Cita choisit l'autoroute A6 pour s'essayer à l'énergie éolienne

 |   |  315  mots
(Crédits : DR)
L'entreprise bourguignonne de chaudronnerie, spécialiste du nucléaire, utilise le déplacement d'air généré par les camions pour faire tourner ses machines. Elle a mis au point une première installation près d'une aire de stationnement.

C'est une petite société qui réalise 80 % de son chiffre d'affaires (3,8 millions d'euros) dans le nucléaire pour le compte de grands donneurs d'ordre, comme Areva. Mais cela ne l'empêche pas de s'intéresser aux énergies renouvelables. Cita Production, une entreprise spécialisée dans la chaudronnerie et la mécano-soudure qui emploie 40 salariés à Lamarche-sur-Saône (Côte-d'Or), innove en effet en diversifiant son activité au secteur éolien.

Un premier projet a été conduit en lien avec la société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhôneirc;ne (APRR) qui, après une année d'études et de tests, a débouché en juin par l'installation et la mise en production d'une éolienne à axe vertical. Sa particularité : cette machine est localisée le long de l'autoroute A6, l'autoroute des vacances, à hauteur de l'aire de Venoy-Grosse-Pierre, dans l'Yonne. L'objectif : récupérer le déplacement d'air très rapide généré au passage des camions pour produire de l'énergie.

Après un premier prototype, puis des essais en partenariat avec le lycée Eiffel de Dijon, l'éolienne fonctionne. « C'est une installation de très faible puissance, de l'ordre de 1,5 kilowatt, mais qui peut permettre d'alimenter l'éclairage des toilettes d'une aire de repos ou un panneau de signalisation », précise Jean-Claude Piot, le conseiller technique de Cita Production.

« Ce projet est pour nous purement expérimental, détaille de son côté Daniel Lauton, chargé de mission à la direction technique d'APRR. Mais il répond à notre objectif de développer des sites autonomes alors que leur raccordement au réseau électrique coûte cher, de l'ordre de plusieurs centaines de milliers d'euros, lors de l'aménagement de nouvelles autoroutes. » Aujourd'hui, les panneaux de signalisation et les caméras vidéo sont pratiquement tous équipés de panneaux solaires. Mais l'éolien ouvre de nouvelles perspectives, jugées intéressantes, par l'exploitant autoroutier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :