Panasonic Avionics mise sur un fort développement de l'e-commerce dans les avions

 |   |  435  mots
(Crédits : © Paul Hackett / Reuters)
Le fournisseur de solutions audiovisuelles et de connectivité dans les avions va livrer en 2019 à une compagnie aérienne, dont le nom reste confidentiel, une plateforme permettant aux passagers de faire du commerce électronique à bord des avions.

Vendre davantage de choses à bord des avions: c'est l'une des priorités des compagnies aériennes pour non seulement augmenter leur chiffre d'affaires par la hausse de revenus auxiliaires mais aussi pour amortir le coût très élevé de la connectivité à bord.

La part des ventes duty-free des compagnies pourrait plus que doubler

Vendus depuis des décennies par les hôtesses et stewards sur des chariots, les parfums, alcools, bijoux ou autres objets commercialisés dans les avions ont jusqu'ici généré des ventes marginales. Demain, avec le développement d'Internet à bord des avions, celles-ci pourraient augmenter fortement.

Selon une étude du cabinet de consultants Roland Berger publiée en 2017, les compagnies aériennes pourraient ainsi capter entre 3% et 7% des ventes duty free d'ici à quelques années. Face à cette demande, les fournisseurs de solutions audiovisuelles et de connectivité dans les avions comme Thales, Safran Aerosystems, ou Panasonic Avionics, se mettent tous en ordre de bataille. C'est le cas de ce dernier, Panasonic Avionics, le leader mondial de ce secteur.

« Nous observons une tendance des compagnies aériennes à vouloir générer plus de revenus, mais ce marché a jusqu'ici été peu développé parce que la technologie n'était pas encore suffisamment sophistiquée. Pour vraiment ouvrir ce marché du shopping à bord, nous avons créé une nouvelle génération de plateforme e-commerce à bord que nous allons livrer en 2019. Avec ce système, nous allons développer l'e-commerce à bord de manière significative », expliquait récemment à La Tribune, Andrew Mohr, le directeur de l'innovation chez Panasonic Avionics.

Des solutions pour arriver moins fatigué après un long-courrier

Nouvelle mise à jour de sa plateforme « Next », ce système va également permettre une plus grande personnalisation des offres, notamment en développant des services censés améliorer le « bien-être » ("wellness") des passagers à bord, « l'autre grande priorité de Panasonic avec l'e-commerce », pour Andrew Mohr.

Créés pour permettre au passager d'arriver le moins fatigué possible après un vol long-courrier, ces services proposés vont d'une luminosité adaptée aux fuseaux horaires, à la réduction du bruit à bord, à la surveillance du rythme cardiaque du passager, ou encore à l'optimisation de la gestion du vol pour aider le cycle de sommeil du passager en fonction de la destination, de l'heure du décollage et de la durée du vol.

Outre les mastodontes de ce secteur, des startups ont également fait irruption sur ce marché. C'est le cas de l'entreprise française Skydeals, qui propose déjà un système de vente à bord sur les smartphones, ordinateurs ou tablettes des passagers connectés au wifi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :