L'économie verte chinoise va encore croître

 |  | 254 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Nick Robins Directeur du Centre d'excellence sur le changement climatique - HSBC
Les nouveaux objectifs du plan quinquennal chinois en matière de changement climatique sont-ils une bonne nouvelle pour les entreprises occidentales ?

C'est une question intéressante mais la réponse ne peut pas être blanche ou noire. Evidemment, ces nouvelles ambitions vont entraîner une forte croissance de l'économie verte en Chine. Le marché chinois du green business, déjà très important, va le devenir plus encore.

 

Mais cela va-t-il profiter aux entreprises étrangères ?

Elles sont déjà nombreuses à y être implantées, comme ABB, Siemens, ou encore les français Schneider Electric, Saint-Gobain, Lafarge... et elles devraient bien entendu bénéficier de cette évolution. Mais, comme pour tous les autres secteurs, on sent une très forte détermination des Chinois de remonter le long de la chaîne de valeur, dans les sept secteurs stratégiques de ce plan quinquennal. Dans le solaire, par exemple, la seule chose qui reste aujourd'hui aux Allemands, ce sont les machines-outils...

En matière de recherche, cela peut-il ouvrir des opportunités ?

De la même façon que les entreprises d'État commencent à s'ouvrir aux investissements d'origine étrangère, les programmes de recherche nationaux commencent peu à peu à s'ouvrir aux chercheurs étrangers. Mais l'accès aux fonds publics restera probablement réservé aux co-entreprises à majorité chinoise. Par ailleurs, la Chine a annoncé sa vo- lonté de durcir sa politique en matière de propriété intellectuelle, une évolution dont il est délicat d'anticiper les conséquences pour les entreprises étrangères.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :