La Compagnie redémarre des vols Paris-New York

 |  | 594 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Après avoir suspendu ses vols vers les Etats-Unis le 19 mars en raison des restrictions pour voyager et de l'effondrement du trafic, le transporteur français 100% classe affaires programme pour les fêtes de fin d'année trois vols spéciaux aller-retour entre Paris et New York. La reprise de manière régulière de la ligne est prévue au plus tard le 1er avril et s'accompagnera de l'ouverture d'une nouvelle ligne reliant New York à une autre ville européenne. Les vols entre Nice et New York reprendront quant à eux d'ici à l'été prochain.

Huit mois après la suspension de ses vols réguliers entre Paris et New York, compensés en partie par des vols charter en Australie, dans les Antilles britanniques et plus récemment en Afrique, La Compagnie prépare son retour sur Paris-New York. Le transporteur français 100% classe affaires a en effet programmé trois vols spéciaux aller-retour pendant les fêtes de fin d'année. En raison des restrictions de voyages, cette offre à 600 euros l'aller simple s'adresse principalement aux passagers binationaux, autorisés à voyager.

Reprise des vols de manière régulière au plus tard le 1er avril

Avec cette opération, La Compagnie prépare son retour de manière régulière en comptant sur une levée des restrictions que pourraient entraîner non seulement les campagnes de vaccination contre le Covid-19 qui doivent commencer d'ici à la fin de l'année en France et aux Etats-Unis, et la signature d'un accord, aujourd'hui en négociation entre les deux pays pour généraliser les tests antigéniques dans les aéroports et créer ainsi un corridor sanitaire. Dans un entretien à La Tribune, Christian Vernet, le PDG de La Compagnie, table une reprise des vols le 1er avril au plus tard. Fixée avant l'annonce de la découverte des vaccins le 9 novembre par le couple Pfizer-BioNtech, cette date pourrait être anticipée en cas de levée des restrictions et d'amélioration de la situation sanitaire.

"Nous sommes prêts sur le plan opérationnel", indique Christian Vernet, en précisant que l'offre se limiterait à 4 ou 5 vols par semaine, contre 13 avant la crise sanitaire. La Compagnie ne se limitera pas à la ligne Paris-New York. En parallèle, une ligne reliant New York à une autre ville européenne sera ouverte, en dépit de l'échec retentissant il y a quelques années de la ligne Londres (Luton)-New York. Et la ligne Nice New York est également prévue en juin ou juillet.

Extension du PGE

 Sur le plan financier, La Compagnie est en négociation avec ses banques pour étendre le montant du prêt garanti par l'Etat (PGE) obtenu en juin dernier (9 millions d'euros), lequel a été calculé pour accompagner une reprise de l'activité prévue à l'époque en juillet. Les 9 millions d'euros ne représentaient que la moitié des 25% du chiffre d'affaires réalisé en 2019 autorisés dans ce type de prêts. Malgré les difficultés du secteur et toutes les incertitudes liées à la reprise du voyage d'affaires, Christian Vernet table sur un Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) positif pour les mois de juillet-août et septembre 2021, mais aussi pour les exercices annuels suivants. Même si la clientèle professionnelle reprendra plus tardivement que la clientèle loisirs ou affinitaire, Christian Vernet estime que le produit de La Compagnie (76 sièges seulement pour un avion qui peut en contenir plus de 200) et sa tarification attractive séduiront non seulement ceux qui veulent éviter les grands rassemblement dans les avions, mais aussi les entreprises qui veulent réduire leur budget voyage. Dans le même temps, La Compagnie a amélioré sa structure de coûts. Un accord de performance collective (APC) a permis de baisser la masse salariale de 9%, et la renégociation des loyers d'avions et la faiblesse attendue du prix du baril par rapport à 2019 lui a permis d'abaisser son point mort. A cela s'ajoutent la performance des deux A320 NEO, entrés dans la flotte avant la crise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 8:47 :
Bonjour,
Le fait de revenir vers des pages précédentes annule la connexion d'un abonné. Ne serait-il pas possible, comme le font les autres sites, de garder la connexion "ouverte" pour la journée ou pour une heure, le temps de parcourir ce journal numérique sans avoir à se reconnecter 3 ou 4 fois durant la lecture ?
Merci de votre attention,
Cordialement,
Alain Le Forban
a écrit le 26/11/2020 à 8:36 :
On aimerait bien connaitre les taux de remplissage de ces avions depuis que l'on sait que l'UE autorise régulièrement des vols d'avions quasiment vides.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :