L'Union européenne s'accorde sur le bonus des banquiers

Les Etats membres de l'Union européenne ont approuvé un projet de limitation des bonus des banquiers dans le cadre d'une nouvelle réglementation du secteur, a dit jeudi un responsable européen.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Les bonus des banquiers pourraient être limités au montant du salaire fixe. C?est en tout cas une des idées proposées dans un projet de limitation des bonus, approuvé par les Etats membres de l?Union européenne. Une nouvelle réglementation du secteur doit en effet être mis en place au niveau des 27.

Mais le projet propose néanmoins que le bonus puisse être multiplié par deux si une telle décision est votée par une majorité simple d'actionnaires lors d'assemblées où au moins deux tiers des actions sont représentées, ce qui est rarement acquis d'avance.

Le Royaume-Uni hors du consensus

Ce texte a été proposé par la présidence irlandaise de l'Union européenne en vue d'une réunion avec le Parlement européen mardi prochain où se négociera un accord final sur les exigences en matière de capital des banques. "Il y a eu un large consensus en faveur de la l'approche de la présidence irlandaise, à l'exception notable du Royaume-Uni", a dit le responsable de l'UE.

Le Parlement est favorable à des limitations des rémunérations des traders sans équivalent ailleurs dans le monde. Mais d'autres points restent à régler. "Je ne suis pas certaine qu'on parviendra à un accord mardi", a déclaré à Reuters Sharon Bowles, présidente de la Commission des affaires économiques du Parlement.

En France, un projet de loi est en préparation pour mettre en place le ?say-on-pay? en France : les entreprises devront faire voter en assemblée générale les rémunérations qui sont accordées aux dirigeants.

>> Ces patrons qui, comme Carlos Ghosn, se serrent (un peu) la ceinture

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 15/02/2013 à 14:36
Signaler
Essayer d'arrêter les pilleurs, maintenant, je crois que c'est un peu tard, comme d'habitude on essaye le traitement de cheval, seulement quand il est mort!!!

à écrit le 15/02/2013 à 12:02
Signaler
On fait à nouveau des traders les boucs émissaires faciles, et on en profite pour contrôler et règlementer un peu plus... Les bonus des traders n'ont rien à voir avec la faillite des états qui s'annonce depuis 30 ans. Que les états européens rétabli...

le 15/02/2013 à 12:29
Signaler
+1

le 15/02/2013 à 14:15
Signaler
Ce d'autant plus que les riches heures du petit monde du trading européen appartiennent plus au passé qu'à l'avenir. On se fait plaisir en jouant les pères la morale à grand renfort de régulations populistes, ce faisant les vrais problèmes restent sa...

le 15/02/2013 à 16:55
Signaler
bien dit... j'ai récemment vu sur arte un discours de Pandreous, qui denonçait la finance internationale comme responsable des déboires de son pays. Lui, qui est à la tête d'un des plus grand réseau de corruption européen... J'ai eu envie de vomir

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.