot utilisés par Airbus sont de chez Thales, apparemment moins fiables que ceux de l'américain Goodrich. C'était le givrage des tubes pitot qui sont à l'origine du crash AF Rio-Paris de 2009. Selon un communiqué...

à écrit le 25/03/2015 à 9:37
Signaler
Cet avion aurait pu s'écraser de la même façon sur une grande ville avec un nombre beaucoup plus élevé de victimes bien sûr. Il faut en être bien conscient, hélas.

à écrit le 25/03/2015 à 9:03
Signaler
Je suis très surpris qu'un acte terroriste ou malveillant ne soit pas privilégié car c'est l'hypothèse la plus simple dans ce cas de figure. Plutôt qu'une bombe, pourquoi ne pas envisager un piratage informatique de l'ordinateur de bord, lui faisant ...

le 25/03/2015 à 10:01
Signaler
Faites donc appel á Jack Bauer !

le 25/03/2015 à 10:07
Signaler
On ne peut pas dépressuriser via "l'ordinateur de bord", dans le cas d'un airbus : le FMCDU. Les systèmes électroniques des airbus modernes sont très invasifs, mais tout de même pas à ce point.

le 25/03/2015 à 10:43
Signaler
Je ne parles pas de dépressurisation qui déclencherai le système de sécurité, mais d'une mise en circuit fermé de la cabine qui entraînerai une transformation progressive de l'oxygène en CO2.

le 25/03/2015 à 11:25
Signaler
Dans l'hypothèse d'un piratage, il faudrait commencer par analyser toutes les connections internet qui ont suivi ce vol en temps-réel sur internet.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.