Elle fait de l'eau propre avec des liquides toxiques

 |   |  345  mots
Copyright Reuters
Créée en 2008, Innoveox est la seule entreprise au monde à entièrement retraiter des déchets liquides dangereux. Un savoir-faire qui lui ouvre les portes d'un colossal marché international.

L'oxydation hydrothermale supercritique. Derrière ce nom barbare se cache une technologie qui va révolutionner un marché très juteux, celui des déchets. Jusque-là, aucune société n'était capable de traiter les déchets les plus dangereux de manière écologique. Innoveox, jeune société bordelaise, réussit à les réduire en eau, propre qui plus est... Sa technique consiste à soumettre les produits liquides toxiques à une forte pression de 250 bars et à une chaleur supérieure à 374 degrés, puis à injecter de l'oxygène, de manière à détruire toute la matière organique. Le tout à un coût inférieur ou égal aux incinérateurs classiques. C'est le fruit de quinze ans de recherche avec le CNRS - qui détient les brevets - et du laboratoire ICMCB (Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux).Le processus est au point. La start-up en a fait la démonstration avec sa première unité industrielle d'Arthez-de-Béarn, près de Pau, qui traite 100 litres à l'heure. Un investissement de 2,8 millions d'euros, soutenu notamment par la Région.

Un marché mondial de 9 milliards d'euros

Ce qui a permis à la PME de signer, en décembre dernier, un contrat de développement commercial d'une valeur...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :