Comment détecter les bâtiments à rénover ?

 |   |  211  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Si rénover un bâtiment est un tel gisement d'économies, pourquoi les propriétaires ne se lancent-ils pas tous ? A cause des coûts initiaux, bien sûr. D'où l'intérêt des logiciels de Retroficiency, une start-up essaimée du MIT, qui affirme pouvoir identifier quel bâtiment parmi des centaines profitera des rénovations les moins chères, les plus faciles et les plus efficaces.

La start-up de Boston a levé 800.000 dollars auprès de business angels et conclu un partenariat avec le promoteur immobilier Jones Lang Lasalle.
La plate-forme logicielle de Retroficiency doit remplacer les évaluations et coûteux audits des propriétaires pour comparer les centaines de données de bâtiments apparemment semblables.
Jones Lang Lasalle s?est développé dans la rénovation thermique avec des projets vedettes, le dernier en date étant le chantier de l?Empire State Building. La Féderation américaine de l?efficacité énergétique, l?American Council for an Energy Efficient Economy, estime que le marché de la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires (industriels et commerciaux) pourrait atteindre 250 milliards de dollars d?ici 2020.
Ce type de travaux risque de ne plus être seulement un luxe, car les Etats-Unis, jusqu?ici peu exigeants en la matière, durcissent leur réglementation, suivant les traces de l?Europe, France en tête. La ville de New York devrait bientôt obliger tous les bâtiments de plus de 5.000 m2 à évaluer leur consommation d?énergie et l?Etat de Californie a mis en ?uvre cette année sa nouvelle réglementation des bâtiments « CalGreen », qui pourrait être adoptée dans d?autres Etats américains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :