Le Danemark se met aux stations-services électriques

Better Place va proposer une solution de mobilité électrique pour les Renault Fluence ZE permettant de changer de batteries en quelques minutes dans des stations dédiées.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

C'était un grand jour pour Better Place. L'entreprise fondée en 2005 par Shai Agassi propose une solution complète de mobilité électrique, qui permet notamment à l'automobiliste d'échanger sa batterie vide pour une pleine dans une station prévue à cet effet. Le tout en moins de temps qu'il n'en faut pour faire un plein d'essence. Trois ans après avoir scellé un accord avec le constructeur Renault et l'énergéticien danois Dong Energy, il inaugurait jeudi à Copenhague, à leurs côtés, son tout premier centre européen, un an après celui ouvert en Israël. Les Danois pourront venir s'y informer sur des offres incluant la Fluence Z.E. de Renault équipée d'une batterie échangeable et du logiciel Better Place de gestion de la charge électrique, une borne de recharge privative et un forfait pour recharger ou échanger leur batterie dans l'un des 19 centres qui doivent être construits dans le pays d'ici à la fin de l'année. L'autonomie maximum de la Fluence avec un plein électrique est de 185 km, mais ce maillage du territoire danois permet aux partenaires d'évoquer "la première voiture à autonomie illimitée". À quel prix ? 27.500 euros taxes comprises pour la voiture, 1.340 euros pour la borne de recharge domestique et un abonnement mensuel de 199 à 249 euros selon le kilométrage. Des tarifs très compétitifs en ces temps de flambée du baril de pétrole. Surtout au Dannemark, qui taxe très lourdement les motorisations traditionnelles. Dong, qui co-finance le réseau et fournit l'électricité, avoue être « moins intéressé par les voitures que par les batteries», une solution de stockage décentralisé précieuse dans un pays où l'énergie éolienne pèse 20 % du mix énergétique.

Fabrication en masse

Le centre sera, espère Shai Agassi, « le point de vente de voitures électriques le plus actif d'Europe ». Après l'avoir essayée, les visiteurs pourront en effet passer commande de leur Fluence Z.E., qui leur sera livrée au quatrième trimestre 2011. ALD Automotive, filiale de la Société Générale dédiée à la gestion de flottes automobiles sera également présent pour commercialiser des offres auprès des entreprises. Malgré une part de marché du constructeur français au Dannemark de l'ordre de 5 %, les partenaires entendent faire de la Fluence Z.E. « la voiture de chaque foyer danois ».

Shai Agassi n'a pas eu de cesse de tresser des lauriers à Renault, le seul constructeur à ce jour à fabriquer en masse des modèles à batteries échangeables. Il est même allé jusqu'à citer Apple. Le seul autre industriel, selon lui, à miser autant en R&D sur un programme que le fait Renault (avec Nissan) sur la voiture électrique, a été récompensé de cet effort avec les succès de ses iPod, iPhone puis iPad. De quoi conforter le constructeur français sur son pari de l'électrique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/03/2011 à 17:37
Signaler
L'exemple du photovoltaïque, en France, invite à se méfier de systèmes où le consommateur paie tout "upfront" (dans ce cas : voiture, borne,...) pour une fourniture à la disponibilité, aux coûts et donc à l'économie plus qu'incertains, et ou la puiss...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.