LGV Bretagne-Pays de la Loire : les essais ont débuté

 |  | 318 mots
Les essais, qui ont débuté dans le courant de la semaine, doivent durer environ six mois, explique la SNCF.
Les essais, qui ont débuté "dans le courant de la semaine", doivent durer environ six mois, explique la SNCF. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
La SNCF espère augmenter d'au moins 1,5 million le nombre de voyageurs sur les trajets Brest-Paris, Quimper-Paris et Rennes-Paris.

La SNCF et le groupe Eiffage, maître d'ouvrage du chantier, ont débuté "cette semaine" les essais de la nouvelle ligne grande vitesse (LGV) qui doit mettre Rennes à moins d'une heure et demie de Paris, a-t-on appris samedi auprès de la SNCF.

Les essais, qui ont débuté "dans le courant de la semaine", doivent durer environ six mois, a indiqué un porte-parole de la SNCF à propos de cette ligne qui doit entrer en service le 2 juillet 2017.

"Ca se fait progressivement, on teste le rail, l'électricité", a indiqué ce porte-parole selon lequel la rame de test n'est pas poussée dès le départ dans ses retranchements.

Gain de plus de 30 minutes

Rennes, qui est aujourd'hui à environ deux heures de Paris, ne sera plus qu'à 1H25 de la capitale avec les trains les plus rapides et à 1H39 en moyenne, soit un gain compris entre 32 et 39 minutes. Le trajet de Brest à Paris, qui est de 4H11 aujourd'hui, passera à 3H25 avec les trains les plus rapides, tandis que pour Quimper, il passera de 4H16 à 3H31.

La SNCF espère augmenter d'au moins 1,5 million le nombre de voyageurs sur ces trajets, en plus des 20 millions actuels.

Accident sur la LGV Paris-Strasbourg en novembre

Le 14 novembre 2015, le TGV qui effectuait son dernier test sur le tronçon de la LGV Paris-Strasbourg avait déraillé à l'entrée de la courbe de raccordement de la ligne nouvelle avec la ligne classique sur la commune d'Eckwersheim (Bas-Rhin), à 20 km de Strasbourg, avant de percuter un pont, faisant 11 morts et 42 blessés.

Plusieurs rapports avaient fait état d'une vitesse excessive et d'un freinage tardif à l'abord de ce pont, alors que des enfants avaient été admis à bord de la rame d'essais. Trois salariés de la SNCF et de sa filiale Systra ont été mis en examen dans cette affaire pour homicides et blessures involontaires et placés sous contrôle judiciaire

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2016 à 9:35 :
L'avion est moins cher, avec un personnel si souriant, et si gentil , et si disponible chaque jour, matin et soir et avec collation. Indifférent à leur L.G.V. S.N.C.F et S.N.C.M : une seule lettre les différenitiait ; pour un meme patron, patron du vrai-faux patron " président de l'entrep des syndicats " : C.G.T et S.U.D : rentabilité qu'il hairait et réclamerait jusqu'au dernier sou pour eux Caramades, , gentillesse, prévenance,, dévouement en aérien, à l'opposé de leur nature et de leurs principes. la S.NC.F. Tarifs destinés à ne rien y comprendre.
a écrit le 26/11/2016 à 17:05 :
Voilà la réalisation d'un vrai projet de transport qui sera profitable à des millions de voyageurs supplémentaire à prendre le train et non à un aéroport de l'inutile et fort coûteux pour les contribuables. Mais la ville de Nantes sera le seule a possédé 2 aéroports !!!

Un pour AIBUS et l'autre pour les grenouilles, et oui ce dernier se trouve dans les marécages !!!
Réponse de le 27/11/2016 à 9:08 :
je m'appretais à faire le meme type de commentaire ;
la solutions aux deplacements , ce n'est pas du tout cet aéroport utopique à N.D.des Landes ; c'est de continuer à desenclaver la Bretagne et entre autres Brest et Quimper . D'ailleurs , les defenseurs de l'aéroport le savent bien : ils ont évité que les potentiels futurs utilisateurs ne votent pour le " referendum"
a écrit le 26/11/2016 à 15:19 :
Si l'on peut gagner 1/2 heure sur un trajet aller et un trajet retour de Rennes à Paris, c'est non négligeable car Paris en 1h25 c'est plutôt bien pour un provincial qui veut aller à Paris ou voyager par le biais de la capitale ! On nous avait parlé de gain d'un quart d'heure entre Rennes et Paris : c'était plutôt interessant quand on sait que le TGV peut rouler de 320 km/h à 350 km/h en vitesse de pointe :donc pour l'avenir de la SNCF et pour ses voyageurs cette nouvelle ligne LGV dans l'Ouest sera une bonne chose pour les trajets Paris province vers Nantes, Rennes, Brest , Bordeaux , Toulouse ou encore ailleurs.
Oui à la LGV et oui à la sécurité dans les trains de la SNCF même les moins rapides comme les TER.
Réponse de le 27/11/2016 à 9:10 :
et , celà veut aussi dire que ...Roissy va etre presque aussi proche de Rennes que N.D.des Landes ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :