La SNCF inaugure en grande pompe les lignes de TGV vers Bordeaux et Rennes

 |   |  379  mots
Les deux nouvelles lignes TGV relieront Paris à Bordeaux en 2H04 et à Rennes en 1H25 à partir de dimanche.
Les deux nouvelles lignes TGV relieront Paris à Bordeaux en 2H04 et à Rennes en 1H25 à partir de dimanche. (Crédits : Charles Platiau)
Le train inaugural pour Bordeaux a quitté Paris à 08h41, avec à son bord le président de la SNCF, Guillaume Pepy. Le président de la République, Emmanuel Macron, empruntera dans l'après-midi celui pour Rennes.

C'est l'"aboutissement de 20 ans d'efforts". Ainsi  le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a salué l'inauguration, samedi 1er juillet, de la ligne TGV qui à partir de dimanche reliera la capitale girondine à Paris, en 2h04. Le train inaugural pour Bordeaux a quitté la gare de Paris-Montparnasse à 08h41, avec à son bord le président de la SNCF, Guillaume Pepy, les ministres de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et des Transports, Elisabeth Borne.

Une autre ligne, inaugurée ce même jour, permettra d'atteindre Rennes en 1h25 à partir de Paris. Le président de la République, Emmanuel Macron, l'empruntera dans l'après-midi. Pour assurer sa sécurité, le train transportant le président sera précédé d'un autre train ouvrant la voie pour déjouer d'éventuels obstacles. Un troisième train fermera la voie. Tous les ponts et ouvrages d'art situés sur le trajet feront l'objet d'une surveillance par les forces de l'ordre.

4 millions de voyageurs supplémentaires

Les TGV vont en Bretagne et en Aquitaine depuis près de 20 ans, mais la LGV pour Rennes s'arrêtait un peu avant Le Mans (Sarthe), celle pour Bordeaux prenait fin à Tours-Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire): les trains circulaient ensuite sur voie classique. La ligne entre Le Mans et Rennes, construite en partenariat avec Eiffage, a coûté 2,8 milliards d'euros, plus 600 millions pour les aménagements complémentaires (travaux en gare, signalisation, etc...). Le budget de Tours-Bordeaux s'élève à 7,8 milliards d'euros, plus 1,2 milliard pour les aménagements, avec un montage inédit: un partenariat public-privé (PPP) avec une filiale du groupe Vinci pour la construction, mais aussi pendant 50 ans pour l'exploitation.  La SNCF espère attirer sur ces lignes 4 millions de voyageurs supplémentaires d'ici 2019.

2.700 kilomètres de LGV

Une autre LGV doit être inaugurée cette année, le contournement Nîmes-Montpellier, à l'automne. La France comptera alors 2.700 kilomètres de LGV.

Le projet de prolongement vers Toulouse de la ligne Paris-Bordeaux, qui mettrait Toulouse à 3 heures de Paris, semble en revanche avoir du plomb dans l'aile. Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé jeudi une partie de la déclaration d'utilité publique, mettant en péril l'ensemble du projet. Elisabeth Borne a annoncé samedi que l'Etat ferait appel, tout en réaffirmant la priorité aux trains du quotidien.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2017 à 19:43 :
En grande pompe , mais une pompe faramineuse puisque selon certains médias l'inauguration aurait coûté la modique somme de 6 millions d’euros à la SNCF ! Il est vrai que un peu plus ou un peu moins de déficit...et puis c'est le contribuable qui régale.
a écrit le 03/07/2017 à 23:42 :
Des milliards d'€ dépensés pour transporter majoritairement des retraités, des étudiants et des chômeurs, le tout avec un déficit annuel prévu de 200 millions d'euros, il n'y a pas de quoi pavoiser, alors que notre pays fait la manche sur le marché international pour payer ses fonctionnaires.
Réponse de le 04/07/2017 à 8:38 :
Phidias : Tous les actifs n'ont pas la chance d'avoir un travail douillet à la porte de chez eux. Le mien me conduit depuis de nombreuses années à effectuer des missions en déplacement qui nécessitent l'utilisation du train le lundi matin pour aller au travail et le vendredi soir pour retrouver ma famille : le TGV élargit ainsi le champ géographique possible de mes missions. J'ajoute ne pas être le seul dans ce cas chaque lundi matin, loin de là.
Réponse de le 04/07/2017 à 8:58 :
Phidias : Juste un dernier point pour éviter tout malentendu : je n'appartiens en rien au groupe dit des "hommes d'affaires", mais suis juste un usager moyen voyageant en seconde pour les nécessités de son métier.
Réponse de le 04/07/2017 à 10:21 :
Idem Jeff60 - le TGV a permis de rétrécir la France, les compétences sont plus mobiles, ce qui permet d'être plus efficace.
Quant aux clients utilisateurs, ce sont généralement des citoyens aisés, les personnes modestes ne peuvent se l'offrir et ont d'autres alternatives (covoiturage, bus)
Effectivement, pour la SNCF, le modele économique n'est pas simple, pour il y a de nombreuses externalités positives, qui concourrent au PNB et qui ne "rentrent pas" dans le CA de la SNCF.
Aucune route n'est rentable, mais sans route, notre PNB ne serait pas le même.
a écrit le 03/07/2017 à 16:02 :
Et pourquoi le TGV Bordeaux Toulouse ne verra pas le jour ? 16 milliards d'euros ça coute ? Est-ce normal un tel prix exhorbitant ?
a écrit le 03/07/2017 à 11:04 :
Sauf erreur, Hollande a inauguré cette ligne à grand renforts de journalistes juste avant les élections. Il n'y a pas de petites tricheries pour gagner quelques voix.
a écrit le 03/07/2017 à 9:29 :
TGV certes,beau jouet, pour les voyageurs d'affaires en note de frais, les autres pour le plaisir sont plus rares le prix trop élevé des billets et la rentabilité des TGV sauf Paris Lyon un temps, n'a jamais été au rendez vous sauf pour les contribuables...comme les aéroports surdimensionnés peu fréquentés de province!
a écrit le 03/07/2017 à 9:00 :
Et en "petite pompe" la ligne Bordeaux /Toulouse...5 HEURES DE RETARD....Une jolie facade, mais une arriére boutique moins brillante
a écrit le 02/07/2017 à 19:43 :
Un TGV coûte beaucoup moins cher qu'un avion ...ensuite il faut 2 pilotes minimum payés largement plus qu'un conducteur de train...puis 1 ou 2 hôtesse stewarts...+ les frais d'aéroport et puis il y a 10X moins de place dans l'avion...ajouter à cela l'attente pour l'enregistrement...pourquoi garde t'ont encore l'avion entre bordeaux et Paris et pire rennes paris!Vive la France des gaspi
Réponse de le 02/07/2017 à 20:21 :
s'il faillait supprimer la France des gaspi, il faudrait arrêter les 2/3 (66%) des lignes TGV qui ne sont pas rentables (chiffres Pépy).
Alors là oui on pourrait faire de grosses économies !!
Mais comment faudra t il occuper les agents de la SNCF jusqu' a leur retraite (licenciement interdit) qui heureusement pour eux (par pour nous qui payons) arrivera très vite.
Réponse de le 03/07/2017 à 12:31 :
Vous devez faire partie de la caste corporatiste pour parler ainsi...le TGV à permis à des habitant comme nous de désenclaver certaine ville laissées à l'abandon et les redynamiser.Moi même étant un grand utilisateur je ne peux que m'en satisfaire mais les avions comme je vous l'ai dit coûtent cher et pollue font du bruit donc pour moi aucun gain...
a écrit le 02/07/2017 à 18:08 :
4 heures de retard sur la ligne inaugurale TGV Paris Toulouse via Bordeaux.
Il ne faut pas voir que l' arbre TGV d' un jour qui cache la forêt galère/coût des trains de tous les jours.
problème très révélateur du manque de crédit de la SNCF pour assurer un service au quotidien performant à un coût raisonnable.
a écrit le 02/07/2017 à 14:25 :
Le TGV est il réellement rentable ?
Le TGV est une réussite technologique et il y a un aspect vitrine pour essayer de vendre le concept à l’étranger, dans le genre "j'ai le même à la maison".

Pendant ce temps les TER régionaux et les transports Franciliens avancent à la rame.
Les LGV, c'est beaucoup d’investissements pour proportionnellement peu de personnes transportées et les dépenses de fonctionnement sont énormes. Il fût un temps où 30 % des lignes LGV n'étaient pas rentables, qu'en est il maintenant ? Question à se poser avant d'en construire d'autres.

Pour les trains grande vitesse (hors quelques tronçons du réseau), on était arrivés à 54 Milliards "voyageur-kilometre" en 2015 (source : voir les très complets rapport de la CCTN), autant que les TER, trains, RER et métros réunis, mais à quel prix ?
Ce sont les transports en commun "de volume" qui devraient être privilégiés, au lieu de ces quelques projets pharaoniques tout juste bons à satisfaire l'ego des élus de grandes métropoles, métropoles par ailleurs bien desservies par avion.
Autre incertitude, la forte progression des PPP, pas toujours favorables "au public", de ce que l'on a pu constater dans d'autres secteurs d'activités.

A force de ne pas développer les transports collectifs, la circulation routière repart à la hausse, malgré l'augmentation de la TICPE.
Les véhicules particuliers représentent 79,5 % du volume global des "voyageur-kilometre", contre 11.3 % pour les transports ferrés.
Alors que 75 % des dépenses de transport sont consacrées à la route, ce n'est pas viable sur le long terme, ni pour lutter contre la pollution ni pour réduire le nombre de décès sur les routes.
a écrit le 02/07/2017 à 9:59 :
Et les trains "classiques" sont totalement oubliés. Ex: Grenoble-Lyon, Grenoble-Dijon, Grenoble-Gap, Paris-Briançon, ...
Réponse de le 03/07/2017 à 14:59 :
et que dire du Paris<->Clermont-Ferrand, ville où se situe le siège social d'un groupe du CAC40! peut-être le seul hors de île de France.
Apprendre des temps records pour relier la capitale à Rennes, Bordeaux, voire Toulouse n'ajoute que de l'amertume. Massif Central, grand oublié de l'état et de la SNCF.
Réponse de le 03/07/2017 à 18:02 :
Ces villes sont en dehors des grandes lignes de communications européennes..
Ces villes ne feront sans doute jamais partie d' une liaison de train rapide.
Elles ne doivent compter que sur elle même et passer très vite à un modèle entièrement numérique (visio/vidéo conférence intégrale dans tous les domaines). C' est la clé de leur salut.
a écrit le 02/07/2017 à 9:21 :
esperons que le consortium liséa dont Vinci est partenaire (lgv TOURS / BORDEAUX )

ne finira pas comme le péage des autoroutes
a écrit le 01/07/2017 à 22:42 :
MONSIEUR HULOT comment fonctionne leTGV si vous avez pas les centrales nucléaire bravo pour avoir oublié ,,,,,,,??????
Réponse de le 02/07/2017 à 10:50 :
Monsieur "fripon", vous avez d'autres commentaires à faire en omettant de rectifier quelques fautes ?
La négation est toujours en deux parties : "ne" et "pas".
Quant au mot "nucléaire" se rapportant à celui de "centrales" il prend un "s"!
Pour ce qui est de l'argument source d''énergie , je vous renvoie au site "Eco2mic" de RTE qui donne un instantané de la production.
A 10h15 ce dimanche matin , l'éolien produisait 2044 MW et le solaire 2486 MW.
Certes , les chiffres sont peut-être modestes ( quoique représentant la puissance de 4 réacteurs nucléaires ... sans uranium ! ) mais dans un pays où la pensée unique prédomine , je vous laisse juge.
Coïncidence géographique avec l’inauguration de la LGV Tours/Bordeaux , la plus grosse centrale solaire de France se trouve en région Aquitaine à Cesta non loin de là avec une puissance installée de 300 MW/c.
Elle a été mise en service en 2015 , le coût de production au MW est de 105 Euros soit à un prix inférieur à celui du futur EPR de Flamanville qui s’établira à 120 Euros et un couvercle qu'il faudra changer au plus tard en 2024 !
Les derniers prix 2017 de rachat de l’électricité solaire en France ont été fixés cette année par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) à ... 62,50 Euros !
A méditer plutôt qu'à s'évertuer de vivre au siècle dernier !
D'ailleurs , ne vous en déplaise mais les satellites au dessus de nos têtes fonctionnent ... à l'énergie solaire !!!
Réponse de le 04/07/2017 à 10:24 :
Euh Bioman, oui, ce matin, les ENR marchent, mais cela n'est pas toujours le cas.
Je prends très souvent le TGV, et il y a des jours sans vent ni soleil...
a écrit le 01/07/2017 à 18:35 :
"Rennes en 1h25 à partir de Paris".

Évry / Bois- Colombes ,2 heures minimum dans des conditions déplorables.Cherchez l'erreur.
a écrit le 01/07/2017 à 18:10 :
"en grande pompe " vient de pompa "cortège en latin ... d'où les pompes funèbres (de pompa funebris) !

Pas la peine de chercher la pointure de E.MACON ! ;o))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :