Les patrons des TPE ne sont plus que 17% à avoir confiance dans le gouvernement

La défiance de la part des dirigeants des Très Petites Entreprises s'accentue envers l'exécutif, selon le Baromètre des TPE du 1er trimestre 2013, une enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l'IFOP pour Fiducial. Ils étaient 32% à affirmer leur confiance en mois de juillet 2012.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Si un sentiment de sécurité favorise l'optimisme des acteurs économiques et les encourage à oser entreprendre, la défiance produit naturellement l'effet inverse. Or, justement, le moral des entrepreneurs français ne semble pas au beau fixe puisque selon le 49ème baromètre des TPE réalisé par l'IFOP pour Fiducial et rendu public ce mercredi 13 mars, "seulement 17 % des patrons de TPE affirment leur confiance dans le gouvernement Ayrault". Mauvaise nouvelle donc, pour le dynamisme de l'économie nationale. Surtout que ce sentiment a une fâcheuse tendance à se généraliser depuis quelques mois : en juillet dernier, les patrons de TPE étaient encore 32% à assurer leur confiance en l'exécutif, soit 15 points de plus.

Un niveau de déconsidération inédit "depuis 2005"

Dans un communiqué publié ce mercredi, le groupe de services aux petites entreprises Fiducial déplore "un niveau de déconsidération que l'on n'avait plus atteint pour une équipe gouvernementale depuis 2005". Le pourcentage de bonnes opinions à l'encontre de l'action de l'exécutif était de 41% en octobre 2010, était descendu à 26% en janvier 2011 puis était remonté à 41% en avril 2012. Aujourd'hui, le manque de clarté de la politique gouvernementale est mis en exergue par l'enquête : 88% des patrons de TPE déplorent l'abscence d'une direction déterminée s'agissant des entreprises et de l'industrie. Les chefs d'entreprises regrette le flou qui règne sur des thèmes comme l'emploi, la réduction des déficits publics et plus encore (à 87%) sur la croissance.

Résultat, seuls 9 % des patrons jugent que l'action de François Hollande et de son équipe est de nature à donner envie d'investir ou d'embaucher. Il étaient 18% à se dire optimistes quant au climat général des affaires en février dernier, un niveau auquel ils n'étaient pas descendus depuis au moins 2 ans et demi. L'enquête de l'IFOP a été menée en interrogeant un échantillon représentatif de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), entre le 7 et le 21 février 2013.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 14/03/2013 à 8:21
Signaler
Il serait intéressant d'avoir une enquête sur les suicides de ces petits patrons ,mais cela ne fait pas la une ,combien ont perdus leurs bien hypothéqués .Le risque permanent ,alors ceux qui les critiquent lorsqu'ils gagnent de l'argent font vivre de...

à écrit le 13/03/2013 à 21:42
Signaler
si ces patrons de tpe sont aussi entreprenants que ces patrons de pme qui "veulent réussir sans se développer "('voir la Tribune dans les semaines précédentes ) on peut comprendre .

le 14/03/2013 à 3:18
Signaler
As-tu déjà été patron ou dois-je plutôt dire entrepreneur. Quand il rentre 100 euro sur le compte de l'entreprise, il va ressortir 80 euro en prélèvement, impôts, taxes, charges etc....... Alors à quoi bon entreprendre car toutes ces charges démotive...

à écrit le 13/03/2013 à 19:14
Signaler
17 % ? Parmi mes homologues, le chiffre est de zéro pourcent.

à écrit le 13/03/2013 à 18:11
Signaler
ou sont ils ces petits patrons qui font confiance à notre gouvernement ? Sur la planète mars ? En belgique ? Ou alors ils sont sourds et aveugles !

à écrit le 13/03/2013 à 18:07
Signaler
apres avoir etouffé tout ce qui entreprend et n a pas une tresorerie de CAC 40 un Etat socialo marxiste composé de hauts fonctionnaires ne peut pas créer de confiance envers les forces vives

à écrit le 13/03/2013 à 17:54
Signaler
Au regard des conditions, les taux d'impôts ne sont pas encore assez élevés pour avoir un soutien de 17%, même à 100% on trouvera encore des patrons favorables à Hollande, donc continuons sur cette voie, c'est la bonne vous dis-je !

le 13/03/2013 à 23:06
Signaler
S'ils ne sont pas contents qu'ils aillent ailleurs!

à écrit le 13/03/2013 à 17:21
Signaler
Mauvais indicateur de toute évidence: Comment demander à des gens jugeant sur pièce d?apprécier les belles paroles !

à écrit le 13/03/2013 à 16:42
Signaler
Je voudrais bien savoir dans quels secteurs d'activité exercent les 9 % de patrons qui jugent que l'action de François Hollande et de son équipe est de nature à donner envie d'investir ou d'embaucher, peut-être les fabricants d'anti-dépresseurs où bi...

le 13/03/2013 à 17:45
Signaler
cabinets d'étude(ps),cabinets d'avocats,comptables capables de suivre les nouvelles fiscales.faut pas rever,y'a pas de productifs dans les 9 pour cent

le 14/03/2013 à 3:21
Signaler
Entièrement d'accord avec vous, pas de productifs, juste les sangsues qui sont obligatoires qui vous pompent le reste de jus et qui nous empêchent de vous payer en fin de mois.

à écrit le 13/03/2013 à 16:30
Signaler
Quand on sait que ce sont eux les TPE et PME qui creent 80% des emplois durables... Notre pays est devenu socialiste que voulez vous...

à écrit le 13/03/2013 à 16:05
Signaler
Ou l'on va voir la réalité de la courbe de Laffer, dont nos gouvernements ne comprennent pas le mécanisme: Trop d'impôts, moins d'investissements, plus de chômage, moins de consommation, moins de recettes fiscales..... Trop simple pour un énarque.

le 13/03/2013 à 16:33
Signaler
Il nous faut un PROGRAMME FIABLE et surtout un MENEUR , UN CHEF en qui les Français aient CONFIANCE .c'est pas pour demain.

à écrit le 13/03/2013 à 15:57
Signaler
Le plus étonnant c'est qu'il reste encore 17% de patrons de TPE qui font confiance à pépère son PM mou et ses amis. Ce sont sans doute des doctrinaires car tous les patrons sérieux sont pragmatiques et jugent selon la politique poursuivie. Cette poli...

le 13/03/2013 à 16:19
Signaler
Ce sont ceux qui ont voté Hollande...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.