Crash Boeing 737 d'Ethiopian Airlines : 157 personnes à bord, "pas de survivants"

 |   |  419  mots
(Crédits : Reuters)
L'avion aurait "perdu le contact" six minutes après son décollage ce dimanche matin, au départ d'Addis Abeba (Ethiopie) et à destination de Nairobi (Kenya). Il n'y aurait aucun survivant, selon le média d'Etat éthiopien Fana Broadcasting Corporate, citant la compagnie aérienne.

(publié le 10/03 à 11h41, mis à jour à 12h57)

Un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines, avec à son bord 149 passagers et 8 membres d'équipage, qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi, s'est écrasé dimanche matin peu après le décollage, a annoncé la compagnie éthiopienne. Selon le média d'Etat éthiopien Fana Broadcasting Corporate, citant la compagnie aérienne, il n'y aurait aucun survivant. Le vol ET302 s'est écrasé quelques minutes après le décollage, "causant la mort de tous les 149 passagers et 8 membres d'équipage à son bord".

Un peu plus tôt dans la matinée, la compagnie avait annoncé :

"Nous confirmons que notre vol ET 302 d'Addis Abeba à Nairobi a été impliqué dans un accident aujourd'hui", a déclaré la compagnie dans un communiqué. "On pense qu'il y avait 149 passagers et huit membres d'équipage à bord mais nous sommes actuellement en train de confirmer les détails du manifeste des passagers de ce vol", a-t-elle ajouté.

L'appareil avait décollé à 8H38 (06H38 GMT) de l'aéroport international Bole d'Addis Abeba et "perdu le contact" six minutes plus tard, selon la même source. L'appareil s'est écrasé dans la région de Bishoftu en région Oromia, à une soixante de kilomètres au sud d'Addis Abeba. Les conditions météorologiques étaient bonnes dimanche matin à Addis Abeba, selon l'AFP. Le Boeing 737-800 MAX qui s'est écrasé était un appareil récent livré courant 2018 à la compagnie.

Le dernier accident grave d'Ethiopian Airlines remontait à 2010

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a indiqué dans un tweet "vouloir exprimer ses profondes condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches bien aimés sur le vol régulier d'un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines à destination de Nairobi, au Kenya, ce matin".

Ethiopian Airlines a indiqué qu'elle allait envoyer du personnel sur le lieu de l'accident afin de "faire tout son possible pour aider les services de secours d'urgence". Elle va également mettre en place un centre d'information des passagers et un numéro de téléphone pour les proches des personnes susceptibles d'avoir été à bord de l'avion.

Le Boeing 737-800 MAX qui s'est écrasé est le même type d'avion que celui de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est abîmé en mer en octobre dernier, 13 minutes après avoir décollé de Jakarta, faisant 189 morts. Le dernier accident grave d'un avion de ligne d'Ethiopian Airlines est celui d'un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l'équipage avaient été tués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2019 à 12:42 :
Short/Boeing à l'ouverture US. -10% au moins.
a écrit le 11/03/2019 à 9:17 :
Il a été dit que l'avion était en feu avant le crash. Les batteries au lithium pour les commandes seraient elles en cause ?
L'hydraulique, c'est lourd, mais ça ne brûle pas.
a écrit le 11/03/2019 à 9:06 :
Bonjour,

Pourriez-vous illustrer votre article avec une image du modèle impliqué ? Votre illustration est celle d'un Boeing 787. Les 2 programmes sont assez incomparables.
Réponse de le 11/03/2019 à 15:49 :
+1
il est vrai que, contrairement au 737, le 787 n'a pas connu de catastrophe aérienne, car la FAA a agi à temps en suspendant les vols pendant plus de 3 mois en 2013.
Va-t-elle répéter cette décision cette fois?
a écrit le 11/03/2019 à 8:45 :
Comment faites vous pour omettre les 20 victimes travaillant pour l'ONU au sein de ce contexte géopolitique particulièrement vif ?

Un avion tout neuf également...
Réponse de le 12/03/2019 à 18:32 :
Oui , c’est bizarre d’autant qu’il y a un article sur la protection du ciel et des avions

Pourquoi cet article n’a pas été publié avant ?
a écrit le 11/03/2019 à 4:18 :
Poser ses fesses dans un zinc, c'est prendre le risque de mourir. Vivre est dangereux.
a écrit le 10/03/2019 à 20:17 :
Le737 max est un avion qui a été conçu dans l'urgence. Airbus sortait la série A320 neo avec une moindre consommation grâce à de nouveaux réacteurs. Boeing risquait de se voir dispensé sur le marché des moyens courriers de 200 places. Vu la hauteur des ailes il n'était pas possible d'utiliser les mêmes réacteurs qu' Airbus. Il a fallu en concevoir de nouveaux et modifier l'avion avec une certaine urgence. Boeing est il allé trop vite?? Simple hypothèse établi sur la lecture d'articles anciens.
Réponse de le 11/03/2019 à 4:59 :
@Marcal
Merci d'arrêter de raconter n'importe quoi. Le Boeing 737 a été remotorisé avec le moteur LEAP, soit même famille de moteur qui équipe plus de 50% des A320 NEO.
Le moteur LEAP de Boeing a juste un diamètre plus mais cela n'entrave en rien sa fiabilité.
a écrit le 10/03/2019 à 19:43 :
le 737-800 aurait du etre interdit de vol après les 190 morts du lionair AU VU DES CAUSES DIU CRASH .
Là 150 morts de plus sur le meme avion et des circonstances semblables
Attend on un 3 ème crash et 150 morts de plus pour l'interdire de vol ??
a écrit le 10/03/2019 à 18:56 :
c ' est le 2ime B737 MAX 8 (cf crash Lion Air du 29/10/2018) qui s' écrase en qq mois dans des circonstances assez semblable (qq minutes après le décollage)
au total 189 + 157 victimes.
Je pense et j' espère que la FAA va réagir assez vite et va demander a minima un suspension des vols avec inspection générale.
Mais je crains plûtot un défaut de conception, car ce modèle est très jeune (sortie en 2017).
Le problème c' est que le B737 MAX est modèle étendard de Boeing......, la FAA va être bien embété.
a écrit le 10/03/2019 à 18:32 :
En illustration un B787 et non un B737. la Tribune a toujours des soucis avec les images aéronautiques.
a écrit le 10/03/2019 à 16:36 :
Vu le nombre d’accident avec ce modèle d’avion : est ce qu’il n’est pas possible d’interdire la vente et l’utilisation de ce modèle d’avion ?
Courage aux familles
a écrit le 10/03/2019 à 16:34 :
2 avions 737max tout neuf qui se crashent en 6 mois alors que l'avion vient juste de rentrer en service, c'est très inquiétant ! Le crash de Lion air a bien montré qu'il y avait un problème de conception avec uniquement 2 sondes pitots. Des qu'une tombe en panne, l'avion part en piquet ! Si c'est le même problème ici, est ce que les autorités de certifications vont obliger Boeing à faire de vraies modifications ?
a écrit le 10/03/2019 à 16:09 :
si ça avait été un airbus, on aurait la floppée habituelle des franco/europeo basheurs qui concluraient que la politique actionnariale française est une catastrophe à l'origine du drame...

en tout cas, mes pensées pour les victimes et leurs familles.
a écrit le 10/03/2019 à 12:44 :
> Boeing 737-800 MAX

Ce modèle n'existe pas. Il s'agit d'un Boeing 737-MAX8.
a écrit le 10/03/2019 à 12:38 :
Il faut espérer que cela ne résulte pas d'un défaut de conception du type. Il semblerait que la loi de commande de la profondeur du MAX puisse réserver quelques surprises....
Qu'est ce qu'on n'entendrait pas si c'était un 320.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :