Huit Français sur dix condamnent les violences des taxis

 |   |  111  mots
(Crédits : Reuters)
81% d'entre eux condamnent les violences qui ont émaillé le mouvement de jeudi. Ils sont aussi une majorité à se déclarer contre le système UberPOP

Huit Français sur dix se disent choqués par les violences qui ont émaillé le mouvement des taxis, selon un sondage rendu public vendredi, qui montre aussi que la majorité d'entre eux sont contre UberPOP. Selon l'étude, réalisée par Odoxa pour iTELE, 81% des personnes interrogées indiquent que les violences de jeudi les ont choqués, dont 45% "beaucoup".

Le sondage montre aussi qu'une majorité des Français (53%) est contre la circulation des chauffeurs d'UberPOP non professionnels, à l'origine de la colère des taxis.

Le sondage a été réalisé les 25 et 26 juin, auprès d'un échantillon représentatif de 1.018 personnes, selon la méthode des quotas.

AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2015 à 0:33 :
ce que ne dit pas la Tribune, c'est qu'entre temps cela n'a pas empêché le gouvernement de faire arrêter les dirigeants d'Uber... juste pour dire.
a écrit le 29/06/2015 à 15:56 :
Les Français ont l'opinion que les médias/gouvernement (kifkif) leur donnent.... Cela ne vaut pas tripette...
a écrit le 29/06/2015 à 0:07 :
Taxis introuvables lorsqu on en a besoin, qui refusent des courses qui ne les arrangent pas, mal aimables. Vive toutes les concurrences possibles'!
a écrit le 28/06/2015 à 19:41 :
Voilà quelques années en famille nous faisons une escale de plusieurs heures à Nice et décidons de visiter le centre. Nous prenons un taxi à l’aéroport nous avons été promenés !!! assez longtemps, avec un cout que nous réglons sans sourciller. Au retour nous prenons un autre taxi et la ho surprise la facture était inférieure de QUARANTE POUR CENT pour une circulation estimée égale à celle de l‘aller. Neuf ans plus tard je suis muté à Sophia à un poste de responsabilité, l’affaire du taxi mettait restée en travers de la gorge j’ai donc décidé pendant mes années dans cette région soit d’aller chercher moi même mes visiteurs soit de le demander à un membre de l’équipe. Les taxis à Nice ont une fâcheuse habitude de prendre le touriste ou tout simplement le client pour un pigeon,. J’espère qu’à Nice Uber et Uberpop mettront les taxis de cette ville aux règles élémentaires de l‘honnêteté. Tous ne sont pas pareil mais la maffia des « opportunistes » imposent aux taxis réglos de ne pas dénoncer ce système. Leur profession de rente est finie, l’avenir est fini pour eux dans les règles actuelles, le monde économique évolue pas ce métier donc la fin du taxi traditionnel est en phase finale mais ont-ils assez de jugeote pour le comprendre et prendre le virage d’une nouvelle méthode économique je ne le crois pas trop dans leur misère intellectuelle.
Réponse de le 28/06/2015 à 23:15 :
La mauvaise réputation des taxis français dessert l'économie du tourisme et l'économie tout court . Peu de gens n'ont pas eu des doutes sur l'honnêteté d'une note de taxis.
Et on ne parle même pas de leur déclaration d'impôts, parfois aussi farfelues que leur trajet...
a écrit le 28/06/2015 à 19:28 :
Ce n'est pas très rassurant. D'un autre côte, bientôt on pourra faire les économies sur le Ministère de la Justice quand chacun se fera justice lui-même ! Le chaos n'est ne sera alors plus très loin.
Réponse de le 29/06/2015 à 14:31 :
Ce sont sans doute les mêmes...
a écrit le 28/06/2015 à 10:15 :
Ni moi ni mes collègues de travail ni mes proches voisins nous faisons partie de ce soi-disant "8 Français sur 10", où pourrais-je en trouver un sondage plus réaliste ?merci.
Réponse de le 28/06/2015 à 11:15 :
Le particulier à compris ce qui ce joue , c'est la destruction d'un monopole du transport qui devient fort cher. Une libéralisation de ce transport rend plus flexible la possibilité de se déplacer aux heures de pointes et de grèves à coup plus léger .
Réponse de le 28/06/2015 à 13:18 :
Sur le journal interne de votre corporation des taxis. 100% des taxis sont d'accord avec eux même.
a écrit le 27/06/2015 à 21:32 :
Tout cela est bien hypocrite. Tout le monde connait les taxis. Leur mauvaise réputation n'est pas usurpée. Moi, j'ai décidé d'arrêter, je ne ferais plus appel à eux, mon argent ira à ceux qui le mérite...
Réponse de le 28/06/2015 à 13:20 :
D'accord avec vous. Terminé, je privilégierais les transports en commun dorénavant ou le covoiturage.
Réponse de le 28/06/2015 à 16:13 :
Mais qu'est-ce que le mérite, ceux qui vous cirent les pompes, ceux qui ne payent pas les taxes ?
a écrit le 27/06/2015 à 20:38 :
Ne pas oublier que si les licences sont si cher sur Paris , c'est de la faute de ses mêmes chauffeurs qui ont organisé leurs rareté pour faire monter les prix, ils vivent sur une bulle;
Ils ne payent pas la taxe sur les carburants qu'ils ne répercutent pas aux clients. Les dessous de table et le paiement en liquide leur permet d'en mettre de côté. Ils rallongent les parcours via des prétextes. Il ne faut plus prendre le taxi sur Paris. BOYCOTTE, pour leur faire comprendre qu'ils leur faut un minimum de respect du client!!!!!
Réponse de le 28/06/2015 à 17:46 :
Tout à fait d'accord, et boycottons les tous ensemble pendant huit jours au moins et je pense que ces taxis de misère ne nous nuiront plus.
a écrit le 27/06/2015 à 20:07 :
Ok, pas d'uberpop mais Uber X qui fait appel à des professionnels auto entrepreneurs payant les taxes : ils sont aimables, le taxi est propre, il ne font pas l’école buissonnière et ne mendient pas le pourboire pour vous avoir escroqué ou pour acheter les croquettes du chien énorme !
Et eux, ils ne vous font pas financer leur spéculation sur une licence aussi hors de prix qu' inutile !
a écrit le 27/06/2015 à 18:48 :
Les taxis ont déjà perdu comme le minitel a perdu. L'Internet a gagné parce qu'il est global et neutre. Son succès est tel que les idéologues voudraient mettre des barrières, filtres, censure, etc. Uber, système global de mise en relation pour un service fourni par des auto-entrepreneurs indépendants commence par le transport de voyageurs en ville, mais bientôt ce sera aussi les repas à domicile, puis le transports de marchandise avec des camioneurs indépendants. Toutes les barrières à l'entrée d'une activité économique doivent se justifier. Avec 6 millions de chômeurs, les barrières protectionistes sont immorales.
Réponse de le 27/06/2015 à 19:09 :
L'analogie avec internet est mauvaise. Le minitel, comme uber se caractérise par la centralité du réseau, que l'"intelligence" se trouve au centre, pas aux extrémité. Uber n'est pas neutre comme internet.
Avec 6 millions de chômeurs les individus ont plus que besoins de protections dans le travail.
Réponse de le 28/06/2015 à 14:48 :
C'est vrai que concentrer 20% du prix du trajet à chaque achat, cela donne envie d'enrichir le groupe multinational Uber ne payant pas d'impot.
Un peu comme les achats sur Apple Store/Music ou Google Play, 30% de marge sur chaque achat, qui part dans les paradis fiscaux.

Ces grands groupes rachetent à tour de bras chaque startup qui ont ne serait-ce qu'un brin d'innovation.
A un moment, il faut quand meme réfléchir à limiter l'impact de ces grands groupes qui, au nom de l'innovation, la modernité, etc, ne font qu'augmenter le chomage en masse ou favorise l'exploitation des gens.
Pour info, uber investit ses 20% de marges dans l'innovation où les conducteurs de taxi sont remplacé par des robots (ou sans pilote), le jour où les voitures sans pilotes auront pris le marché. ce ne sera plus 20% de marge, mais bien 100%; qui iront à un seul dirigeant et une tripoté d'actionnaires, déja multimillionnaires.
Réponse de le 28/06/2015 à 16:17 :
"un service fourni par des auto-entrepreneurs indépendants" je ne suis pas bien sûr de ça, parce que n'est pas là que le bât blesse justement ?
a écrit le 27/06/2015 à 18:38 :
Bravo à eux pour l'image de la France qu'on donne à l'international. Rien ne justifie les saccages et le blocage de l'accès à des aéroports. Honte aux taxis pour leur comportement.
a écrit le 27/06/2015 à 18:05 :
Ça fait 20ans sur Nice et Paris que je travaille avec les taxis.. Lorsque je l ai appel ils font tourner leur compteur (en règle générale avec 8€50) lorsqu on leurs trouve un client aéroport on se prends 12€ de main à main sans oublier les magouille des fiches facture pour mieux ce faire rembourser par la société et autre fausse déclarée d impôt sur le revenu.
si c'est un pigeon on prends 10% dans la poche hôtel restaurant cabaret etc..
Dans la rue ils choisissent leur trajet ou clients à savoir si c'est rentable pour eux ou si c'est sur leur trajet à eux..
Par moment il se transforme même en chauffeur de maître.. Ils sont souvent sale et au téléphone ils nous ouvrent même pas la porte..
Cela m'étonne qu'on dise que la population est avec eux car peu de personne les aiment ne s aurais ce que par leur conduite irrespectueuse et leur arrêt n'importe où ce qui provoque des bouchons
Réponse de le 28/06/2015 à 17:12 :
Oui, je hais les taxis parisiens moi aussi ! je ne suis pas avec eux mais contre la société voyou UBER POP ! s'il y a un problème avec les taxis règlons-le, mais la solution ne passe pas par UBER POP, en tous cas telle qu'elle fonctionne aujourd'hui !
a écrit le 27/06/2015 à 12:27 :
D'un côté, je comprends l'énervement des taxis qui sont obligés de payer des taxes et des charges alors que les Uber Pop s'en "délaissent", n'en paient pas. Par contre, si les UberPop étaient obligés de payer les charges et taxes + la redevance à Uber, il est certain que les chauffeurs amateurs exploseraient leurs prix. Il faudrait qu'ils s'y retrouvent financièrement. Donc, à ce niveau là, il y a des incohérences dès le départ qu'il faut régler. Les Uber X (auto-entrepreneurs) sont plus "réglos".

D'un autre côté, la concurrence est nécessaire. Cela permet de briser les monopoles et de se remettre en question pour mieux évoluer et s'adapter aux besoins, à la clientèle. Ce que les taxis n'ont pas fait. Aujourd'hui, ils en récoltent les conséquences.

Conclusion : les gouvernements successifs (puisque cela date de plusieurs années) ont provoqué des réactions excessives, de part leur inertie. Maintenant, il faut arrêter de faire l'autruche, de faire des réformettes et de laisser un flou artistique se créer. Le gouvernement doit assumer et faire le nécessaire pour que les lois soient claires, nettes et précises. Il faut assainir et unifier au niveau taxes et charges. Par contre, il faut laisser le client choisir son mode de transport. Il faut également, que les taxis se remettent en question.

Ceci dit, rien n'autorise et ne justifie la violence !
Réponse de le 28/06/2015 à 16:06 :
Je suis globalement d'accord, mais a quand la fin du monopole d'EDF par exemple, et d'autres. A quand le même régime de départ en retraite entre fonctionnaires et gens du privé ? C'est une "guerre" entre pauvres. Les taxis qui triment et les gens qui veulent améliorer un peu leur ordinaire. A quand les mêmes règles pour tous ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :